Dijon – Le maire saisit la justice pour annuler le prénom « Jihad » donné à un nouveau-né

dans Actus Nationales et d'ailleurs

La semaine dernière, François Rebsamen, maire de Dijon en Côte-d’Or a saisi la justice pour faire annuler le prénom donné à un enfant par sa mère qui a choisi « Jihad » pour nommer son fils. « Le parquet de Dijon a bien reçu le dossier de la part du maire de Dijon. Nous allons ce jour délivrer une assignation en matière d’annulation de prénom à l’attention de la mère de l’enfant pour une audience devant le juge aux affaires familiales de Dijon », a indiqué le procureur de la République de la ville, Eric Mathais, selon nos confrères du journal « Le Bien Public ».

« Même si le prénom de Jihad ou Djihad est un prénom attribué dans le monde arabe et qui signifie sur le livre des prénoms du monde arabe combat sacré, guerre sainte, travail, effort et qu’il peut donc avoir un sens positif, il n’en demeure pas moins que dans l’opinion publique et au vu du contexte terroriste actuel, ce prénom est nécessairement associé aux mouvements islamistes intégristes », a expliqué Eric Mathais.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar