Déclin des cœurs de ville : la Cinor mise sur l’action

dans Cinor/Collectivités

Les Assises du Commerce de l’Outre-mer se déroulent sur trois jours, les 15, 16 et 17 octobre. Organisée par la CCIR de La Réunion, cette nouvelle édition offre l’occasion de partager avec l’ensemble des acteurs du territoire. au travers de six thématiques. Vice-Président délégué en charge de l’aménagement du territoire à la Cinor, Yves Ferrières se dit conscient de la difficulté des coeurs de ville à exister. Il estime salutaire la mobilisation générale qui est décrétée.

Pourquoi l’agglomération s’implique t-elle dans ce dossier des coeurs des villes ?

– Yves Ferrières: Tout simplement parce que sur ce dossier, qui prend en compte des espaces de vies, tant socialux qu’économiques. nous avons besoin d’un regard global et transversal. C’est le rôle de l’agglomération dont le rôle est de conseiller, d’aménager et de développer..

Toute seule, une ville ne peut y arriver.

Le problème est identifié: nous concentrons au sein de nos petites villes des populations qui, soumises de plus en plus au vieillissement, aimeraient pourvoir faire leurs achats, aller aux soins médicaux, s’adonner à leurs loisirs dans un cadre de proxmité.

En face, s’agissant de l’offre, certains commerces, confrontés à l’attraction nouvelle créée par les complexes commerciaux, ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts.

Certes, sur le Nord par exemple, nous ne sommes pas pleinement dans le rouge du fait que nous disposons, à la différence de beaucoup de petites villes métropolitaines, de la couverture numérique, d’une médiathèque et du renforcement, chaque année, de notre réseau de transport

Cela étant, il est de notre devoir de se mettre dans l’action et d’anticiper.

Sinon nous nous exposons au risque de voir fermer nos petits commerces, restaurants, bistrots et petites entreprises artisanales et d’abandonner ainsi des pans entiers de notre culture, de notre histoire, de notre identité. Il est là l’enjeu.

Comment combattre le déclin annoncé des coeurs des villes ?

– J’ai pris connaissance du rapport sénatorial sur la revitalisation des centres-villes qui évoque 12% de vacance des commerces dans les centres-villes. Fort heusement on n’est pas encore à ce stade. Mais il faudra veiller à ce que nos centres-villes regagnent en attractivité.

La solution est collective. Comme l’a dit le Président Ibrahim Patel, il revient à l’ensemble des acteurs du territoire de se mobiliser : les collectivités régionales, départementales, les intercommunalités, les communes, les chambres consulaires, acteurs économiques ainsi que les usagers. On doit tous faire tourner nos méninges et y adjoindre la plus value des experts (*)

Et l’Etat dans tout cela ?

– Le gouvernement a lancé en 2017 le plan “programme action coeur de ville” Elle a retenu la candidature de 222 villes pour lesquelles vont être débloquées sur 5 ans, 5 milliards d’euros. A ma connaissance, aucune ville de La Réunion ne bénéficiera de ce dispositif.

Pour autant, ne baissons pas les bras. On ne peut pas tout attendre de l’Etat. Nous avons des idées et des solutions à faire valoir.

Je suis également attentif au rapport que le sénateur Mathieu Darnaud doit présenter avant le 15 novembre au Président du Sénat Gérard Larcher puis au Président de l’association des maires, François Baroin. Un des axes de travail porte sur la place de la commune au sein de l’intercommunalité. Nous devrons sans doute en savoir plus à en termes d’arbitrages et de dispositifs à l’occasion du Congrès des Maires.

(*) Trois “grands témoins” participeront aux débats : Patrick Vignal, Président de “Centre-Ville en Mouvement”, Monique Rubin, Présidente des Marchés de France, et Nadine Hadifou, Présidente de l’Association des CCI d’Outre-Mer.

Les ateliers thématiques

Tous auront à coeur de contribuer aux nombreux échanges prévus au travers de 6 ateliers thématiques

– Atelier 1 : Les défis de l’Urbanisme et de l’Aménagement Commercial pour les territoires insulaires,

– Atelier 2 : La gestion du Centre-Ville et la professionnalisation des Unions Commerciales,

– Atelier 3 : Embellissement des commerces et transition énergétique,

– Atelier 4 : Outils de financement de votre entreprise,

– Atelier 5 : Les enjeux du digital pour le commerce,

– Atelier 6 : Commerce et tendance de consommation engagée et durable.

+ d’infos à:https://www.assisesducommerce.reunion.cci.fr/

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar