« Nou’t tout dan la mer » : J-François Nativel est reparti libre

dans Actualités/Infos Réunion/Vidéos

18h20 : après avoir passé un peu plus de deux heures dans le bureau du procureur au palais de justice de Saint-Denis, Jean-François Nativel est reparti libre du tribunal libre d’où il est ressorti par une porte dérobée. Quelques uns de ses amis de l’OPR (Océan Prévention Réunion) l’attendaient dans la salle des pas perdus. Le secrétaire général de l’OPR n’a fait aucun commentaire. Jean-François Nativel a été mis en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « organisation d’une manifestation non autorisée par arrêté préfectoral ». Lequel arrêté, faut-il le préciser, interdit toute baignade et pratique d’activités nautiques. Sans compter l’arrêté municipal qui interdisait la manifestation de dimanche dernier sur la plage. Le secrétaire général de l’OPR était passé outre ces interdictions et avait entraîné avec lui un millier de personnes revendiquant le droit de pouvoir se baigner et de s’approprier la mer. L’OPR estime que toutes les conditions de sécurité avaient été prises. Hier soir, après la garde à vue de son client, son avocate, Me Kelly Barret a précisé qu’il était « serein et confiant ».

15h30 : Jean-François Nativel quitte la gendarmerie à bord d’un véhicule banalisé. Il sera présenté au procureur à 16h au tribunal de Champ Fleuri.

Selon le site de l’Océan Prévention Réunion (OPR), Jean-François Nativel, est convoqué pour une audition jeudi, dans le cadre des infractions commises dimanche, plus précisément lors de la manifestation « Nou’t tout dan la mer » à Saint-Gilles. Sur les réseaux sociaux, l’association indique que cette convocation de son secrétaire est attendue.

 » C’est le prix à payer avec la France qui méprise les droits et les libertés des Réunionnais depuis plus de 4 ans maintenant, c’est le prix à payer pour avoir (juste) le droit de profiter d’un plaisir simple et gratuit dans son environnement », lance l’OPR.

Communiqué de l’association Vérité Requins Réunion :

L’association Vérité Requins Réunion tient à dénoncer avec la plus grande fermeté l’attitude méprisante et ultra-autoritaire que le nouveau Préfet de La Réunion a choisi d’adopter à l’égard des réunionnais en décidant de placer ce jour monsieur Jean-François NATIVEL, secrétaire de l’association OCEAN PREVENTION REUNION, en garde à vue pour avoir participé activement au grand rassemblement pacifique qui s’est tenu sans encombre dimanche dernier à St-Gilles les bains sur la plage des roches noires.

Alors qu’il est en poste depuis plus d’un mois, le nouveau Préfet de La Réunion n’a jamais daigné recevoir, répondre ni même simplement discuter avec les acteurs de la crise requin qui n’ont pourtant pas manqué de le solliciter à de nombreuses reprises.

Par son mépris affiché et par son attitude ultra-autoritaire, le nouveau Préfet de La Réunion ramène notre île un siècle en arrière, ni plus ni moins qu’au temps de l’esclavage et des colonies.

Par son comportement indigne, Amaury de Saint-Quentin tente de mater la population et de la réduire au silence en voulant la contraindre à accepter l’intolérable interdiction totale d’accès à l’océan qui est en vigueur depuis 5 années consécutives sans interruption.

Jean-François NATIVEL est connu et unanimement reconnu comme étant celui qui s’est le plus impliqué dans cette crise en faisant toujours preuve de mesure et d’ouverture, en participant très activement aux différentes réunions qui se sont tenues depuis plus de 6 ans et ce faisant en démontrant sa volonté de s’inscrire dans une démarche responsable et constructive.

Les mesures punitives et vexatoires qui sont prises aujourd’hui à son encontre relèvent d’un abus de pouvoir scandaleux et démontrent la volonté de la Préfecture de mater les réunionnais en les réduisant au silence, en s’attaquant directement et personnellement, au moyen de la force publique, à celui qui symbolise la contestation de la politique que l’Etat mène dans notre île en nous privant de nos libertés et de nos droits fondamentaux.

Notre association, forte de plus de 500 adhérents et de plus de 14.500 suiveurs de sa page Facebook, dénonce cette attitude odieuse avec la plus grande fermeté et sollicite du Président de la République qu’il rappelle son Préfet sans délai et nomme une commission indépendante, publique et transparente pour que toute la lumière soit faite sur cette crise intense et unique en son genre qui a déjà provoqué de nombreux décès.

Un courrier, joint en annexe au présent communiqué, lui a été adressé en ce sens hier par notre association.

Notre association considère enfin que monsieur NATIVEL est séquestré abusivement et exige à ce titre qu’il soit libéré immédiatement afin de pouvoir jouir librement du droit de se défendre et de démontrer sa bonne foi.

Les faits récents démontrent, s’il en était encore besoin, que les réunionnais sont prêts à se mobiliser largement pour obtenir de l’Etat qu’il agisse concrètement pour résoudre cette crise.

Ils démontrent aussi l’absence totale de volonté de dialogue affichée par le nouveau Préfet de la Réunion dont le comportement relève manifestement de la provocation, ce dernier ne donnant pas d’autre choix aux réunionnais que de durcir leurs actions afin de finir par être écoutés et entendus, ce qu’ils ne manqueront pas de faire prochainement.

8 Commentaires

  1. zut et crotte! j’avais mon cours de cross fit ce matin. Tous aux roches noires, on va allumer des bougies pour francois.

    crotte et zut eut yen a maaaaaarre de l’etat imperialiste!!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*