Courrier des lecteurs/ « Exil »

dans Courriers des lecteurs

« Des bouleversements dans le pays, ancienne colonie française et du jour au lendemain, votre vie bascule. Vous êtes Français par filiation, pas encore majeur et on vous dit que vous devez partir pour un pays que
vous ne connaissez pas, où personne ne vous attend. Du jour au lendemain, votre vie bascule, vous n’avez plus de pays, le droit du sol n’existe pas, plus de famille, plus d’amis car vous n’avez même pas le temps de réagir, de dire au revoir.
C’est une véritable déchirure, sur laquelle, vous aurez beau mettre un pansement pour ne pas la voir et pour survivre, mais elle reste bien vivante et saignera à chaque fois. Commence alors un exil forcé, douloureux, même si vous n’êtes pas malheureux, et parce que la résilience existe et que vous avez un tempérament qui vous permet de faire face malgré tout.

Le syndrome d’abandon s’installe insidieusement et vous ne pourrez plus jamais rien construire de peurque ça ne s’effondre, ne s’arrête. La peur d’avoir mal est là, bien ancrée et vous mettez en place un système de défense qui vous permet de vivre en surface, de ne pas faire de vagues.
Malheureusement, ce pays , des Droits de l’Homme, et que vos ancêtres idéalisaient, dont certains rêvent,qui représente l’avenir pour beaucoup ne vous reçoit pas les bras ouverts ; vous n’existez pas.
Vous devez justifier de votre appartenance à chaque fois, tout au long de votre vie. On vous saisit vos papiers, lors d’un renouvellement, sans reçu, sans justificatif, au risque de vous faire arrêter lors d’un contrôle : « que peut il se passer alors ?»

Vous êtes pourtant agent de la fonction publique titulaire, vous avez votre carte électorale renouvelée parla même mairie qui vous demande pourtant de justifier votre nationalité française !
Vous faites appel au Ministère des Affaires étrangères, qui vous certifie que vous ne devez rencontrer aucun problème au vu de votre situation ; le Ministre de l’époque vous conseille au bout de plusieurs
mois, de demander la possession d’état !
De qui se moque t on ? Depuis votre naissance on vous donne des papiers administratifs vous rappelant que vous êtes français et là il faudrait supplier qu’on vous accorde une faveur ?
Au bout de cinq ans, vous arrivez à récupérer l’énergie nécessaire pour écrire au Préfet et lui demander si vous devez porter plainte contre l’Administration qui vous a fait croire que vous étiez Français, jusqu’à vous embaucher dans ses services, et surtout vous lui demandez où on compte vous expédier en cas de contrôle de papiers ?
Et là miracle, vous obtenez un passeport car c’est un titre de transport, mais surtout pas de carte d’identité nationale.

Quitter son pays, même si c’est un choix, ce qui n’est pas toujours le cas, demande beaucoup de courage, de force, et n’est pas exempt de souffrances étouffées car il ne faut pas pleurer, pas inquiéter les siens, pas montrer à l’extérieur.
Dieu merci, je vais bien aujourd’hui même si la plaie n’est pas cicatrisée. C’est la raison pour laquelle, je ne me permettrai jamais de mépriser ou de porter un jugement quelconque sur les bénéficiaires du RSA, les SDF, les Réfugiés, les exilés DOMIENS et autres.
Voilà, je voulais juste partager le témoignage de gens que j’ai rencontrés et que je rencontrerai sans doute encore ».

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Courrier des lecteurs/ « Exil »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Noe97444
Invité
Noe97444

Emouvant ! Je compatis !

MICHOU
Invité
MICHOU

Merci d’avoir publié cet écrit mais pourquoi cette photo? Que vient elle faire là? Merci à vous Noé d’avoir compris la détresse de tous ces gens qu’on oblige souvent à tout quitter, pendant qu’on fait venir des gens à coups de primes et avantages divers.
J’espère qu’on regardera les personnes en détresse autrement.