Accusé d’abus de biens sociaux, le conseiller régional Luc Guy Fontaine risque « gros » en appel

dans Actualités/Infos Réunion

Luc Guy Fontaine, conseiller régional dans la majorité de Didier Robert était hier devant la justice. Ce chef d’entreprise de St Benoit faisait appel d’une condamnation pour abus de biens sociaux et travail dissimulé. Une initiative malheureuse car il risque aujourd’hui une peine alourdie de deux ans de prison supplémentaires.

Rappelons que Luc Guy Fontaine avait été condamné à 3 ans avec sursis pour abus de biens sociaux et travail dissimulé pour sa société Mobile Réunion. Son épouse aussi. Mobiles Réunion accusait un passif de 2 millions d’euros et était chargée de revendre des produits et accessoires pour SFR. Dans le même temps, des investissements étaient réalisés dans d’autres sociétés, des appartements achetés à l’étranger, à Dubaï notamment sans compter le montage d’une société aux Seychelles de droit mauricien.

Faire appel aura-t-il été une mauvaise décision pour l’élu ? Peut être car face à des explications qualifiées de nébuleuses,  le parquet réclame maintenant non pas les 3 années initiales, mais 5 ans de prison avec sursis, soit 2 années de plus ! Le délibéré tombera le 24 janvier prochain.

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar