Conseil départemental : l’élection à la présidence aura lieu le 18 décembre

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Elue sénatrice le 24 septembre dernier, Nassimah Dindar, également conseillère départementale (présidente du Département depuis 2004) et conseillère régionale depuis 2015, devait démissionner de la présidence. C’est fait. Elle attendait pour ce faire, la décision du Conseil constitutionnel qui est tombée vendredi dernier, rejetant le recours qui avait été déposé contre son élection au Sénat. Nassimah Dindar, qui a démissionné de la Région et qui reste donc conseillère départementale, a décidé de provoquer dans la foulée l’élection à la présidence du conseil départemental. Elle aurait pu attendre un peu. Rien ne pressait vraiment. Mais ses partisans prétendent que si elle a pris cette décision, « c’est parce qu’elle sent qu’elle tient une bonne majorité et que cette majorité va porter Cyrille Melchior, l’actuel 1er vice-président à la victoire ». Ses détracteurs, en revanche, soutiennent que cette précipitation à vouloir organiser l’élection s’explique par le fait qu’elle avait senti que « Didier Robert était en train de reprendre la main, depuis la victoire de Léonus Thémot à la tête du Centre de gestion (CDG). Le candidat du président de Région, à savoir Jean-Claude Lacouture n’a pas encore dit son dernier mot ».  Qui a raison ? On le saura le 18 décembre.

2 Commentaires

  1. sans déconnés arréte passe devant la justices svp
    virapoulé pou donne mauvais exemples dindar ..
    didier robert thierry robert y éssayes associés
    pas posibles trahison pareil . .faut surveilles un peux pour trahisons..soie disant le chien avec le chat aprés y cause pour trahir..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*