Centenaire de la mort de Roland Garros : le Morane Saulnier H dans les airs à 15 heures ce vendredi

dans Actualités/Infos Réunion

Les festivités liés à la semaine commémorative du centenaire de la mort de Roland Garros, aviateur réunionnais, héros de la Grande Guerre continuent.

Ce samedi, pour la première fois depuis 10 ans, la Base Aérienne 181 de Gillot ouvrira toute la journée ses portes au grand public qui pourra admirer les avions de l’époque, de guerre mais aussi la célèbre réplique de l’avion de Roland Garros, le Morane Saulnier de type H.

Un vol inaugural est prévu à 15 heures ce vendredi pour le plus grand plaisir des amateurs d’aéronautique !

Et sur Free Dom, nous relayons cette mobilisation avec des baptêmes de l’air à gagner toute la journée à la radio. Mais savez vous qui était Roland Garros ? Pour y répondre, écoutez ce reportage d’ Audrey Lauret :

 

Cette semaine, exposition, jeu de l’oie, tournoi de tennis et bien d’autres animations encore sont proposées au public par la Région, qui n’a pas lésiné sur les moyens pour rendre hommage à cet enfant du pays mort au combat un 5 octobre 1918. Il avait vu le jour le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de La Réunion. Plus tard, il décide de poursuivre son rêve une fois en métropole, à savoir voler en avion et faire progresser l’aviation française. Il en fera son métier dès 1910. Roland Garros est reconnu dans le monde entier pour ses exploits aériens et son engagement pour La France. Aviateur d’exception, il est le premier homme au monde à relier deux continents, l’Europe et l’Afrique, par la voie aérienne. Il est ainsi détenteur des records du monde d’altitude et de vitesse.

Roland Garros : photo de la collection Eric Boulogne tirée du dossier de presse de la Région Réunion

En 1914, au commencement de la Grande Guerre, Roland Garros s’engage dans l’armée bien qu’il ne soit pas soumis aux obligations militaires, puisque né à La Réunion. Il met alors son savoir faire précieux dans le domaine de l’aviation au service de la France et de la défense du sol de la patrie. Il vole sur le premier prototype équipé pour le tir à mire centrale à travers l’hélice et devient grâce à ses exploits aériens et militaires, un Héros de la Grande Guerre.

Le 5 octobre prochain, on célèbrera donc le centenaire de la mort de ce héros. Et dans le cadre de cette commémorative, afin de rendre hommage à l’aviateur et ingénieur réunionnais, la Région Réunion organise plusieurs manifestations à cette occasion. C’est ce qu’ont expliqué élus et membres du comité d’organisation, ce matin, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à la pyramide inversée.

« Tournoi de tennis avec les jeunes Réunionnais »

Tout commencera par une exposition intitulée « sur les pas de Roland Garros ». Elle aura lieu à l’hôtel de Région ; Une exposition gratuite qui sera ouverte au public de 8h à 15 h jusqu’au 4 octobre 2018 dans le hall d’accueil de l’Hôtel de Région. Une exposition de l’association « Air Trois Air » dont une maquette du Rafale Solo Display
- Un film retraçant la vie de Roland Garros

Exposition dans le hall, jeu de l’oie sur l’espace vélum- à l’extérieur de l’Hôtel de Région : l’association « Air 3 Air » a créé un jeu sur le parcours de l’homme « Roland Garros ». Ce jeu éducatif à caractère pédagogique, fondé sur la base du jeu de l’oie, est une œuvre d’enfants de cours moyen 2ème année et d’une association de passionnés d’aéronautique. Afin de compléter le projet de jeu, l’association propose une exposition itinérante « Sur les Pas de Garros » pour une mise en valeur de cette action. L’objectif : laisser une trace patrimoniale aux générations actuelles et à venir de Garros.

Par ailleurs, une réplique du Morane H – l’avion biplace utilisé par l’aviateur Roland Garros en 1913 sera exposée. L’avion de l’association « Amicale Jean-Baptiste Salis » est exposé pour les visites publiques et gratuites toujours à l’hôtel de Région du 1er au 4 octobre 2018. L’appareil rejoindra le Détachement Air 181 à Gillot pour la commémoration officielle du centenaire de la disparition de Roland Garros du vendredi 5 octobre, et la journée portes ouvertes du Détachement Air 181 (base aérienne) le 6 octobre 2018.

A noter que la Région Réunion avait engagé d’autres actions d’envergure dans le cadre de l’année du centenaire. Dès 2016, aux côtés des associations réunionnaises, la collectivité a entrepris une démarche de demande d’entrée de Roland Garros au Panthéon à travers une motion adressée au gouvernement. Dans le cadre du centenaire de la disparition de Roland Garros (1918-2018), la Région Réunion réaffirmé sa demande. Un courrier du Président de la Région Réunion, Didier Robert, a été adressé au Président de La République en date du 17 mai 2018, ainsi qu’aux Sénateurs de France.

Rappelons également qu’à l’occasion du tournoi international de Tennis Roland Garros 2018, La Région Réunion a lancé une pétition « Un héros national demain au panthéon ? Mobilisons-nous ! ». Cette initiative permettrait de faire entrer, pour la première fois au Panthéon, un combattant de la Première Guerre Mondiale. Roland Garros serait aussi le troisième ultramarin après Félix Eboué et Aimé Césaire, et le premier Réunionnais à reposer au sein du temple de la Nation.

Parallèlement, il faut savoir que le Conseil régional de La Réunion accompagne chaque année les associations de l’île dans leurs projets de valorisation du personnage Roland Garros. Ainsi, depuis 2014, la Région Réunion a engagé plus de 30 000 euros en faveur de quatre associations locales, notamment en faveur du Docteur en géographie et président de l’association des régions sud-terres créoles, Mario Serviable, pour l’édition de son ouvrage intitulé « Garros au Panthéon 2018 » ou encore de l’association « Air Trois Air » (A3A), Jean-Louis Castanier pour un jeu de l’oie et une exposition sur le parcours de l’homme « Roland Garros ». Ce jeu éducatif à caractère pédagogique est distribué dans les médiathèques, établissements scolaires et musées.

Enfin, soulignons encore que , toujours dans le même cadre, le tournoi national « Fête le Mur » se déroulera sur l’île du 21 au 28 octobre prochain. Ce tournoi réunit chaque année une sélection d’enfants issus des sites « Fête le Mur » sur tout le territoire national et issus des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville ou de territoires précaires.

Ainsi, en octobre prochain, La Réunion et l’association « Fête le Mur » Réunion composée de 400 marmailles accueilleront les 120 enfants compétiteurs (âgés de 11 à 16 ans), les membres de l’organisation, les entraîneurs, les arbitres de l’association et le Président de l’Association « Fête Le Mur » au national, Yannick Noah.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar