Bras-Panon : les « grandes priorités » pour 2019

dans Actualités/Bras-Panon/Collectivités/Infos Réunion

Les élus du conseil municipal de Bras-Panon, présidé par le maire Daniel Gonthier, ont eu à débattre, hier soir, des orientations budgétaires 2019, qui précèdent le Budget Primitif dont l’examen est prévu d’ici à avril prochain au plus tard.

Une salle de conseil municipal bien remplie, plus que d’habitude, où les élus de la majorité se sont déplacés au grand complet, y compris celles et ceux qui n’y avaient plus posé les pieds depuis belle lurette. Dans les rangs de l’opposition, suite à la démission des colistiers inscrits sur  la liste qui avait été conduite par Jean-Hugues Ratenon en 2014, deux nouveaux conseillers sont montés. Il s’agit de Hugues Marie-Louise et de Teddy Savrimoutou.

Le député Jean-Hugues Ratenon (chemise blanche) assis au premier rang

Jeannick Atchappa, l’autre élu de l’opposition, était quant à lui absent, pour raison médicale. Hospitalisé, il a dû subir une opération du genou. Côté assistance, le député Jean-Hugues Ratenon, (conseiller municipal démissionnaire après les législatives), avait pris place, en se positionnant – stratégiquement ? – en face du maire.

L’adjoint délégué aux finances, François Perera, a exposé les grandes lignes des orientations budgétaires, avant de passer la parole à Steven Bamba, le DGS, pour une présentation « magique » plus macro-économique, en les re-situant dans un contexte national et international, c’est-à-dire dans « un contexte de fortes incertitudes ».

Ce qu’il faudra retenir concernant Bras-Panon, même si les dotations de l’Etat sont toujours à la baisse, c’est que la municipalité maintiendra le gel des impôts locaux et poursuivra sa politique d’investissement tout en maîtrisant ses dépenses de fonctionnement.

De gauche à droite : Teddy Savrimoutou et Hugues Marie-Louise

Ce n’est pas tout à fait la lecture faite par Hugues Marie-Louise. Lequel a estimé que « depuis 20 ans, la commune n’a pas d’autre choix que de geler les impôts car elle est arrivée au taquet, à son maximum ».

Concernant la maîtrise des dépenses de fonctionnement, l’élu de l’opposition a déclaré que « depuis l’élection de Daniel Gonthier, celles-ci ont explosé ». Par ailleurs, s’il s’est félicité des recrutements au sein de la municipalité, mais il a demandé si « l’embauche locale était priorisée ».

Ce à quoi le maire Daniel Gonthier a répondu que tout se faisait dans les règles de l’art, y compris pour les recrutements. Quant au gel des taxes fiscales locales et au développement de la commune en général, Daniel Gonthier a répondu que depuis ces quasiment 20 dernières années, en tout cas depuis son élection, en 2001, Bras-Panon est « une commune rurale qui se développe à un rythme considérable ». Selon le maire, « il y a le verre à moitié plein et le verre à moitié vide, moi je préfère regarder le verre à moitié plein et aller de l’avant ».

Comme il  l’a rappelé, « Bras-Panon se positionne toujours aujourd’hui comme une ville-relais à l’égard des deux autres communes voisines que sont Saint-André et Saint-Benoit. Dans les années à venir, la commune aura à mener un double défi en continuant d’accueillir des populations nouvelles qui recherchent à vivre l’expérience d’un cadre de vie que nous devons continuer de préserver et d’optimiser ».

L’examen des orientations budgétaires a permis de passer en revue les grandes priorités de la commune pour 2019. Elles peuvent se résumer ainsi. En matière d’enseignement et de formation : construction des classes inclusives à « Ma Pensée » et reconstruction de l’école Paniandy, ou encore réalisation d’une salle de sciences au sein de l’école « Bois de couleur »; En matière de sport et animation : reconstruction de la piscine municipale dans le cadre d’une démarche de requalification globale du complexe sportif Paul Moreau; En matière de culture : modernisation de la médiathèque et renouvellement de l’offre culturelle au profit des usagers; En matière de développement local : construction de 10 kioskécos favorisant l’installation et le maintien d’une activité artisanale; En matière de sécurité et de prévention : mise en place d’un dispositif de vidéo-protection. Enfin, en matière d’aménagement : finalisation du réseau routier de certains quartiers récemment aménagés afin d’améliorer le confort de circulation des riverains.

Et Daniel Gonthier de préciser : « un travail important sera mené au sein de la gestion de l’administration pour amener vers plus de dématérialisation de l’activité. Un effort sera porté pour améliorer, dans le cadre d’une démarche planifiée, le confort de travail des agents en lien avec les instances paritaires de dialogue social. L’ambition locale est de faire des services de la commune une administration moderne et modèle ».

« Subventions aux associations »

Deuxième rapport examiné par les élus : la répartition des subventions aux associations pour 2019. Dossier présenté par l’adjoint délégué aux sports, Freddy Jessu. Le montant de l’avance de subventions de fonctionnement est de l’ordre de 800 000 euros. Question de Hugues Marie-Louise : quid du FC Panonnais (club de football) et de la MJC de Bras-Panon ? Réponses de l’élu en charge du dossier, puis de Daniel Gonthier : « ces avances sont faites en tenant compte des documents financiers et comptables présentés par les associations. Nous attendons toujours l’expertise comptable du FC Panonnais. Quant à la MJC, qui connaît toujours une situation financière très compliquée, elle reprend petit à petit ses activités ».

Autre dossier présenté cette fois par l’adjointe Sophie Arzal : l’aide en faveur des étudiants. Pour obtenir une aide, l’étudiant (e) doit répondre à des critères précis : résider à Bras-Panon, ne pas être en situation de double échec (redoublement ou changement d’orientation). Pour un quotient familial inférieur à 530 € le montant proposé est de 400 €. Pour un quotient familial compris entre 530 et 600 €, le montant proposé est de 200 €.

De nombreux autres rapports ont été examinés puis adoptés par le conseil municipal. Nous vous les présenterons ultérieurement et progressivement.

Poster un Commentaire

avatar