Décision des maires aujourd’hui sur le maintien de la rentrée

dans Actualités/Politique

Le 11 août dernier, les maires quittaient la Préfecture sur la proposition d’Amaury de St Quentin de 1000 contrats aidés de plus.  Stéphane Fouassin , le maire de Salazie, et président de l’Association des Maires de la Réunion indiquait alors que l’heure était maintenant à l’analyse, et à la mise en équation pour voir si  une rentrée est réalisable et à quelle date, sachant que les délais sont très courts notamment pour le recrutement « in extremis » des contrats aidés.

Nous prendrons notre décision définitive ce mardi 16 août, à 10H

« Nous allons étudier cette nouvelle proposition et nous vous donnerons une date de rentrée le 16/08 après notre réunion avec l’AMDR. Il y va de la sécurité des enfants dans les transports scolaires. Nous devons être sûrs que les enfants soient en sécurité dans les cantines et les écoles et allons travailler  avec tous les maires tout ce week end. Nous prendrons notre décision définitive mardi 16 à 10H »

2 communes ouvriront contre vents et marées : St Paul et St Denis

Les caméras de Radio Free Dom seront donc présentes à 10H pour vous tenir informés de la décision des maires. D’ores et déjà , on sait que la rentrée sera assurée le 18 août, sur Saint Paul et Saint Denis.  Ce que le Préfet de la Réunion qualifie de « normal » car avec ces 2800 contrats, Amaury de St Quentin estime que toutes les conditions sont maintenant réunies pour une rentrée le 18 août,.

Le ministre de l’Education Nationale est attendu demain à la Réunion

Le ministre de l’Education Nationale est attendu demain à la Réunion, pour évoquer les points chauds de cette rentrée dans le département : les classes à 12 élèves (classes dédoublées, volonté d’Emmanuel Macron) mais aussi la problématique de la semaine de 4 jours, souhaitée par la majorité des maires, et refusée par le Recteur Vellayoudom Marimoutou.

Pour rappel : revisionnez ci dessous, la VIDEO LIVE tournée à la sortie des maires de la Préfecture. Vous y verrez tour à tour Stéphane Fouassin, les autres maires refusant de s’exprimer, et en dernier, le Préfet de la Réunion

 

17 Commentaires

  1. On voit que le préfet est tombé dans le piège tendu par les maires au sujet de ces « contrats d’emploi » d’esclaves dans nos écoles … Ces femmes à tout faire : surveillances ingrates , nettoyage des toilettes hors normes et pourries des écoles ….
    Voilà les esclaves modernes et légaux !

  2. 1 000 contrats en plus c’est ENORME !
    Bien joué les Maires
    Le Prefet s’est fait bouffé
    1 000 contrats * le salaire *1 an = plus de 14 millions d’euro à donner … contribuables sortez les portefeuilles !

  3. Ils vont décider mardi OK. Mercredi férié. Il ne nous restera que jeudi pour savoir quoi faire de nos enfants vendredi et jusqu’à je ne sais quelle date ! Seul le Maire de St Denis a su rassurer les parents. Les autres… Pitoyables !

  4. Les maires doivent donner des emplois durables non pas de 6 mois à 1 an!!! Ce n’est pas la solution !!!! Pourquoi remettre tout cela au pôle emploi ? Ses contrats aidés serai plutôt mieux répartis !!!

  5. Avec les 1000 déjà validés, on ne peut pas barrer les routes ?
    On demande aux titulaires de venir donner un coup de main.
    On appelle Mr Caroupaye, il a des gros camions, cela peut servir

    Et les élèves qui seront en vacances forcés, ils pourront venir aussi manifester.

  6. j’ai gagné mon accréditation pour aller au rectorat avec le ministre et monsieur le recteur. J’espere que le dazen va me remarquer pour mes points de bonus. ma femme est allé porter le costume au pressing à st benoit

  7. HONTE aux maires qui prennent leurs administrés en otage, HONTE aux incapables de la République qui vous prennent toujours plus pour vous en donner moins. HONTE à la fonction publique qui se fout de sa jeunesse. HONTE à la Réunion du tout social qui finira par s en mordre la queue.

  8. A la Réunion, on marche sur la tête ! De tous les DOM-TOM, la Réunion a le palmarès de la bêtise et de la « couillonnisse » comme dirait créoles… Les gens se laissent mener par le bout du nez et disent amen à tous les béni oui-oui qui se présentent, si c’est pas malheureux de voir çà ! Arrêtez de courir après des contrats de misère, on en revient aux p’tits contrats des années 60-70 du temps de nos mères où les gens couraient après une semaine ou pour les plus chanceuses une petite quinzaine dans les écoles comme cantinières ou surveillantes. Pas besoin d’être extralucide pour voir pointer une guerre civile et sociale dans moins de 10 ans !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*