DANGER-un blogueur russe s’injecte du « Synthol » pour ressembler à Popeye[VIDÉO]

dans Insolite

Un Russe s’est vanté de ses bras ressemblant à ceux de Popeye après s’être injecté des produits chimiques dangereux et en autre du Synthol pour les faire paraître plus gros.
Kirill Tereshin, 21 ans, de la ville de Piatigorsk, dans la région du Stavrolol Krai, dans le sud-ouest de la Russie , a partagé des photos de son corps bizarre sur les réseaux sociaux.
Ses biceps 60 cm ne sont pas le résultat d’heures dans la salle de gym et des boissons protéinées énergivores, mais en injectant du Synthol, dans ses bras.

Alors que Kirill travaille aussi son corps, il dit qu’il veut battre des records de musculation avec sa silhouette améliorée.

Kirill a commencé à s’injecter de Synthol après avoir quitté l’armée cet été, a augmenté la taille de ses biceps de 25 cm en seulement dix jours.

Il a commencé par injecter 250 ml dans chaque biceps, mais a constaté que cela ne les ferait grandir que de 2,5 cm.

Kirill a déclaré: « Pour atteindre une telle taille, vous devez injecter des litres dans vos bras. Je le faisais et j’avais de la fièvre jusqu’à 40 degrés, j’étais allongé dans mon lit, j’avais l’impression de mourir, mais tout s’est bien passé. Il a ajouté que son poids corporel avait augmenté depuis qu’il a commencé les injections.
Cependant, alors que le Synthol lui augmente la taille des bras, elle ne lui donne pas de force supplémentaire car les muscles ne sont pas aussi développés qu’ils en ont l’air.

Synthol est injecté dans les muscles pour changer leur forme, et est parfois utilisé par les bodybuilders avant une compétition pour améliorer leurs parties du corps.

La substance, qui n’est pas illégale et disponible sous de nombreuses formes en ligne, est composée à 85% d’huile, à 7,5% de lidocaïne et à 7,5% d’alcool.

Les médecins préviennent que les injections de Synthol peuvent causer des embolies pulmonaires, des lésions nerveuses, des infections, un lipogranulome sclérosant, des AVC et des kystes ou des ulcères dans le muscle.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*