Déficit de la Sodegis : Bachil Valy tacle le président Tak

dans Actualités/Infos Réunion/Politique
Dans un communiqué qu’il adressé aux rédactions, hier, André Thien-Ah-Koon, maire du Tampon et président du CASUD, lançait un appel à la solidarité pour résorber le déficit de la SODEGIS. Bachil Valy, maire de l’Entre-Deux (photo d’archives) et ancien membre de la SODEGIS a tenu à réagir via un communiqué dans lequel il dit « prendre acte » de la décision de Tak mais il tient toutefois à « apporter des précisions ». Il écrit : « à la demande de la SODEGIS en 2009, le mandat social a été accordé à un directeur général ayant tous pouvoirs. Ainsi, celui-ci avait mandat social pour accomplir tous les actes de la société étant le seul  détenant du pouvoir de signature. Avec d’autres collègues, j’ai siégé à la SODEGIS en tant que représentant de la CASUD. J’ai toujours rendu compte au président de la CASUD de mon mandat tout en attirant régulièrement son attention sur la gestion du directeur général ». Bachil Valy se dit « d’autant plus surpris » par le communiqué d’André Thien-Ah-Koon car « j’ai été mis en minorité notamment par les actionnaires majoritaires de la SODEGIS lors du conseil d’administration du 22 novembre 2016 lorsque j’ai sollicité un audit après avoir alerté sur les dérives du directeur général », précise-t-il.

Bachil Valy ajoute : « il est donc à la fois surprenant et paradoxal qu’il puisse m’être imputé le déficit de la SODEGIS alors que je me suis comporté comme un lanceur d’alerte dès 2014 ». Le maire de l’Entre-Deux se « réjouit » qu’André Thien-Ah-Koon, maire de la commune du Tampon et président de la SODEGIS, « ait enfin pris la mesure des alertes lancées depuis de nombreuses années ». Fermez le ban !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar