A quand un selfie « suis en train de faire pipi » ?

dans Actualités/Edito de Yves Montrouge/Infos Réunion/Politique

Difficile de commencer cet édito sans vous parler de cette Pâques sanglante au Sri Lanka, de cette série d’explosions criminelles survenue dans les églises et les hôtels dans ce pays en ce dimanche de Pâques. Un acte odieux qui a fait plus de 200 morts. Des pères et des mères de famille, des jeunes et moins jeunes tués volontairement. Une cruelle violence qui ne grandit pas celles et ceux qui l’utilisent pour éliminer lâchement leurs prochains, toutes ces pierres vivantes et innocentes de notre humanité.

Voilà qui m’amène maintenant à vous parler des pierres mortes, celles de Notre Dame de Paris qui ont brûlé dans un incendie pour le moins mystérieux survenu dans l’après-midi de lundi dernier. C’est moins triste et moins dramatique que les explosions meurtrières au Sri Lanka. Mais ça ne laisse pas pour autant indifférent. Parce que Notre Dame, c’est une Histoire (avec un grand H), parce que Notre Dame c’est un joyau architectural et… une machine à cash touristique. Mais fort heureusement que dans cet incendie qui a anéantit une partie de la Cathédrale de Paris, aucune vie humaine n’est à déplorer. Que de la charpente, de la ferraille. Merci Seigneur !

Merci aussi aux Bourgeois qui ont tout de suite, alors même que les braises étaient encore incandescentes, mis la main à la poche en signant des chèques en millions d’euros : 100, 200, 50, 10 millions… Qui dit mieux ? En un coup de baguette magique, ces grands chefs d’entreprises, mécènes médiatiques, ont multiplié les millions comme Jésus avait à l’époque multiplié les petits pains et les poissons pour le peuple qui souffrait. Eux ont sorti le chéquier pour restaurer des pierres mortes bourrées, fussent-elles d’histoire. Des pierres propriétés non assurées de l’Etat.

Alors avec tout le respect que j’ai pour ces hommes (et peut-être aussi ces femmes) qui ont bâti Notre Dame et tous les monuments historiques de France et de Navarre, avec tout le respect que j’ai pour la culture française, pour le savoir-faire, pour le talent français, avec tout le respect que j’ai pour Notre Dame de Paris qui rapporte beaucoup d’argent à l’Office du Tourisme de Paris et donc au pays et donc à l’Etat… je fais partie, n’en déplaise à certains, de ceux qui gueulent contre cette société hypocrite qui est la nôtre et qui veut qu’une Cathédrale qui brûle émeut plus les fortunés et les grandes puissances que des peuples entiers qui tombent chaque jour par centaines, par milliers comme des mouches parce qu’ils « crèvent » de faim et de soif. Ce sont des pierres vivantes, des hommes, des femmes, des enfants faites de plus d’os que de chair et qui « crèvent » la bouche ouverte face à l’indifférence la plus totale de tous les Etats, de tous les gros richards du monde, y compris d’Afrique, qui pètent dans la soie et dans la graisse.

Oui, je fais partie de ceux qui se rangent du côté des « adeptes » de l’Abbé Pierre, lequel disait fort justement que « l’honneur d’un pays ne réside pas dans la beauté de ses monuments mais bien dans le fait que tous ses habitants aient un toit ». N’en déplaise à ceux qui n’ont jamais connu la misère, à ceux qui n’on jamais connu un jour sans pain, à ceux qui ont toujours vécu grâce à l’argent des autres, à ceux qui se sont toujours nourris la panse avec l’argent public, je trouve indécente cette réaction qui a consisté pour certains à déployer sur la place publique leurs millions pour des pierres mortes quand dans le même temps des SDF, des pères et des pères de famille, avec leurs enfants, bref, tous ces misérables crèchent à même le trottoir, pas loin de la Cathédrale ou carrément sur le parvis de Notre Dame.

D’où viennent ces millions ? Des paradis fiscaux ? Argent propre ? Argent sale ? Je pense aussi que tous ces grands patrons qui ne payent pas l’Impôt sur la fortune (Merci Monsieur Macron) ne donnent pas parce qu’ils sont généreux mais bien parce qu’ils savent qu’ils vont récupérer d’une façon ou d’une autre leurs millions. Ces patrons sont à la tête de multinationales qui interviennent dans tous les secteurs d’activités, y compris dans le bâtiment ou dans la rénovation des monuments. Ce qu’ils donnent aujourd’hui de la main droite, ils le récupéreront de la main gauche. S’ils étaient vraiment généreux, ils auraient déjà commencé par payer un peu mieux toutes les petites mains qui font leur fortune.

Enfin, je fais partie de ceux qui gueulent aussi contre ces élus, ces collectivités qui ont cru bon, la main sur le cœur, apporter leur contribution, avec l’argent des contribuables, à notre Dame de Paris quand ils ne sont même pas capables de régler le problème de tous les misérables qui crient chaque jour devant les grilles des collectivités dont ils ont la responsabilité. Dans les collectivités où des parents ont été amenés à un moment donné à y passer la nuit à même la moquette, ou alors en faisant des sit-in pour obtenir des subventions afin que leurs enfants-étudiants ne soient pas à la rue en métropole, au Canada ou ailleurs. Des collectivités qui ne sont même pas foutues capables d’aider le jeune Aurélien Centon lorsque ce dernier se casse la tête pour essayer de trouver une petite enveloppe de quelques centaines d’euros afin d’aider une famille dans la détresse soit parce qu’un enfant doit aller se faire opérer d’urgence dans un hôpital spécialisé parisien, soit pour un rapatriement sanitaire. Et là, comme par miracle, quand Notre Dame brûle, il y a des collectivités et des élus qui, en un claquement de doigts, trouvent de l’argent pour aider… Paris, alors que dans leur île, il y a des cases qui tombent en ruines des années, il y a des familles qui sont à la rue et « ramassées » par « Momon papa lé là » ou d’autres associations, il y des êtres humains qui n’ont même pas à manger, plus de 80 000 de leurs frères et sœurs qui sont mal logées… Je dénonce ces élus qui se croient tout permis avec l’argent des autres, avec l’argent de nos impôts !

La voie des urnes n’est pas impénétrable

Et puisque que l’on parle de Notre Dame, restons-y dans les églises, dans celle précisément de Saint-André où s’est déroulée mercredi dernier la messe chrismale célébrée par notre évêque Monseigneur Gilbert Aubry. Messe où les fidèles sont venus nombreux, très nombreux. Ils étaient près de 3 000 de fidèles et de non fidèles aussi si l’on en juge par la présence de nombreux politiques qui n’assistent pas spécialement aux messes sauf quand il y a des caméras ou quand ils sont invités. Ce jour là, les fidèles, les vrais, celles et ceux qui, en temps normal remplissent les bancs de nos églises, sont priés de rester dehors pour laisser la place aux « invités d’honneur », aux officiels costumés et cravatés.

Et il y a même parmi ces invités qui, pour bien montrer qu’ils sont à la messe, font des selfies et postent sur leur page Facebook du style : « suis à la messe chrismale », en se disant que si les voies du Seigneur sont impénétrables, celles des urnes ne le sont pas. En se disant aussi que les voix des catholiques seront toujours les bienvenues les jours de scrutin. A partir de là, ils pensent que tout est bon pour se montrer, en se « selfiant » de face ou de profil avant de se « Facebooker ». C’est devenu un réflexe : « suis à la messe chrismale », « suis au marché forain », « suis à la course Odysséa », « suis au relais pour la vie », « suis en train de manger un cari tangue avec les camarades », « suis en train de défiler avec les Gilets Jaunes »… A quand un selfie « suis en train de faire pipi» près d’un champ de cannes ? On ne sait jamais ! Ça fait proximité, c’est rural, et ça peut rapporter des voix ! Non, mais, franchement, ça devient ridicule ! A ce rythme là, vous allez finir messieurs et mesdames les élus (es) par poster carrément des sextapes !

