[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

France-Etats-Unis: les Bleus concèdent le match nul à quelques heures du Mondial (Europe1)

dans Actualité Nationale/Sports

À la veille de leur départ pour la Russie, où ils affronteront l’Australie pour leur premier match de la compétition samedi prochain, les Bleus ont été tenus en échec par les États-Unis (1-1), samedi soir au Groupama Stadium de Lyon. Après deux succès convaincants contre l’Irlande (2-0) et l’Italie (3-1), les hommes de Didier Deschamps se sont montrés trop brouillons lors de cet ultime test.

Était-ce le climat particulièrement lourd, la crainte des blessures ou le contrecoup physique de la semaine ? Toujours est-il que les Français ont « manqué un peu de jus » contre la modeste « Team USA », selon les propres mots du sélectionneur. De jus, et de rigueur. Au point d’être sanctionnés juste avant la pause par un but de Julian Green (0-1, 44e), profitant d’une erreur de Djibril Sidibé, auteur d’un contrôle beaucoup trop long dans sa surface, et d’un angle mal bouché par Hugo Lloris… Sur la toute première frappe américaine de la partie.

Pogba en jambes. La première tentative française, elle, avait trouvé le poteau, cinq minutes à peine après le coup d’envoi donné par l’ancien coach tricolore Aimé Jacquet. À la baguette, Paul Pogba, bien plus en jambes que face à l’Italie. En mode « patron », diront certains. Mais ce très bon début de match de la « Pioche » n’a pas suffisamment donné le ton à l’attaque des Bleus, qui a toujours trouvé une jambe adverse sur sa route, quand elle n’a pas tout simplement manqué le cadre, à l’image d’un Antoine Griezmann inhabituellement imprécis (38e, 47e).

Giroud en sang. Olivier Giroud, lui, n’a pas touché beaucoup de ballons et a manqué quelques déviations. Son point fort, le jeu de tête, aurait même pu lui coûter sa place au Mondial… Car c’est en voulant en ajuster une qu’il s’est violemment heurté au crâne de Matt Miazga (56e). Au point de sortir du terrain le visage ensanglanté et l’arcade pansée. Plus de peur que de mal, a priori.

Mbappé récompensé. Avec tout ça, Kylian Mbappé s’est longtemps senti bien seul. Dans tous les bons coups offensifs, il a finalement été récompensé en inscrivant son quatrième but en Bleu (1-1, 78e), après avoir parfaitement repris un très joli centre de Benjamin Pavard, bien décalé par un Fekir remuant en fin de match. Dans son jardin à Lyon, ce dernier aurait même pu marquer si Zack Steffens n’avait pas repoussé de superbe manière son coup franc des vingt mètres (80e) et sa frappe tout aussi lointaine, au bout du temps additionnel (90e+5).

« Une piqûre de rappel ». « C’est une bonne leçon pour ce qui nous attend sur les prochains matches et notamment l’Australie. Rien ne sera facile et on ne nous donnera pas les matches. Ce n’est pas inquiétant. Nous n’avons pas vu une équipe de France sans envie de gagner. Nous avons été de l’avant. Nous avons essayé. Nous avons eu des opportunités. C’est une piqûre de rappel », a tenté de résumer Blaise Matuidi à la fin du match. Plutôt que de baisser la tête, les Bleus préfèrent désormais la tourner vers la Russie, où ils atterriront dès dimanche, soit six jours avant le rendez-vous inaugural face à l’Australie. Six jours pour gommer les dernières imperfections.

Avec notre partenaire Infos Europe 1

Un match que vous pouvez commenter en direct dès 9h sur les ondes de Freedom avec Charles Luylier​ au 0262 99 11 00

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Derniers de Actualité Nationale

Aller en Haut