Étude – Hôpitaux, les rideaux de séparation contaminés par des bactéries résistantes aux médicaments

dans %s

Les rideaux de séparation qui sont largement utilisés dans les hôpitaux du monde entier pour protéger la vie privée des patients, sont mis en cause dans de nouvelles recherches qui montrent que ces derniers sont contaminés par des bactéries résistantes aux médicaments.

Dans cette nouvelle étude menée par le Dr Lona Mody, Kristen Gibson et ses collègues du centre médical de l’Université du Michigan, à l’hôpital universitaire d’Ann Arbor, il est démontré que les rideaux de séparation dans les hôpitaux sont souvent contaminés.

Les chercheurs participant à l’étude ont recueilli 1 521 échantillons de 625 chambres situées dans six établissements de soins infirmiers qualifiés du Michigan, situés au bord des rideaux de séparation.

Ils ont également prélevé des échantillons sur plusieurs sur le corps des patients, ainsi que sur des surfaces fréquemment touchées dans la chambre du patient.

Résultat : 22% de ces échantillons étaient positifs à des bactéries multirésistantes.

Dans le détail, près de 14% étaient contaminés à des entérocoques résistant à la vancomycine, plus de 6% à des bactéries à Gram négatif résistantes, et près de 5% à un staphylocoque doré résistant à la méticilline, autant de bactéries potentiellement mortelles.

Dans près de 16% des cas, les patients étaient porteurs de la même bactérie que le rideau de leur chambre. Et à chaque fois que des patients étaient porteurs d’entérocoques résistant à la vancomycine et de staphylocoques dorés résistant à la méticilline, leur rideau l’était aussi.

Poster un Commentaire

avatar