Bon allez, en ce lundi de Pâques, je vais exceptionnellement m’arrêter là. Pas envie de vous prendre plus la tête en ce jour férié. Les histoires de politicaillerie, je vais les garder pour la prochaine fois. Ces adversaires d’hier qui se regardaient en chien de faïence et qui, à présent, marchent main dans la main et nous la jouent « embrassons-nous Folleville » le temps des Européennes, tout en vous expliquant qu’il ne se sont jamais chamaillés, en vous prenant donc pour des idiots, je vous conterai tout cela lundi prochain. Faites comme Macron, profitez un max de votre long week-end de Pâques. Conscient que ce n’est pas lui qui règlera tous les Maux de la France – même s’il nous a vendu le contraire durant la campagne électorale de 2017 – il profite de la vie, que ça pète ou pas à Paris. Lui est avec sa Dame dans la case de laquelle il passe le week-end pascal au Touquet, où il a même eu droit à des bains de foule. Qui a dit que la France allait mal ? Alors, faites comme lui. Je vais m’y mettre moi aussi. Raison pour laquelle, je ne vais pas vous ennuyer davantage. Et puisque nous y sommes toujours, je vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques ! Rendez-vous à lundi prochain.

Y.M.

([email protected])

 

9
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
RamalagasyZandètKoo2gleAnti-mafiuexSujet tabou ? Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé
Invité
Noé

On aime « se » montrer comme des singes , faire le buzz à chaque moment de sa vie , se filmer en faisant caca ou pipi … il est vrai que certains mecs font pipi debout en tenant l’engin et surtout en oubliant de se laver les mains … Que de microbes à distribuer aux autres comme des dons pour Notre-Dame !

RIPOSTE974
Invité
RIPOSTE974

Alléluia !

Jacky974
Invité
Jacky974

J’aurais Bien aimé moi aussi être tranchant dans mon ressenti concernant les dons des Fortunés . Il y a, c’est vrai , une certaine indécence, mais pourquoi ne pas mettre celà sous le coup de la sidération, puis l’emotion . Ces gens sont fortunés. Mais pas moins ´Hommes’ … Et parce qu’on a un cœur, met on la main à la poche à chaque fois qu’on passe devant un nécessiteux dans la rue ? Et, quand sur une place publique, ou dans les couloirs du métro, on croise un artiste réalisant une belle interprétation, ne nous est il jamais arrivé… Lire la suite »

Emmella
Invité
Emmella

Bravo mr mont rouge tout est dit rien à rajouter franchement c’est du joli tout cela.

Sujet tabou ?
Invité
Sujet tabou ?

Faut il croire que l’enveloppe exceptionnelle de la région pour notre dame de paris est un sujet tabou pour que personne ou aucun média ne puisse informer le public . Si c’est l’argent des contribuables on doit savoir où vont nos impôts , à moins que le président ait mis ses fonds privés pour la cause . Et ça ose parler de transparence.

Anti-mafiuex
Invité
Anti-mafiuex

Un bel édito comme toujours. Ce que j’apprécie particulièrement avec vous Monsieur Mont-Rouge c’est que vous avez encore votre tête sur les épaules. Ces politiques mafieux qui souillent les bancs des églises et qui par dessus le marché sont les invités à la messe ! Depuis quand il y à des invités à la messe ? Si on ne part pas de son plein gré pour prier, parce qu’on croit en Dieu et non pour lier leur présence à une quelconque campagne ou manifestation politique, on reste chez soi. Et je pense que Mont-Seigneur Aubry devrait leur dire cela mais… Lire la suite »

Koo2gle
Invité
Koo2gle

La recette « Selfie » du bain de foule de Macron au Touquet.

Pour une 50taine de personnes, vous prenez :
– 1/3 de policiers;
– un gros 1/3 de gardes du corps
– 1/3 de journalistes bien sélectionnés des chaînes d’Intox permanente;
– et un petit 1/3 de chœur de vierges pour faire la foule !

Oui, je sais, ça fait 4/3, mais comme disait César (de Pagnol), ça dépend de la grandeur des tiers !

Zandèt
Invité
Zandèt

Aurélien serait à la recherche de quelques centaines d’euros pour le rapatriement d’un corps….Laissez moi rire. Qu’a-t-il fait des 25 000 euros de la réserve parlementaire de Thierry, qu’a-t-il fait des aides de Sini ou autres? Qui a payé sa campagne législative de l’année dernière? Que luia promis Poudroux pour son désistement? Oui, un champignon y pousse bien deci un tas d’fumié!

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Qui est ce Aurélien ?