Cyrille Melchior à Saint-André : « être plus près des territoires et des populations »

dans Collectivités/Conseil départemental/Politique

Le président du Département a passé toute son après-midi à Bras-des-Chevrettes, petit village des hauts de Saint-André, pour une grosse séance de travail avec les élus municipaux parmi lesquels le maire Jean-Paul Virapoullé et le 1er vice-président du conseil départemental Jean-Marie Virapoullé. Sans oublier d’autres conseillers départementaux tels que Patrick Malet, maire de Saint-Louis, vice-président délégué aux routes, Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, Viviane Payet-Ben Hamida et Jacqueline Henri.

Au menu de ce déplacement : inauguration des travaux d’aménagement de la RD 46 de Sainte-Vivienne, Route des Hauts de l’Est (RHE) et Pacte de Solidarité Territoriale (PST) dans le cadre duquel un centre social à Bras-des-Chevrettes pourrait être financé.

Mais avant de couper le ruban tricolore, les élus n’ont pas dérogé à la traditionnelle règle des discours. C’est Jean-Paul Virapoullé qui a ouvert le bal en plaçant cette visite de l’exécutif départemental « sous le signe de l’unité réunionnaise » et en rappelant, si besoin était, que « Cyrille Melchior n’est pas le président des règlements de compte » mais « celui du travail dans l’intérêt général, dans l’intérêt des Réunionnais ». En presque trois mois de mandat, le maire de Saint-André observe que Cyrille Melchior est un président qui a pris ses marques et qui a placé La Réunion au centre de ses priorités.

« Ici on vous accueille en famille », a repris Jean-Marie Virapoullé entouré de Miss Mamie, qui habite Bras-des-Chevrettes, et d’un des conseillers départementaux des jeunes. Jean-Marie Virapoullé, adjoint au maire et 1er vice-président du Département, qui avait dans la précédente équipe, celle présidée par Nassimah Dindar, la délégation des routes, a été à l’initiative de la rénovation de la RD 46 « afin de protéger les habitants et les automobilistes de Bras-des-Chevrettes » car par temps de pluie cette portion de route sur laquelle passent pas moins de 4 000 véhicules par jour devenait impraticable, sans compter qu’elle était dépourvue de trottoirs. Dans son discours, Jean-Marie Virapoullé a également rappelé le travail efficace et le concours financier de la collectivité pour la réalisation du forage du Désert (c’est le nom du lieu-dit) en 2016 et qui permet aujourd’hui d’alimenter le village avec une eau d’excellente qualité. Maurice Gironcel a souhaité pour sa part que le Département poursuivra sa politique de rénovation des routes. Et au rythme où c’est parti, il ne désespère pas, dans le prolongement de la RD 46, que celles de sa commune feront également l’objet d’un lifting dans les mois qui viennent. Le maire de Sainte-Suzanne s’est félicité de cette « volonté de travailler ensemble dans l’intérêt général qui prévaut au Département ».

Pour Cyrille Melchior, président du Département, « ce n’est pas seulement une route que nous inaugurons cet après-midi mais un véritable moyen de communication pour les habitants des hauts de Saint-André dans le cadre de la construction de la commune et de La Réunion. Il s’agit pour la collectivité qui assure tout au long de l’année l’aménagement et l’entretien de 800 km de route départementale de permettre aux usagers de circuler en toute sécurité tout en améliorant les dessertes et connexions avec les autres réseaux routiers ». Et Cyrille Melchior de poursuivre : « l’aménagement de la RD46, route de Sainte-Vivienne à Saint-André, est l’illustration de cette politique volontariste portée par le Département en faveur des Réunionnais. Sur une route qui enregistre un trafic important – près de 4000 véhicules/jour –il est en effet essentiel d’assurer la sécurité de l’ensemble des usagers (voitures, piétons, deux roues), et de permettre une circulation fluide ainsi que l’écoulement des eaux pluviales ».

Notons que cet aménagement de la RD46 a coûté près de 2 millions d’euros. Il a permis d’assurer une circulation piétonne sécurisée sur toute la section comprise entre Menciol et Mon Repos, avec la réalisation de trottoirs et à optimiser l’assainissement pluvial sur le secteur. La chaussée a également été rénovée grâce à la mise en place d’un nouveau tapis d’enrobée. Le projet a été conçu par le service des routes du Département en concertation avec la municipalité de Saint-André.

Autre dossier abordé hier après-midi par les élus du Département et ceux de Saint-André : la réalisation d’un Centre social à Bras-des-Chevrettes qui pourrait être financé dans le cadre du Pacte de Solidarité Territoriale dont les crédits s’élèvent à 90 millions d’euros pour une durée de 3 ans. « Ce pacte vise à accompagner les communes de l’île dans leurs projets social, agricole ou encore d’aménagement et d’équipement », a précisé le président Melchior. Ce centre social est un projet porté par la municipalité. Il sera réalisé en partenariat avec la CAF (Caisse d’allocations familiales). « Il nous faudrait 1,5 million d’euros », a insisté Jean-Marie Virapoullé auprès de Cyrille Melchior.

Enfin, le troisième et dernier dossier concerne la Route des Hauts de l’Est (RHE), un vieux projet inscrit dans le Schéma d’Aménagement Régional (SAR) depuis 1995 mais qui n’a jamais débouché sur du concret. Cette RHE a été inscrite dans les priorités de la mandature 2015-2021 du Département. Cette route à mi-hauteur partant du Nord vers l’Est de l’île finira-t-elle un jour par sortir de terre. L’actuelle majorité semble prendre le projet avec beaucoup de sérieux. Elle a même défini un planning prévisionnel qui comprend une proposition de 3 tracés pour fin mai 2018, une analyse multi-critères pour août 2018, une concertation/communication avec toutes les parties prenantes en septembre-octobre 2018 et la finalisation d’un tracé concerté retenu et validé de La Rivière-des-Pluies à Saint-Benoît. Coût prévisionnel des études : 331 000 euros.

Y.M.

([email protected])

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Cyrille Melchior à Saint-André : « être plus près des territoires et des populations »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
ORBITECONSEILLERLARUELLE
Invité
ORBITECONSEILLERLARUELLE
Le président du Département a passé toute son après-midi à Bras-des-Chevrettes, petit village des hauts de Saint-André, parmi lesquels le maire Jean-Paul Virapoullé et le 1er vice-président du conseil départemental Jean-Marie Virapoullé. Sans oublier d’autres conseillers départementaux tels que Patrick Malet Vira, maire de Saint-Louis, vice-président délégué aux routes, Maurice Gironcel Vira, maire de Sainte-Suzanne, Viviane Payet-Ben Hamida Vira et Jacqueline Henri Vira. Il nous faudrait 1,5 million d’euros », a insisté Jean-Marie Virapoullé auprès de Cyrille Melchior. La bourse ou la vie…… .Autre dossier abordé hier après-midi par les élus du Département et ceux de Saint-André : la réalisation… Lire la suite »
ORBITELECLANFAMILIAL
Invité
ORBITELECLANFAMILIAL

Le papablablablabla…Jean Marie aussi
Le papavorasvoras……Jean Marie aussi

realiste
Invité
realiste

T mi trouve y tarde mais y fo un jour kreol y sort dan la couillonnisse et y arrêt vote pou ban serve à rien comme zot.

Bam
Invité
Bam

Bonne appetit bann loup garou