Le Département investira 41 millions pour les collèges

dans Actualités/Collectivités/Conseil départemental/Infos Réunion/Politique

Il leur annoncé la création de deux nouveaux collèges en 2021 et 2022, respectivement à Rocquefeuille (Saint-Paul) et à la Plaine-des-Palmistes. Tout en précisant le montant de toutes les dépenses effectuées chaque année par la collectivité en faveur des 77 collèges publics et des 7 établissements privés. Sans compter le Plan pluriannuel d’investissement s’élevant (PPI) s’élevant 135 millions d’euros pour la période allant de 2016 à 2021.

« Une rencontre conviviale et détendue ». C’est ainsi que Cyrille Melchior, en poste depuis décembre 2017, a qualifié le rendez-vous qu’il a fixé ce matin à tous les principaux et gestionnaires des collèges publics et privés de l’île. Une rencontre qui s’est déroulée dans les jardins de la Villa du Département, rue de Paris. Même si les responsables de ces établissements scolaires du second degré entretiennent déjà des relations assidues de travail avec les services de la collectivité, le président Melchior a souhaité cette rencontre pour discuter de vive voix avec celles et ceux « qui préparent les enfants d’aujourd’hui à devenir les adultes de demain en leur inculquant le savoir ».

Et Cyrille Melchior de préciser d’emblée, en présence du secrétaire général de l’académie et de Marie-Lyne Soubadou, vice-présidente du Département, chargée de l’éducation : « j’ai tenu à vous recevoir avant tout pour vous dire combien je considère que vos fonctions stratégiques sont capitales pour le bien-être et le développement éducatif de tous les collégiens de La Réunion ».

En dépit des contraintes budgétaires imposées par l’Etat et la réduction drastique des emplois-aidés, le président Melchior a rappelé que la collectivité a malgré tout mis à disposition des collèges 260 PEC (Parcours emploi compétence). « Il reste quelques recrutements à opérer et ce sera fait au cours des prochaines semaines », a-t-il dit., prenant soin toutefois de souligner que , par ailleurs, 960 emplois sont financés par le Département en faveur des collèges. Il faut savoir, en effet, que le montant total de la masse salariale des collèges représente 44 millions d’euros. Sans oublier que le Département dépense 41 millions d’euros pour l’entretien, l’aménagement, la réhabilitation et la construction des collèges. A noter aussi que, outre les deux nouveaux établissements qui verront le jour en 2021 à Saint-Paul et 2022 à la Plaine-des-Palmistes, un autre projet de construction est à l’étude dans la commune de la Possession. A noter encore que plusieurs OGEC (Organisme de gestion de l’enseignement catholique) avec qui le Département a « noué de bonnes relations », selon Cyrille Melchior, ont ouvert de nouvelles annexes, notamment à Saint-Pierre, l’année dernière et à Sainte-Marie cette année.

Au-delà des aspects bâtimentaires, le président Melchior a rappelé aux principaux et gestionnaires des collèges les grands axes de la politique éducative menée par le Département : l’ouverture vers l’extérieur via des voyages pédagogiques, l’innovation par le déploiement du plan numérique, la mobilisation des collégiens à travers des opérations telles que « no gaspi » et « embellissement des collèges », le développement de la citoyenneté via les actions menées par le Conseil départemental des jeunes ( sécurité routière, lutte contre les addictions, renforcement des liens intergénérationnels, soutien des sans-abris…), l’initiation au sport de compétition à travers le soutien à l’UNSS.

« 4 millions de repas par an pour 35 000 pensionnaires par jour »

Outre le financement de l’entretien des établissements et des actions menées pour le développement culturel et sportif des jeunes, Cyrille Melchior a également rappelé que le Département finançait 4 millions de repas par an afin de nourrir quotidiennement pas moins de 35 000 jeunes. Avec l’objectif affiché de pouvoir augmenter la part des produits péi dans l’assiette de nos jeunes. « Nous sommes aujourd’hui à environ 40% de parts de viandes, de fruits et légumes locaux. Nous devrions atteindre au moins 60% d’ici à 2025 », a insisté le président Melchior « en aidant nos agriculteurs à produire en quantité mais surtout en qualité ».

Le président du Département a assuré les professionnels présents du soutien de la collectivité « car l’enjeu est de taille : nous devons, tous ensemble, préparer nos enfants d’aujourd’hui à être des adultes de demain bien dans leur peau et dans leur future vie professionnelle et personnelle ».

Rappelons que le département a voté, le 22 août dernier, à l’unanimité, un nouveau régime d’aide aux étudiants sous la forme de bourse départementale et/ou allocation de scolarité intitulée « Parcours de la réussite », qu’il aide les jeunes à poursuivre des études supérieures, qu’il a décidé de créer 5 bourses doctorales (en partenariat avec l’université). En plus des 85 millions d’euros destinés aux collèges, une enveloppe de 18 M€ est consacrée aux autres actions. Citant Juvénal, poète de la Rome Antique, Cyrille Melchior a souligné que « notre devoir est de faire en sorte que les 60 000 collégiens de l’île aient un esprit sain dans un corps sain au sortir de leur scolarité ». Le président du Département a conclu son intervention en paraphrasant Nelson Mandela : « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ».

« Des collégiens récompensés »

 

Après son intervention, et après avoir salué le talent des jeunes des classes d’orchestre du Chaudron, le président Melchior a remis une médaille à quatre collégiens pour des actes d’héroisme ou de solidarité….

Ces jeunes sont : Riann Fouque – il était collégien au collège les Aigrettes à ST GILLES, actuellement il est au lycée Polyvalent Stella à Saint-Leu – Il a sauvé une femme d’une noyade en mer à Saint-Gilles ; Métisse Clain – ancienne vice-présidente de la commission Nord du CDJ, présidente du Comité des Anciens CDJ 974, actuellement au lycée Le Verger à Sainte-Marie – a été sélectionnée pour la finale nationale aux Plaidoiries du Mémorial de Caen pour les DOM ; Ludovic Babas – ancien vice-président du CDJ de l’année 2016 et vice-président du Comité des Anciens CDJ 974, actuellement au Lycée Antoine Roussin à Saint-Louis – est lauréat au concours d’éloquence d’avril 2018. Et Aurore Croze – collégienne au collège Alexandre Monnet à Saint-Benoît, âgée de 14 ans – est intervenue pour mettre fin à la tentative de braquage avec arme et a protégé sa mère en faisant fuir les deux braqueurs.

Cyrille Melchior explique au micro d’Yves Mont-Rouge les grands axes de la politique éducative du Département ainsi que le pourquoi de cette rencontre d’aujourd’hui dans les jardins de la Villa du Département.

(Photos Alexandre Rivière, service Com’ du Département)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar