Contrats aidés : les sous préfets organisent dès aujourd’hui des réunions pour les associations

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

C’est ce samedi 8 décembre que démarrent les premières réunions d’informations sur les 1900 contrats aidés promis par Annick Girardin, ministre des Outre-mer.

En visite officielle à La Réunion du mercredi 28 novembre au samedi 1er décembre 2018, la ministre a pris des engagements forts en matière d’emploi.Les recrutements de ces contrats se feront par l’intermédiaire des services de Pôle emploi.

500 parcours emploi compétences pour le secteur associatif, financés à 85 % par l’État

Le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, a signé le 3 décembre 2018 un arrêté permettant la mise en œuvre d’une enveloppe des 500 PEC supplémentaires au profit du seul secteur associatif (association opérateurs dans le champ social, la prévention, la lutte contre la pauvreté ; associations sportives et prioritairement celles qui visent le sport comme vecteur d’insertion et le sport « santé » ; associations de lutte contre les violences faites aux femmes ; associations de jeunesse et d’éducation populaire intervenant notamment sur la question du décrochage, de la réussite éducative et du soutien aux initiatives et à l’engagement des jeunes ; associations intervenant dans le cadre de la politique de la ville). Le taux d’aide apportée par l’État est fixé à 85 % du montant brut du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC).

Des réunions dès ce samedi pour informer

Dans chaque arrondissement, les sous-préfets et Pôle emploi organisent dès ce samedi 8 décembre des réunions pour présenter aux associations les champs prioritaires et le type des missions qui font l’objet de cette aide exceptionnelle de l’État en 2018.

De plus, une enveloppe de 500 PEC supplémentaires destinés au secteur marchand recrutant en contrat à durée indéterminée est également disponible.

Enfin, le préfet rappelle que 900 PEC réservés au secteur non marchand demeurent à disposition des associations, des collectivités et des EPCI aux taux et durées déjà applicables d’ici la fin de l’année. Au total, plus de 1 900 parcours emploi compétences (PEC) sont donc immédiatement disponibles. Associations, collectivités et entreprises sont invitées à se rapprocher dès à présent des services de Pôle emploi pour le dépôt des offres et la mise en relation avec les demandeurs d’emploi.

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Contrats aidés : les sous préfets organisent dès aujourd’hui des réunions pour les associations"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Yaboss
Invité
Yaboss

Une tatie qui s’est occupé de nous en maternelle, qui aujourd’hui s’occupe de ma fille. Travaille au compte dune mairie pour même pas 900€/mois. Aucune possibilité de crédit , même pas de SMIC ou de titularisation en plus de 20ans (alors que certains personnel communal ne foutent rien) donc 700€ de contrat aidé… Ce sont des miettes et ayant faim on est satisfait

Improvisation du gouvernement
Invité
Improvisation du gouvernement
Le gouvernement Édouard Philippe (futur fusible) fait de l’improvisation. Pour acheter la paix sociale Girardin réagit plus qu’elle agit. Elle n’est pas aidée par les référents Larem péi qui se cachent er n’est pas courageux. Cela nous montre que ce sont des opportunistes et des « veilleurs la coque ». Tout peut arriver, cad on peut arriver à le démission de Macron, la dissolution de l’assemblée nationale. Tout est possible. Les oppositions, les syndicats ont été siphonnes par Macron. Les gilets jaunes font trembler Macron, le Cac 40, les petites mains de la Région, les médias et les hyper riches. Les héros… Lire la suite »
Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Quel discours !
Vous êtes prêt à vider les livrets A que vous approvisionnez petit à petit, tous les mois et ce depuis des années ?
Vous donnez quoi ou combien à la personne qui tend la main devant un GMS ?

Tichke
Invité
Tichke

Et à quelques encablures de la Réunion, les cousins mauriciens bossent comme des enragés pour faire tourner l’économie libre tout en veillant à fidéliser les nombreux touristes.
D’accord, cela ne doit pas vous intéresser, chers gilets jaunes, il suffit de prendre en otage la population et de racketter le trésor public et on est parti pour une nouvelle spirale de l’assistanat appliqué.

cafriplainoise
Invité
cafriplainoise

ces mêmes gilets jaunes qui vont en vacances à Maurice et qui se comportent comme des malotrus dans les hôtels en invectivant le personnel et après ici ça crie au colonialisme etc…

Mia
Invité
Mia

Les chers gilets jaunes n’ont jamais revendiqués de l’assistanat appliqué. Il est préférable de ne pas user de cette mobilisation pour détourner le débat qui n’est nullement orienté vers des mesures précaires. Le faire croire est contre constructif.

Raz le bol
Invité
Raz le bol

Tout à fait plus on vs donne plus on veut ça pleure pour la vie cher seulement ça va acheter des play Station des i phone avec les aides sociales et ça roule en gros loto pfff

Gogo974
Invité
Gogo974

Preuve qu’elle a bien écouté. On lui a dit on ne veut pas de charité mais de solutions pérennes.

Macron et Didier Robert démission
Invité
Macron et Didier Robert démission

La Reunion mérite mieux que des emplois aidés.

Elle n’a rien compris.

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Au contraire, elle n’a que trop bien compris le niveau mais chuuut….

Larie
Invité
Larie

Lol, d’après vous qui vont avoir ses CAE? Ce sont les taties tonton ou la soeur ou lé frère d’un membre d’un politicien. Toujours pareil la Réunion

Raz le bol
Invité
Raz le bol

On vs dit que ces pôle emploi qui gère écoutez avant de grogner

Eh oui
Invité
Eh oui

Euh non . En théorie pôle emploi gère mais les collectivités, associations peuvent donner les noms qu’ elles veulent du moment que les personnes rentrent dans les critères pour bénéficier du PEC. Et pôle emploi ne dit rien….

boyer
Invité
boyer

je gagne 495 ass la mio me propose un contrat cuisinier d’une école en contrat aidés je vais recevoir mémé pas 900 e je paie mon essence la garde de mais enfants je me retrouve a 400 net plus loyer assurance etc ….. c du pipi chat c contrat pauvreté

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Pourquoi êtes-vous la seule (ou le seul) à assumer les charges de votre ménage ?
Vous avez combien d’enfants ?

Suite de l'enfumage
Invité
Suite de l'enfumage

On vous a dit des emplois pérennes et non des mesurettes.

Des emplois en CDI pour les proches élus (épouse ou cousin etc … ) et des miettes pour le peuple ?

Bravo. C’est la république exemplaire disait-il.

Citoyen
Invité
Citoyen

Il faut qu’un gouvernement ai le courage de supprimer une bonne fois pour toutes les aides sociales qui plombent notre société ! A regarder certains commentaires on a l’impression que c’est un dû ! On est en train de fabriquer de l’assistanat à durée indéterminée ! Après on s’étonne que les autres pays avancent ! C’est tout à fait normal vu dans ces pays on encourage la population à travailler et non pas à espérer l’aumône …

ralo
Invité
ralo

assez avec la charité on n’est pas des mendiants !!!

Koo2gle
Invité
Koo2gle

Les « sous »-préfets vont donner des sous ???

Creole mais pas couillion
Invité
Creole mais pas couillion
La pas marse avant la pas marse apres zot continie mm donne tt nout l’argent band associations menter que va perenise z’emploi zot couler zot camarad alors que lo band ti creole va jus ete la pou fait tourne zot dispositif pendan ke bana va verse azot vand gros salaire rogarde l’exemp oussa ma la travail pendan qq annee l’asso en gren voler la possession avec son grand dirizan ronaldo montgrosrat la chape li aster ramasse l’arzent par derriere arette si ou plait no selment to gros salaire professer siffi pas ou puiske comme li di li meme ali c’est… Lire la suite »
bandelamde
Invité
bandelamde

Pôle emploi c bande lamouc4te complice des mairie . l’emploi pas encore arrivé. Finit attribué. Ou bien p zot famille en metropole