Par Vincent Defaud : « Harcèlement sexuel : Mme Nabénéza ne réagit pas ? »

dans Courriers des lecteurs

Devant la gravité des motifs de la condamnation en appel de Thierry Robert pour harcèlement sexuel et moral, la Société Civile Saint-Leu s’inquiète de l’absence de réaction de Karine Nabénésa, directrice de cabinet du maire de la Ville. Madame Nabénésa, une femme se disant politiquement engagée pour la juste cause, d’habitude si prompte à réagir sur  les cas de sexisme ambiant, observe depuis quelques jours un silence éloquent dans cette affaire où justice a été rendue au nom du peuple français, celui la même qu’elle représente. Face aux faits avérés, et reconnus par le tribunal, de harcèlement moral et sexuel, pourquoi ne prend-t-elle pas la défense de ses anciens collègues qui comme elle étaient collaborateurs de l’ex député-maire ? 

Madame Nabénésa, se disant victime de propos sexistes, qu’attendez vous pour condamner ouvertement et librement ces méfaits odieux et apporter tout votre soutien aux victimes de votre ancien patron … à moins que vous ne restez indifférentes à cette situation que par stratège politique car cela n’ arrange ni vous ni votre parti …

Permettez nous alors de douter plus que jamais de vos motivations à lutter, défendre le sexisme qui touchent les femmes et plus particulièrement dans ce monde politique .

Oui Madame permettez nous également de vous rappeler ce bel adage qui plus que jamais se prête à votre mutisme : “qui ne dit mot consent” a moins que vous nous prouviez le contraire dans les prochains jours.

C’est ainsi que La Société Civile de Saint-Leu lance donc un appel solennel à Madame Nabénésa : Madame, au nom des Saintleusiennes, des Saintleusiens, des électeurs et des électrices de la 7e circonscription de La Réunion, au nom des réunionnaises et des réunionnais, au nom des valeurs d’Égalité et de Dignité que vous semblez porter haut, merci d’user de votre influence pour demander à Thierry Robert de renoncer instamment à son mandat de député en raison de sa condamnation pour harcèlement qui est incompatible avec les fonctions de représentant de la Nation.

Enfin nous finirons en vous disant Madame, le courage en politique c’est de dire les choses quand elles sont juste mais de les condamner quand elles ne le sont pas !

Pour la Société Civile de Saint-Leu : Vincent Défaud

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Par Vincent Defaud : « Harcèlement sexuel : Mme Nabénéza ne réagit pas ? »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Cadet
Invité
Cadet

En sorte à zot. A c’est une affaire de famille politique. Lé courant ça.

blacki
Invité
blacki

Cette dame doit apprécier d’être harceler peut être!

blacki
Invité
blacki

Les enfants malades, ok. Mais si on parlait un peu des animatrices malades? La maladie du perroquet: »je répète, je répète, je répète. ?….je rappelle. ?..

nicolas
Invité
nicolas

quel rapport avec le sujet haut dessus ?

blacki
Invité
blacki

Tous les matins na t Robert sur freedom. Mais c’est le plus grand mentèr. C’est pas un bon maire, arrêt di n’importe quoi. Li fait rien pour le canot de bichique. Nou ca va souffrir encor longtemps, si li bloque not roche.

kok bengal
Invité
kok bengal

vous êtes à la région ,payé avec notre argent. au faite c’est quoi votre poste à la région pour trouvé le temps des vous occupé d’une seule personne ,laisse cette femme travailler defau(x) vincent de la ravine des cabris,et qui ce dit représenter la société civile de ma commune de saint leu.