Assises de la croissance verte : les élus des îles de l’océan Indien signent une charte

dans Actualités/Infos Réunion/Mayotte / Océan Indien

Réunis depuis mardi en séminaire dans le cadre des premières Assises de la Croissance Verte organisées par ILEVA et la ville de La Possession, les élus des cinq îles de l’océan Indien ont signé, mercredi 3 octobre, une charte dans laquelle ils s’engagent à unir leurs efforts en faveur d’une meilleure gestion des déchets dans la zone. Elaborée à l’échelle régionale, cette charte s’inscrit dans le prolongement de la

feuille de route publiée lors de la Conférence de Marrakech de novembre 2016 sur les changements climatiques.

Dans le cadre de la coopération décentralisée et des partenariats établis entre les différentes collectivités sous l’égide de l’Association des Villes de l’océan Indien (AVCOI), les élus locaux réaffirment leur volonté de réduire le gaspillage d’énergie, de limiter la consommation de matière première et de restreindre la production de déchets. Avec l’appui de l’AVCOI, les élus locaux s’engagent également à favoriser la création d’une économie circulaire régionale. L’association sollicitera prochainement les institutions et organisations inter-gouvernementales pour imposer politiquement ce concept à l’échelle l’Océan Indien.

D’une façon plus générale, ces premières Assises de la Croissance Verte ont permis aux participants d’actualiser l’état des lieux sur les déchets dans l’Océan Indien. Un état des lieux dressé par la COI et l’Agence Française de Développement (AFD) dans un rapport publié en 2014. A l’unanimité les élus ont aussi pris conscience de l’urgence de la situation environnementale et se sont fixé comme objectif de mettre rapidement en

œuvre des solutions communes. D’un point de vue opérationnel, cette décision se traduira par l’élaboration d’une feuille de route permettant de développer une synergie positive et de construire, étape après étape, les contours d’une coopération efficace.

« Le développement durable n’est pas une utopie mais une question de survie. Nous ne pouvons plus attendre car demain les générations futures nous le reprocheront », a déclaré Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre, président de la CIVIS et président d’ILEVA. «Comme l’ensemble des îles de l’océan Indien, Maurice plaide pour la construction d’un nouveau modèle de société qui favorise la transition vers des modes de vie plus durables », a souligné pour sa part Daniel Eric Clive Laurent, maire de Port-Louis et co-président de l’AVCOI ».  De son côté, Nassuf Abdallah AHMED, maire de Domoni (Comores) a rappelé que « Les Comores s’intéressent à la question des déchets depuis quelques années seulement. L’Etat a confié une partie de cette responsabilité aux communes. Nous n’avons que très peu de moyens mais notre détermination est forte et nous voulons coopérer avec les autres îles de l’océan Indien qui possèdent, pour certaines d’entre elles, une véritable expertise ».

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Assises de la croissance verte : les élus des îles de l’océan Indien signent une charte"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
casimcc
Invité
casimcc

que de baratin pour rien ….j’en dit pas plus !!!! j’espère que le cocktail et le repas on était bon !!!