Afrique du Sud – 300 chauffeurs poids lourd licenciés pour consommation de marijuana

dans Actualité Internationale

Une entreprise de transport basée à Pretoria en Afrique du Sud a défendu sa décision de licencier 300 de ses chauffeurs testés positifs au marijuana.

« Oui, malheureusement, nous avons dû renvoyer 300 de nos chauffeurs routiers après avoir été testés positifs à la consommation de marijuana, ce qui constitue une violation du code de conduite de notre société Innovative Staffing Solutions », a déclaré mercredi à nos confrères de News 24, le directeur de Innovative Staffing Solutions.

Cela intervient après que la Cour constitutionnelle ait décriminalisé l’utilisation privée du marijuana en Afrique du Sud.

La direction insiste toutefois sur le fait que la décision de la Cour constitutionnelle n’a rien à voir avec le contrôle régulier de ses chauffeurs.

« Le test de substances illégales et d’abus d’alcool en service fait partie intégrante de nos procédures depuis l’ouverture de notre société il y a de nombreuses années. Tous les conducteurs d’Innovative Staffing Solutions signent un contrat précisant les conditions de leur emploi.

« Le contrat stipule que l’employé s’engage et comprend qu’il n’est pas autorisé à travailler ni chez l’employeur, chez un client ou dans les locaux où les tâches sont exécutées, alors qu’il est sous l’influence de l’alcool ou de drogues intoxicantes », a expliqué le directeur de Innovative Staffing Solutions.

Innovative Solutions a maintenu sa décision car, à son avis, les effets de l’usage de la marijuana pourraient être détectés dans le sang au cours des jours suivant sa consommation.

« Un camionneur conduisant sous l’influence du cannabis peut être comparé à une personne incohérente qui lance un missile de 60 tonnes à une vitesse comprise entre 80 et 100 km / h. S’il perd le contrôle de son véhicule, des innocents risquent de perdre leur vie et leurs infrastructures pourraient être sérieusement endommagées « , a déclaré le directeur de Innovative Staffing Solutions.

Il a rajouté que ce risque accru de blesser des personnes et de causer des dommages à des biens personnels ou publics était trop élevé pour la société.

« Nos chauffeurs doivent agir de manière responsable. Après tout, ils sont responsables de la sécurité des véhicules de valeur et de leur cargaison d’une destination à l’autre. »

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Afrique du Sud – 300 chauffeurs poids lourd licenciés pour consommation de marijuana"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
974
Invité
974

Si ça t la Réunion, noré un mal t (maltais) fini fait son commentaire mais la ou voit pas lu comme dab.