Corine Beaulieu, l’épouse du président Robert, devrait réintégrer la Région

dans Actualités/Politique

La nouvelle loi voulue par Emmanuel Macron interdisant les emplois familiaux dans les collectivités, plus précisément dans les cabinets, avait contraint Corine Beaulieu (épouse Robert, voir notre photo d’archives) à quitter son poste de chef de cabinet à la pyramide inversée. L’épouse du président Didier Robert avait alors fait ses adieux fin novembre 2017 à ses collègues de la Région. Elle était aussitôt embauchée début décembre à la mairie de Sainte-Marie à la direction du Patrimoine et de la Culture, un poste taillé sur mesure pour elle par le maire Jean-Louis Lagourgue. Mais deux semaines plus tard, soit aux environs du 15 décembre (trois jours avant l’élection du nouveau président du Département) Corine Robert s’est mise en disponibilité pour 3 ans.

Aux dernières nouvelles, elle devrait réintégrer très prochainement la Région à un poste prestigieux et très bien rémunéré. Elle devrait occuper le poste laissé vacant par l’administrateur (grade le plus élevé dans la fonction publique territoriale) Alain Abadie (parti à la retraite). L’inspection générale est un service chargé du contrôle de gestion de la collectivité régionale. En clair, elle sera amenée à contrôler le budget de la pyramide inversée. Corine Beaulieu-Robert n’a pas le droit, de par la nouvelle loi, de collaborer au sein du cabinet de Didier Robert, mais en revanche elle peut travailler dans la collectivité présidée par son époux en tant qu’administrative. « C’est parfaitement légal », explique-t-on du côté de la pyramide inversée.

En effet, Corine Beaulieu-Robert a le grade d’attachée principale (cadre A+) dans la fonction publique territoriale. Elle a passé tous ses concours. Elle est donc légalement en mesure d’occuper un poste à l’inspection générale de la Région… pas loin de son mari où d’aucuns laissent entendre qu’elle ne manquera pas de jeter attentivement un œil sur le cabinet dirigé par Vincent Bègue.

Nadine Gironcel recrutée en tant qu’administrative par son papa Maurice à la mairie de Sainte-Suzanne

A la Région toujours, à noter que Jerry Festin, responsable de l’antenne régionale à Paris jusqu’à fin de l’année dernière, vient de rejoindre le Département où il occupera un poste équivalent dans la capitale. Jean-René Dreinaza, du cabinet, devrait prendre la direction du CREPS. Quoique, sur le même poste, se trouve un autre concurrent mais fidèle de Didier Robert, un certain Jean-Yves Morel. Parmi les nouvelles recrues, à noter l’arrivée de Jean Poleya au service du protocole.

Concernant les emplois familiaux à la Réunion, Nadine Gironcel qui dirigeait jusqu’ici le cabinet de son père Maurice, le maire de Sainte-Suzanne, a été recrutée toujours à la mairie de Sainte-Suzanne mais cette fois ci en tant qu’administrative en tant que responsable du service de la communication et du protocole. C’est Gilles Leperlier (transfuge de la médiathèque de la même commune) qui dirige désormais le cabinet de Gironcel.

A Saint-Denis, Didier Annette qui officiait à la direction du cabinet de son papa Gilbert, devrait, semble-t-il, rejoindre son poste d’origine au TCO en tant qu’attaché territorial. A moins qu’il ne soit lui aussi, à l’instar de Nadine Gironcel, recruté par son papa mais avec le statut d’administratif à la mairie de Saint-Denis. Entre époux, épouses, filles et fils de… on finit toujours par s’arranger, tout en respectant des lois… manifestement très mal faites !

Y.M.

([email protected])

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar