AUDIO / Menacés par un automobiliste armé d’un révolver à la sortie de discothèque

dans Actualités/Infos Réunion

C’est une maman encore sous le choc qui témoignait sur Radio Free Dom ce matin. Elle explique être allée ce week-end en boîte de nuit à Saint Pierre, et qu’à la sortie, elle , son copain et son fils, se sont faits menacer par un automobiliste armé d’un révolver.

Ce dernier ne s’en est pas servi.

Il les aurait menacé, et aurait frappé son fils et son copain.

Tout serait parti d’une remarque de l’enfant sur le bruit de la voiture de l’homme armé… écoutez :

17 Commentaires

  1. si ou appel Freedom, té comme si ou té appel gendarme lé pareil……. sauf que freedom néna zenquêteur lé beaucoup plus nombreux que gendarme dans l’Île!!! 😉

    Et puis, gendarme y écoute Freedom!!

  2. oui ca mi adore ca i appelle freedom avant d’aller a la gendarmerie les gens le incroyable et le pareil pour tout l’eau l’edf etc…. et la freedom zot le content i gagne les audiences na rienk la réunion i voit zafer kom ca!!

    • Mais c est très normal qu’on apel free dom en premier vu que quand on apel la gendarmerie il ne prenne pas compte ou alors il vous demande à t il des blessé en réponse alors il vous dise si pas de blessé on se déplace pas ou alors il arrive 3h apret tant dit que free don à la minute même toutes l île est au courant de cette agression

  3. relever l’immatriculation et porter plainte. c ‘est pas possible de voir des gens aussi mal élévés; on dirai des animaux en chaleur

  4. J’attends avec impatience la suite logique qui consiste à arrêter, désarmer et sanctionner ce dangereux individu. Y a t-il un préfet à la Réunion ?

  5. Pour ceux qui disent que la femme aurait dû appeler les flics avant freedom les faits se sont passer le dimanche soir et la femme à appeler freedom le lundi … vos réflexions n’ont pas de sens !! Au moment des faits elle devait appeler les flics oui mAis à quoi sa sert d’appeler le lundi pour des faits du dimanche .. Elle a dû se présenter au postes de police lundi !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*