Lettre de Gérald Maillot, président de la Cinor, écrit à Emmanuel Macron

dans Actualités/Cinor/Collectivités/Infos Réunion/Politique

Cette lettre est intitulée : « Pour un pacte de croissance et de développement entre la Cinor et l’État ».

 

La voici : « La dynamique engagée autour des Assises de l’Outre-Mer et du Livre bleu s’est révélée pour l’Agglomération du Nord de La Réunion – et au delà  l’ensemble des Territoires ultra marins- une formidable occasion d’affirmer cette volonté de « prise en main de notre Destin ». C’est en ce sens Gérald Maillot a remis ce jeudi 28 juin à l’Elysée, lors de la présentation du Livre bleu outre mer (*), une lettre au Président de la République dans laquelle il milite « pour un pacte de croissance et de développement entre la Cinor et l’État » L’honneur que vous faites, tant à moi qu’à l’ensemble des Maires et élus du Nord que je représente, de me convier à l’Élysée, constitue une opportunité d’oser vous présenter la réalité des dynamiques et projets que mon Territoire porte et pour lesquels j’attends l’accompagnement avisé, stratège et bienveillant de l’État. La dynamique engagée autour des Assises de l’Outre-Mer et du Livre bleu a été, pour nos Territoires ultra marins et donc pour celui que je pilote, l’Agglomération Nord Réunion -220 000 résidents et sensiblement le double en terme de bassin d’emplois, plus grande agglomération  des Dom- une formidable occasion d’affirmer cette volonté de «prise en main de notre Destin ». Il s’agit bien de faire du Nord Réunion, un territoire d’innovations et d’ambitions autour de projets concrets permettant de valoriser nos talents et ressources et renforcer le Bien Vivre Ensemble. 

Le Projet de Territoire que j’ai engagé dès la 1ère année de mon mandat, nous permet de définir une trajectoire précise avec des actions à court terme et une stratégie de développement au long terme, les vents n’étant favorables qu’à ceux qui savent où ils vont !

Ainsi, les 12 projets à engager d’ici 2020, au-delà de la dimension de notre territoire sont porteurs de retombées économiques et sociales durables au bénéfice de l’ensemble de La Réunion.  

Nous avons entrepris de travailler avec l’ensemble des Ministères et pas seulement celui des Outre-Mer. Le ministère de la Cohésion des Territoires, celui du Développement Durable, par exemple, sont ainsi – en tant que territoire à part entière – autant d’interlocuteurs, le caractère ultra marin nous confortant dans le sentiment des opportunités supplémentaires que nous apportons à la France et à l’Europe depuis cette terre océanique de la zone australe, en plein essor économique.  

Notre partenariat durable avec la Caisse des Dépôts et Consignations avec qui nous construisons notre Programmation Pluriannuel d’investissement, les nombreux appels à projet que vos ministères lancent ou vont lancer sur les volets Programme d’investissements d’avenir, Plan Investissement Compétences, French Tech, Mobilités durables, Smart City, Inclusion numérique et sportive, etc.… constituent autant de supports importants que nous escomptons bien mobiliser pour donner une réalité d’ancrage national à nos Projets.  

Toutefois, nous avons besoin de vous, Monsieur le Président, et de l’État dans son approche bienveillante et stratège pour contractualiser un PACTE de Croissance et de développement autour de nos 12 Projets, pour nous permettre d’en assurer leur réalisation, dans un mode de faire innovant et partenarial qui mette le territoire Nord Réunion en situation d’assumer son destin en appui des dynamiques et politiques d’investissement de la Nation.

Je compte sur votre soutien, Monsieur le Président, pour que l’État puisse nous accompagner dans cette voie car nos projets sont porteurs de nouvelles voies du développement économique et sociétal pour notre belle Ile.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de mes sentiments les plus dévoués et respectueux ».

(*) Le « Livre bleu outre-mer »,  véritable programme politique du gouvernement pour les Outre-mer durant le quinquennat, a été présenté jeudi 28 juin dernier à l’Elysée par le Président Emmanuel Macron, en présence  du Premier ministre Edouard Philippe, de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, de plusieurs autres ministres et d’élus ultramarins, dont une forte délégation d’élus réunionnais parmi lesquels nos sénateurs, députés, maires et représentants de communautés d’agglomération dont Gérald Maillot, le Président de la Cinor.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Lettre de Gérald Maillot, président de la Cinor, écrit à Emmanuel Macron"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
La vérité si je mens
Invité
La vérité si je mens

A lire ça et là si ce n’est pas de la lèche avant les municipales de 2020 ???

Le corbeau
Invité
Le corbeau

Je vous aime Gerald …..