« C’est le chaos total » à St-Martin

dans Actualité Nationale/Actualités

Johanne a témoigné sur nos ondes depuis St-Martin. Plusieurs mots forts et inquiétants reviennent « chaos » ou encore « apocalypse ».

Elle qui vit seule sur l’île, dit avoir peur. Son sac est fait, elle veut partir: «j’attends qu’on m’appelle. Je ne peux plus tenir ici, je vois des gars passer le soir, ils sont cagoulés.»

Elle ajoute: « la journée encore, ça va, le soir c’est la panique. Dés que j’entends un bruit c’est la psychose totale. Je sais pas combien de temps ça va durer. Avant, les gens étaient solidaires entre eux, maintenant c’est la violence qui règne.»

Johanne est inquiète, cela fait deux jours qu’elle n’a pas mangé, c’est l’angoisse mais aussi l’incertitude qui la paralysent. Chez elle, il n’y a plus d’eau, ses voisins lui disent qu’il faut aller a l’épicerie voisine pour en prendre, mais c’est au dessus de ses forces: « c’est pas dans mes moeurs de piller, mais j’ai plus d’eau.»

Même si ses voisins lui proposent de l’aide, autour, c’est le chaos nous dit elle: «je vois pas les gens aider, il n’y a rien qui se passe. Je ne sais pas ce qui est mis en place, pour déblayer ou pour aider les gens.»

Selon elle, les militaires sur place sont mobilisés pour sécuriser le dernier commerce debout, un Super U, ainsi qu’une station service et l’aéroport. Elle a un sentiment d’abandon total, elle qui n’a pas de famille sur place, est effrayée.

De plus, un constat est de mise pour la population locale: les départs ne sont pas assez fréquents et un sentiment d’injustice règne. Johanne nous explique: «on a tous été touché par le phénomène, on peut pas affréter un avion avec juste des métros à bord. Y a pas que des métros à St-Martin. Il faut un peu de mixité. »

3000 rations alimentaires sont distribuées par les secours, mais ils vont devoir arrêter à cause de l’arrivée imminente d’un second ouragan de catégorie 4, José.

Ecoutez le témoignage d’une autre habitante de St-Martin

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*