Haiti – Chaos suite à une augmentation de 38% à 51% du prix de l’essence, du diesel et du kérosène

dans Actualité Internationale

Le gouvernement haïtien a suspendu samedi une hausse des prix du carburant après les violences à Port-au-Prince et à Cap-Haïtien.

Les manifestations violentes ont commencé après que le ministère du Commerce et le ministère de l’Économie aient publié une déclaration conjointe annonçant une augmentation de 38% à 51% pour l’essence, le diesel et le kérosène.

Plusieurs ambassades en Haïti ont mis en garde samedi leurs ressortissants en raison des protestations violentes en cours dans la capitale.

Plusieurs compagnies aériennes ont également annulé des vols au départ et à destination de Port-au-Prince.

Le premier ministre Jack Guy Lafontant avait initialement déclaré que le pays avait besoin d’augmenter les prix pour équilibrer le budget et n’a donné aucune indication qu’il allait reculer.

Mais son administration a cédé à la pression après que les manifestants sont descendus dans la rue en signe de protestation.

Samedi plusieurs centaines de personnes attaquer un hôtel Best Western Premiere à Pétion-Ville, l’un des quartiers les plus riches de la capitale. Les invités ont été forcés de rester à l’intérieur lorsque des pierres ont été projetées à travers les fenêtres vers 10 heures locales.

La sécurité occupait le bâtiment, mais les émeutiers ont brisé l’entrée principale avant de déménager dans un autre hôtel.

Aucune blessure ni aucun décès n’ont été signalés au cours des incidents de la journée, mais au moins trois personnes ont été tuées vendredi alors que les manifestants utilisaient des pneus et des barricades pour bloquer les rues principales. À un moment donné, ils ont tenté de mettre le feu à une station d’essence, mais ils ont été retenus par la police.

Les représentants du gouvernement ont accepté de réduire les subventions pour le carburant en février dans le cadre d’un programme d’aide avec le Fonds monétaire international. L’accord prévoyait également une augmentation des dépenses consacrées aux services sociaux et à l’infrastructure et une amélioration de la perception des impôts dans le but de moderniser l’économie de l’un des pays les plus pauvres de l’hémisphère occidental.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar