Élections municipales du Tampon en 2020 : Décryptage d’une stratégie « gros doigts »

dans Courriers des lecteurs

En matière de politique il y a parfois de drôles de coïncidences. Le premier round fut l’annonce de la prise en main de la section socialiste du Tampon par Isabelle Musso (chose qui semble être intervenue en avril dernier mais annoncé seulement maintenant). Au regard du programme déployé par Madame Musso on s’attend à une révolution sur le Tampon pour les prochaines années mais Madame Musso semble-t-il oublie simplement que les cinq ans de socialisme de M. Hollande qu’elle soutenait fermement n’ont pas du tout réglé les problèmes des Français et encore moins ceux des Réunionnais et des Tamponnais. D’ailleurs le président Hollande n’a pas eu l’audace de remettre son mandat à l’arbitrage du peuple. C’est dire qu’il avait lui-même tiré les conséquences de son action en dents de scie, basé sur à peu près rien pour régler les problèmes des Français. Mais Madame Musso veut refaire le film et les Tamponnais vont voir ce qu’ils vont voir en 2020, Madame Musso à elle seule va régler tous nos problèmes. Les Tamponnais ne se laisseront pas piéger par ce genre de promesses soyez-en sûrs. Le second round et cela devient croustillant, c’est au tour de Jean-Jacques Vlody d’entrer en scène. Quelques jours après le texte programmatique de Mme Musso, Monsieur Vlody nous fait le coup du nouveau parti et fait sa déclaration de candidature pour la mairie du Tampon. Peut-être que M.Vlody oublie que la population a déjà compris la manœuvre « gros doigts ». En effet, qui a oublié la quasi-absence du député sur le terrain pendant ces cinq années de mandat ? Quelle solution a-t-il apporté concrètement à la population pendant son mandat alors qu’il était dans la majorité. Je laisse les Tamponnais répondre à cette question et si quelqu’un qui a tout le gouvernement de son côté, qui est dans une majorité au parlement n’arrive pas à réaliser ne serait-ce qu’une action concrète, visible et mesurable, alors le peuple n’oublie pas et le sanctionne lors de la prochaine échéance. C’est ce qui est arrivé à M. Vlody en 2017 aux élections législatives ou son score a été sans appel (11% au premier tour et pas présent au second), élection qui a vu la victoire de Mme Nathalie Bassire. Il serait bon de rappeler un peu le rôle d’un député et voyons ce qu’a fait M. le député Vlody et pourquoi la population de la 3ème circonscription l’a sanctionné lourdement en 2017. La mission principale d’un député est de déposer des propositions de loi. Monsieur Vlody n’a fait aucune proposition de loi au cours des cinq années passées à l’Assemblée nationale. Une autre mission d’un député est de prendre la parole en séance publique pour exprimer son point de vue, Monsieur Vlody a pris la parole 5 fois en cinq ans ce qui est très en dessous de la moyenne des députés ultras marins qui eux ont pris la parole 11 fois sur le précédent mandat. Un député doit interroger le gouvernement sur la politique menée, voire de mettre en cause la responsabilité du gouvernement si la politique menée n’est pas bonne pour le peuple. M. Vlody ne s’est jamais opposé aux gouvernements successifs de M. Hollande, son grand patron. Enfin un député doit rencontrer les administrés de sa circonscription pour les entendre, écouter leurs problèmes et trouver des solutions législatives. Les Tamponnais et les administrés de la 3ème circonscription pourront témoigner du nombre de fois ou ils ont pu rencontrer leur député et sa présence auprès deux. D’ailleurs si M. Vlody a été sanctionné en 2017 je pense que sa non-présence sur le terrain en est pour beaucoup. Voilà pour le second acte. Troisième acte Voilà M. Vlody qui informe la population qu’il a quitté le PS (c’est vrai ce n’est pas la première fois qu’il quitte le PS chacun se souvient qu’il est allé au Progrès de Patrick Lebreton, puis en a claqué la porte en 2015 pour revenir au PS. En 2017 il s’est présenté aux législatives sans étiquette mais « macron-compatible » et qu’il a appelé à voter pour Jacquet Hoarau, lieutenant du maire André Thien Ah Koon mais tout en restant dans l’opposition à la mairie du Tampon. C’est à ne plus rien comprendre. Pour enfin quitter le PS et créer un nouveau parti tout neuf l’union citoyenne pour le Tampon (UCT).

