ASPHYXIE CIRCULATOIRE AU TAMPON : « C’est pas moi, c’est lui ! »by Yannis Lebon

dans Courriers des lecteurs

 

« Le débat lancé par la Région sur son projet de la Route des Géraniums pose la douloureuse question de la circulation au Tampon ou plus exactement de l’asphyxie circulatoire dont sont victimes les Tamponnais.

Le Tampon 4ème ville du département reste encore traversé par une nationale.

Seul élu présent, lors des séances, j’insistais sur le fait que lorsque les ravines coulent au Tampon la ville de St Pierre est désormais paralysée.

Et pour reprendre une expression à la mode ces derniers jours, « le coma » circulatoire fait partie du quotidien de chaque Tamponnais.

Je profitais de ce débat pour poser la question de l’utilité des différents tracés présentés.

Au-delà du problème majeur des expropriations, les questions suivantes s’imposaient :

  • La route des Géraniums proposée par la Région apportait-elle une réelle solution aux difficultés des Tamponnais ?
  • La route des Géraniums était-elle un projet pour les Tamponnais ou une route pour éviter Le Tampon ?
  • Ce projet entrait-il en cohérence avec le PLU en cours de validation qui prévoit une densification du centre-ville ?

Sous couvert de débat public, c’est bien un projet inabouti qui a été présenté à la population.

Lors de la présentation du 26 février 2018 à Saint-Pierre, je déclarais à la commission que l’urgence en attendant 2035 était la route des 400 « route des Flamboyants ». Je proposais que la Région se rapproche du Département afin de régler ce point noir, porte d’entrée de notre commune.

 

Et puis, revenons sur Terre ! Ce projet qui vient d’être rejeté par une population prise en otage aurait dû se concrétiser uniquement qu’en 2035 soit dans 17 ans.

Pour le nord, l’on sait qu’en moins de 8 ans, la Région a été capable de mettre en œuvre la NRL, une route sur la mer !

« Revenons sur Terre » !

  • Les élus régionaux du Tampon pouvaient-ils ignorer ce projet ?
  • Comment ont-ils pu laisser sortir celui-ci ?

Il faut aussi rappeler que la majorité du conseil municipal du Tampon a en son sein 4 conseillers départementaux dont 3 vice-présidents.

Le moment n’est-il pas venu pour ces derniers de repenser la route des flamboyants. Mieux…, de ré imaginer l’accès à cette route. N’oublions pas que les relations sont au beau fixe avec le premier magistrat de la ville de St Pierre.

  • Faudra-t-il attendre 2035 pour que le problème de la circulation soit hypothétiquement résolu au Tampon ?
  • Ne convient-il pas sans attendre de repenser nos modes de déplacement ?

Le maire du Tampon portait dans son projet municipal la suppression des radiers. J’attends avec impatience sa mise en œuvre.

ü  Force est de constater que son projet de « contournement Est » via le quartier de La Pointe est abandonné depuis plusieurs mois.

ü  La Voie urbaine du côté ouest pourtant bitumée est livrée à la nature et n’obtient plus de financement en 2018.

ü  Le prolongement de la rue Général de Gaulle…

Le projet de la route des Géraniums a démontré à nouveau que les Tamponnais sont encore les premières victimes des guéguerres politiques entre la majorité municipale et la Région. Le développement du Tampon continue à être mis entre parenthèse et cela sous toutes les majorités municipales précédentes.

Le maire du Tampon relevait lui-même que les Tamponnais attendent depuis 33 ans.

Les Tamponnais ne seraient-ils donc pas une priorité

  • Pour les élus de la Région ?
  • Pour les élus départementaux ?
  • Pour la majorité municipale ?

Nous subissons actuellement l’état catastrophique de nos routes.

Et devenons-nous encore subir les tergiversations politiques de nos élus comme on a pu le voir ses derniers jours autour du débat de la route des géraniums ? :

C’est pas moi, c’est lui ! » Un vrai remake de la période de 2011 à 2014.

Puisqu’il faut attendre la prochaine mandature, gageons que le futur maire du Tampon saura protéger les intérêts de ses concitoyens, qu’il saura faire appel à l’ensemble des compétences des collectivités locales comme je ne cesse de le réclamer. »

Yannis LEBON

Conseiller Municipal du Tampon

 

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "ASPHYXIE CIRCULATOIRE AU TAMPON : « C’est pas moi, c’est lui ! »by Yannis Lebon"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
michel
Invité
michel

Monsieur Lebon, vous êtes bien placé pour bouger le cocotier, alors avec la population en colère, manifester avec une proposition de désenclavement de la ville. Ce qui est aberrant, c’est si on veut se rendre à La Plaine des Cafres, on est obligé de prendre les bouchons du centre ville, idem sur un parcours St Pierre/ St Benoit.. Il y a surement des possibilités sans trop spolier les habitants. Après chacun son rôle défini par les lois : la région pour les grands travaux de ce style, le département et la ville pour les voies d’accès et les rues.

rito
Invité
rito

Enfin un moun y dit la vértié

Yoyo
Invité
Yoyo

Et toi Yannis tu te mets entre les deux histoire de tirer tes billes . Désolé mon gars ça fonctionne pas comme ça lol !

la facilité du débat politique
Invité
la facilité du débat politique

facile de faire de beau discours lorsqu’on ne risque pas de perdre sa maison. Des centaines de personnes mise de coté et pourtant concernées par l’expropriation sur le secteur ligne des bambous et chemin Stéphane coté ravine des cabris. Réunion à la ravine des cabris annulée… dédicace à mon voisin qui venait de finir sa case et qui était en train de monter quelques meubles dans la pénombre (pas encore reçu l’électricité) après le boulot pour apprendre que sa maison est directement sur un des tracés. détruit la vie des gens pou lotos, bandes grand con-structeur.

paul P
Invité
paul P

Enfin un qui a compris que les problèmes de circulation ne se trouvent pas sur la route nationale, mais bien dans le tampon. mais que font les 3 vices présidents du département, que fait le maire, que font conseiller régionaux : batailler seulement et rien n’avance au tampon. bravo M. Lebon vous avez tt dit.

MICHOU
Invité
MICHOU

et si on repensait d’abord des transports en commun plus cohérents, mieux répartis, plus fréquents,mieux coordonnés entre eux et des abris bus dignes de ce nom en même temps qu’on pense à la route?

LE FAUCON
Invité
LE FAUCON

MESSIEUX ……MES DAMES………L’ ASPHYXIE CIRCULATOIRE N’EXISTE PAS QU’AU TAMPON
mais DANS TOUTE L’ ILE …….LES RAISONS SONT SIMPLES ……..en Métropole vous avez 250 voitures pour 750 m2 A LA REUNION VOUS AVEZ 750 VOITURES POUR 250 M2 qui provoque l’asphyxie circulatoire à la REUNION……..TROP DE VOITURES AU METRE CARRE SUR L’ ILE ……LES Réunionnais eux même .provoquent l’asphyxie circulatoire pas les hommes politiques de ce département trop facile .