De la Terre à la Lune avec un voilier solaire réunionnais ?

dans Actualités/Infos Réunion

Ambre N’Guyen et Guy Pignolet portent un ambition projet qu’ils dévoileront à la presse cet après midi. Il s’agit d’un défi d’une Terre-Lune à la voile avec un voilier solaire  » Nou la fé ».
« Le projet est à deux doigts de commencer. Nous sommes à quelques jours d’une rencontre décisive avec nos partenaires japonais, que nous allons rencontrer au Congrès Mondial d’Astronautique à Adélaïde. en Australie. L’opportunité de rêve qui nous est offerte est simple et facile à concrétiser sur un calendrier d’environ quatre ans. »

Les grandes lignes du projet sont claires, et deux femmes d’exception sont prêtes à s’engager pour porter au succès ce projet historique. Erika Vélio, ingénieure expérimentée et marraine de la dernière promotion de diplômés de la Faculté des Sciences de La Réunion est le Chef de Projet attendu pour le développement technologique du voilier « Papang ». Et Ambre N’Guyen, jeune et brillante étudiante scientifique, qui a pendant toute l’année passée acquis en tant que Miss Réunion 2016 une expérience considérable dans l’art de porter notre île au plus haut, s’apprête à être la figure de proue de cette aventure historique symbole de l’entrée de La Réunion dans sa dimension mondiale.

« Depuis le départ il y a trois mois d’une réflexion intense avec l’U3P, l’association francophone des voiles solaires que certains connaisseurs de l’histoire appellent l’association « Perret-Prado-Pignolet » du nom des fondateurs, nous avons consolidé les grandes lignes directrices du projet, et déjà eu à Matsuyama, au Japon, une première rencontre en juin avec nos grands partenaires de l’équipe qui est allée avec la voile  » Ikaros  » jusqu’à la planète Vénus.

Sur le plan humain et sur le plan technique, nous sommes prêts à lancer l’opération. La sérénité est de mise, et il nous reste à réunir le financement de la trésorerie – un demi-million d’euros – qui va permettre au projet d’avancer harmonieusement. Entendons-nous bien : il ne s’agit pas là de jeter de l’argent dans le vide, mais de faire un investissement dont les retombées attendues sont considérables, sur le plan économique et encore plus sur le plan de l’image. Pour rassembler les fonds, les associations ont une plus grande capacité de réactivité que les collectivités publiques, mais elle peuvent malgré tout avoir beaucoup d’inertie. Nous lançons donc une opération de financement participatif, de « crowdfunding », pour la tentative finale qui va accoucher du grand défi de la Terre-Lune avec un voilier solaire réunionnais. A vot’ bon coeur, Messieurs Mesdames la Société… L’argent que vous mettrez à la disposition de Papang fera des petits pour la plus grande gloire de La Réunion, et sur de nombreux plans, vous en retirerez beaucoup de satisfactions pour vous-mêmes. Ca marche comme au Téléthon, et pour en savoir plus et savoir où vous pouvez envoyer vos encouragements et vos promesses de participation financière, téléchargez la lettre qui s’adresse à tous les Réunionnais qui ont l’esprit d’entreprise et du « venture business » conclue Guy Pignolet.

Pour réondre à cet appel participatif : http://science-sainte-rose.net/Lettre-aux-Entrepreneurs.pdf

3 Commentaires

  1. Pas de quoi comme grande trouvaille !
    Mon Arche fait le va-et-vient entre la Terre et la Lune … Elle est même garée sur la face cachée de la Lune …

  2. y a pas plus urgent et important la???? Genre des personnes qui ont tout perdu à cause d’un ouragan Irma .non franchement je donnerais mm pas 1 euro.

  3. Ils ont préparé le projet depuis 4 ans. C’est pas de leur faute si un ouragan est passé par là entretemps… Et certaines personnes sont suffisamment aisées pour participer à l’un et à l’autre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*