« François Hollande prépare le terrain pour 2022, c’est une certitude ! »

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

C’est en tout cas l’avis d’une socialiste qui rencontré l’ancien président de la République (2012-2017), lundi soir, à la fédération PS de La Réunion. François Hollande était dans l’île lundi et mardi. Il a repris l’avion, hier soir, en direction de Paris. L’ancien président de la République était venu dans le département en tant que président de la Fondation La France s’engage, une association œuvrant au service de l’économie sociale et solidaire. Mais comme nous vous l’indiquions sur notre site, hier matin, parallèlement à sa visite comme VRP de la FFE, François Hollande s’était aussi réservé un « temps politique » durant ce séjour réunionnais. C’est ainsi qu’il a rencontré, lundi soir, à Saint-Denis, après sa séance de dédicaces de son livre à la Fnac de Jumbo Score à Sainte-Marie, les membres du bureau de la fédération du PS. L’occasion d’échanger sur le fonctionnement de la fédération socialiste locale menée depuis l’année dernière par son 1er secrétaire fédéral Philippe Naillet.

« François Hollande s’intéresse à ce qui se passe au sein du parti. A chacune de ses visites dans un département de France, il prend toujours le temps de rencontrer et d’échanger avec les membres de la fédération socialiste du département. Je pense que, s’il le fait, lui qui a été aux commandes du PS durant près de 15 ans, c’est sûrement parce qu’il a sa petite idée derrière la tête. Il ne nous le dit évidemment pas directement, mais tout laisse à penser, quand on l’écoute attentivement et qu’on analyse un peu ses paroles, qu’il prépare le terrain pour 2022. Je dirai même que c’est une certitude », précise une des responsables socialistes qui l’a rencontré, lundi soir, aux côtés de Philippe Naillet.

Durant cette rencontre, il a aussi beaucoup été question de l’actuel gouvernement et de l’actuel président de la République. De même que François Hollande est assez longuement revenu sur le bilan de son quinquennat. « L’ancien chef de l’Etat n’a pas manqué de relever de nombreuses lacunes qui entachent sérieusement la politique de l’actuel gouvernement », lâche une des membres du PS local.

Il a aussi été question de la dernière législative dans la 7e circonscription où les responsables de la fédération a expliqué « la logique et la cohérence » de son positionnement, à savoir « au premier tour le PS a choisi la gauche et au deuxième tour l’objectif était d’éliminer la droite, via son candidat Jean-Luc Poudroux ». Un positionnement qui n’avait manifestement pas plu, l’on se rappelle, à Patrick Lebreton, président du « Progrès 974 » qui s’était lâché sur sa page Facebook en dézinguant la fédération socialiste de La Réunion. « Nous avons un accord avec le LPA qui date des dernières sénatoriales et qui prévoit qu’au terme de trois ans de mandat, le centriste Michel Dennemont, aujourd’hui encarté à En Marche, passe la main à la socialiste Audrey Bellim. Le grand socialiste qu’est Patrick Lebreton voulait sans doute que le PS ne prenne pas position ou alors que le PS appelle à voter pour Jean-Luc Poudroux, le candidat de Didier Robert et de Michel Fontaine ? », s’interroge ironiquement un des responsables de la fédération PS.

« Alin Guézelo dans les pattes de Lebreton à Saint-Joseph »

Lors de cette rencontre de lundi soir, la députée PS Ericka Bareigts est passée un instant saluer l’ancien président de la République sous la mandature duquel elle avait été faite secrétaire d’Etat puis ministre. Le soir même elle reprenait l’avion pour Paris.

De son côté, Patrick Lebreton a lui aussi eu l’occasion de rencontrer François Hollande. C’était hier, mardi matin, dans les locaux du JIR à Saint-Denis avant et après la rencontre de l’ancien chef d’Etat avec certains lecteurs du journal. Comme quoi, en politique, comme on ne cesse de le dire, rien n’est jamais figé. Pour rappel, Patrick Lebreton, fondateur du Progrès 974 en 2013 avec, entre autres, trois autres parlementaires locaux (Jean-Claude Fruteau, Michel Vergoz et Jean-Jacques Vlody), n’a pas toujours été tendre envers le gouvernement socialiste de Manuel Valls, alors Premier ministre de François Hollande. En 2016, tout comme Bernard Lesterlin (député de l’Allier), le député Patrick Lebreton, proche d’Arnaud Montebourg, avait claqué la porte du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, ne voulant pas « cautionner les dérives de ce gouvernement après le recours au 49-3 pour faire adopter la loi travail ». Une loi « inspirée par le Medef », disaient alors les « frondeurs » socialistes.

Deux ans plus tard, le patron de « Progrès 974 », mouvement qui, au passage, a perdu déjà deux ex-parlementaires (Jean-Claude Fruteau et Jean-Jacques Vlody), se concentre plus que jamais sur sa commune de Saint-Joseph; Laquelle travaille en étroite collaboration avec toutes les autres collectivités et, sans doute, un peu plus particulièrement avec la Région. Les mauvaises langues prétendent que « Patrick Lebreton qui a grandement contribué à la victoire de Didier Robert en 2010 et en 2015, n’a pas vraiment le choix que de rester en bons termes avec l’exécutif régional s’il ne veut pas courir le risque d’avoir dans ses pattes, en 2020,  Alin Guézelo, élu de la majorité régionale qui s’implique de plus en plus activement dans la vie communale à Saint-Joseph ».

A noter que le conseil national du PS aura lieu ce samedi en métropole.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "« François Hollande prépare le terrain pour 2022, c’est une certitude ! »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
sindniplimé
Invité
sindniplimé

Annette et sa copine lé OU?
Important c la Rose Fané

LOUIS PAYET
Invité
LOUIS PAYET

Néna de devineurs dans le monde journalistique dont ?