Antananarivo: ils reçoivent des balles dans leur lit, dans une maison en sachet

dans Actualité Internationale/Mayotte / Océan Indien

Les images  peuvent  heurter la sensibilité. Il s’agit d’une scène d’horreur qui s’est produite dans un bidonville appelé «La Réunion kely », à Antananarivo, la capitale de  Madagascar. Lundi à 2h du matin, un jeune homme de 18 ans a été  tué par balles, dans son lit, dans son habitation de fortune, une maison en sachet.

Sa femme, âgée de 19 ans déjà mère d’un enfant de trois ans et enceinte d’un mois et demi,  a également reçu une balle sur son avant-bras gauche. Mais elle a pu prendre la fuite avant de perdre conscience à proximité d’un canal d’évacuation, pas loin de cette maison en sachet.

Les  coups de feu auraient été donnés par des policiers à la recherche des bandits. Les policiers auraient reçu des informations par un autre  habitant du quartier qui , dans la soirée, aurait a eu une dispute avec le jeune homme de 18 ans. L’informateur aurait envoyés les forces de l’ordre chez ce couple de moins de 20 ans. Sans sommation, un des policiers aurait ouvert les feux sur les occupants de cette habitation de fortune.

Alertée par la mère de la jeune femme, la brigade criminelle d’Antananarivo a reconnu que cette bavure a bel et bien été commise par un policier. Des responsables auprès de cette brigade auraient déjà rendu visite à la jeune femme à l’hôpital où elle a reçu les premiers soins. Les policiers auraient donné une somme de 20 000 ariary (environ 5 euros) à la jeune femme pour l’aider à se faire soigner.

N’ayant pas les moyens financiers nécessaires pour se payer les coûts de son hospitalisation, cette jeune femme a dû demander à quitter l’hôpital, alors que son état de santé est encore très critique.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Antananarivo: ils reçoivent des balles dans leur lit, dans une maison en sachet"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
esmee974
Invité
esmee974

Horrible !
5€ de dédomangement c’est une blague ! La femme perd son mari est manque de se faire tué à cause d’une bavure et on la laisse agoniser comme ça !
Quand je vois ce genre de chose, je suis bien contente que nous soyons français.
On est certes asservies par les lois française mais chez nous ce genre de bavures serait vite pointer du doigt et les conséquences serait bien plus fâcheuse.
J’ai honte pour ces gens qui profite de la misère des autres pour s’en sortir impunement