AUDIO / Enquête sur les marchés de la NRL : qui va être auditionné aujourd’hui ?

dans Actualités/Infos Réunion

Une nouvelle étape depuis lundi dans l’enquête préliminaire menée par le PNF, le parquet national financier : des enquêteurs sont arrivés hier et se sont installés à la Caserne Vérines de Saint Denis pour une série d’auditions complémentaires.

2 ans que cette enquête est ouverte pour corruption et favoritisme dans l’attribution des marchés signés en 2013 pour un montant de 1,66 milliard d’euros.

Le PNF a été saisi en 2015, et depuis, des perquisitions ont été menées à la Pyramide Inversée, mais aussi au domicile des acteurs qui ont pris part à ces marchés, qu’ils soient élus ou administratifs de la région.

Cette semaine, selon les premières informations qui ont filtré : Dominique Fournel, « monsieur route du littoral » pourrait de nouveau être interrogé, quelques agents administratifs de la région, ainsi que des membres de l’opposition, comme Thierry robert ou Carine Nabénésa du LPA, considérés comme « les lanceurs d’alerte »,  dénonçant des collusions entre les entreprises et le maître d’ouvrage.

Carine Nabénésa a d’ailleurs été victime d’un cambriolage en janvier à son domicile, et à ses yeux, tout est lié :

 

Le président du Conseil Régional, Didier Robert, avait également vu son domicile cambriolé : on lui aurait, entre autres, volé des ordinateurs.

Du matériel informatique qui a aussi été saisi à la Région, et au siège des sociétés concernées comme GTOI/BPTC et VINCI/BOUYGUES.

Des données qui ont été passées au crible à Paris, et qui n’ont toujours pas abouti à la « transformation » de cette enquête préliminaire en enquête « pour faits caractérisés » précisait hier l’avocat de la Région Réunion en déplacement dans notre île.

Emmanuel Daoud est reparti à  Paris hier soir, il n’assistera pas aux auditions a-t-il précisé à la presse.

chantier-route-du-littoral

Pour l’heure ce n’est qu’une enquête préliminaire, rien n’a permis de mettre à jour des faits avérés de corruption ou de prise illégale d’intérêt a-t-il précisé. L’épilogue de cette enquête pourrait se faire fin 2017 avec deux possibilités indique le journal le Quotidien de ce 20 juin : soit un classement sans suite, très improbable notent nos confrères tant l’enquête a été longue et minutieuse, soit par l’ouverture d’une instruction qui pourrait alors être jugée à Paris si les charges de corruption sont avérées, soit à la Réunion  si ces charges sont limitées à des infractions de favoritisme ou de non respect formel des procédures.

 

6 Commentaires

  1. Pauvre Dominique Fournel, aujourd’hui c’est lui qui est en garde a vue et qui fait fusible. Alors que c’est Didier Robert le responsable a La Region. C’est lui le président non !? Genre li té coné pas rien quoi !! Arréte déconné dont !! fait rire a moin bande guignol mentér et bézér magouillére

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*