Alors la question que doivent se poser les Tamponnais et particulièrement les militants de gauche et socialistes du Tampon c’est de comprendre ce genre de manipulation politique. Nos citoyens se détournent de la politique et c’est un secret pour personne qu’à chaque élection les taux de participation sont très faibles. Il faut respecter les citoyens et chaque action qu’un homme ou une femme politique réalise, doit être uniquement dans l’intérêt général. Se présenter pour gérer une commune comme celle du Tampon demande des qualités de probités, d’empathie, d’écoute, de générosité, de compréhension. Se présenter devant les électeurs du Tampon pour assumer la fonction suprême exige un comportement exemplaire, une présence régulière auprès des citoyens et en particulier les plus fragile afin de les aider à avoir une vie meilleure. Se présenter à la fonction suprême exige un langage de vérité et une transparence totale, personne ne doit être oublié. Ce n’est pas dans la presse par des déclarations d’intention que l’on peut prouver à la population que l’on peut gérer une commune comme le Tampon, ce n’est pas en essayant de monter une stratégie bancale et en se cachant derrière son petit doigt que l’on peut espérer convaincre les citoyens pour obtenir leur confiance. Les élections municipales auront lieu en 2020 et les citoyens ne seront pas dupes, les électeurs de gauche ne seront pas dupes, les électeurs socialistes qui sont perdus après les tergiversations ces dernières années de leur « candidat » méritent que l’on s’adresse à eux, qu’on les consulte, qu’on écoute leur avis et propositions. Les élections municipales sont dans 1 an et demi et les manœuvres politiciennes et stratégies personnelles ne tromperont plus les électeurs du Tampon. Je demande à Mme Musso de dire aux Tamponnais si elle sera candidate à la mairie du Tampon ou si la stratégie qu’elle veut mettre en place c’est de convaincre les militants socialistes d’aller derrière M. Vlody qui vient de leur claquer la porte au nez, à moins que M. Vlody aille directement faire alliance avec le maire actuel ? Je le conçois, je fais un peu de la politique-fiction mais est-ce vraiment loin de ce qui pourrait se tramer ? Dites la vérité aux Tamponnais et avancez en toute transparence. Pour ma part, je veux dire à tous les électeurs Tamponnais, de gauche, de droite, du centre ou simplement sans étiquette que désormais la seule politique valable pour sortir de la crise dans laquelle nous sommes c’est un ou une candidate capable d’aller au-delà des clivages et surtout quelqu’un qui pratiquera une politique humaine, de proximité, qui ne laissera personne sur le bord du chemin une fois l’élection passée. Je suis prêt à contribuer à cette dynamique.

Jean Alain Cadet

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Élections municipales du Tampon en 2020 : Décryptage d’une stratégie « gros doigts »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
kamu
Invité
kamu

Un vendu qui porte un jugement sur ses anciens alliés…

lol
Invité
lol

Toi qui critiquait à bout de champs Didier ROBERT du temps ou tu étais avec BELLO , ANNETTE et Thierry ROBERT sur leur liste pour les régionales et aujourd’hui fait le pitre pour Didier ROBERT pour une petite delegation que tu as reçu et l’indemnité qui va avec, espèce de vendu va. Tu n’es plus crédible, arrête passe la langue

Ulderic
Invité
Ulderic

Que voulez mr le creole change de chemise c’esrt rare de les voir garder leur opinon politique

Villetard
Invité
Villetard

Aie aie aie

Simplet
Invité
Simplet

Monsieur Jean Alain Cadet crédible ?
« Je suis pour le communisme
Je suis pour le socialisme
Et pour le capitalisme
Parce que je suis opportuniste

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu’un seul geste
Je retourne ma veste
Je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je n’ai pas peur des profiteurs
Ni même des agitateurs
Je fais confiance aux électeurs
Et j’en profite pour faire mon beurre  »
Jacques Dutronc

Paul
Invité
Paul

M.Cadet quel toupet ?quelle désinvolture insolence…vous analysez à votre sauce la politique pratiquée et à venir au Tampon et principalement du côté des socialistes.
Mais regardez vous dans un miroir et surtout dans un rétroviseur…vous êtes le type même d’opportuniste arriviste alimentaire prêt à tout -c’est à dire renoncer à ses convictions ,changer de bord,abandonner ses amis/militants-pour profiter de sonnantes et trébuchantes..