Joseph Sinimalé est-il un maire fou ?

dans Edito de Yves Montrouge/Politique

Mais avant de vous parler de Saint-Paul, un petit détour par Tianjin, en Chine, où une délégation réunionnaise conduite par le président de Région Didier Robert a posé sa valise durant quelques jours, la semaine dernière, le temps d’installer une antenne régionale dans cette ville chinoise et de discuter un peu-beaucoup avec des acteurs politiques et économiques de Pékin et des environs. Un beau voyage, de belles rencontres on n’en doute pas une seconde pour toutes celles et tous ceux dont le billet d’avion et les chambres d’hôtel ont été payés par la collectivité régionale. Certains membres du club Export ont également fait partie de ce voyage. L’agence de la Région a été installée dans un local mis à disposition par les Chinois. Grâce au conseil régional, Réunionnais et Chinois peuvent donc commencer à commercer. Mais, au fait, qu’est-ce que les Réunionnais vont bien pouvoir vendre aux Chinois, à part, peut-être, quelques bouteilles de rhum et de punch ? Surtout pas des légumes ou des fruits. Notre chambre d’agriculture est dans le rouge (-900 000 euros). Le Département a été contraint de voler à son secours (+ 700 000 euros). De toute façon, des légumes et des fruits produits dans notre île, il n’y en a déjà pas assez pour la consommation réunionnaise. Raison pour laquelle, les Chinois nous inondent de leurs productions « bourrées » de produits chimiques.

Nous restons encore un instant à la Région pour vous dire que depuis que la direction générale des services a adressé une note à l’ensemble du personnel de la pyramide inversée le menaçant de sanction en cas de fuite de documents internes en direction de la presse locale, nous ne cessons de recevoir justement tout un tas de documents internes émanant du personnel de ladite collectivité qui, manifestement, n’a pas du tout apprécié le ton de cette fameuse note de service.

Nous en avons une sous les yeux, une parmi tant d’autres. Elle est datée du 16 mars dernier, signée de Mohamed Ahmed, le DGS, et concerne « la procédure de gestion des déplacements des agents » de la Région. La note indique que « dans le cadre des nouvelles orientations budgétaires, et d’une bonne gestion des fonds publics, les nouvelles mesures suivantes sont arrêtées à compter de ce jour pour la gestion des déplacements des agents : les réservations des billets d’avion seront désormais réalisées directement par le service formation de la DRH… ». Et ça se passait comment auparavant ?

Le dernier paragraphe de la note de service précise « qu’après analyse des propositions de l’ensemble des compagnies desservant la destination, les réservations seront réalisées au tarif le plus économique (sauf dérogations prévues dans la note du 26/12/2016) ». Laquelle note, à l’époque signée par Jean-Louis Lagourgue, alors 1er vice-président, précisait : « les réservations des billets d’avion doivent être effectuées en classe économique » mais certaines dérogations sont autorisées, à savoir « réservation en classe supérieure pour le DGS, les DGA, le Directeur de cabinet et leurs adjoints ; Réservation en classe économique avec demande de sur-classement pour les directeurs de service… et de manière exceptionnelle et lorsque l’intérêt de service le justifie, la réservation en classe confort est susceptible d’être accordée… ». Les mauvaises langues prétendent que certains employés (es) ne voyagent qu’en classe supérieure. Parce qu’ils (ou elles) ont la chance d’être toujours surclassés ! Dans des collectivités qui voyagent beaucoup, ce budget doit quand même représenter un certain montant. Pour rester dans ce domaine, les collectivités locales devraient s’organiser, sans doute avec d’autres organismes (CAF, Sécu…) afin de mettre en place une caisse pouvant également prendre en charge des billets d’avion en faveur des familles démunies en cas de maladie grave qui nécessite un traitement en métropole ou en cas de décès qui nécessite un rapatriement du corps. Aurélien Centon, le bénévole président de l’Association « P’tit cœur » mène un véritable combat à ce niveau. Mais tous les élus n’ont manifestement pas encore entendu son cri de détresse et, derrière le sien pourtant bruyant, celui de toutes ces familles complètement déboussolées lorsqu’elles se retrouvent dans le malheur. Et pourtant, l’argent (des contribuables) ne manque pas dans les collectivités dont nombreuses d’entre elles sont visiblement beaucoup plus promptes à financer des billets d’avion pour aller « bat’ karé » que pour aider des familles étant réellement dans le besoin.

La gestion du triste dossier de la petite Louna décédée en métropole suite à une délicate opération a fonctionné dans le sens où la famille frappée par cette terrible nouvelle n’a pas eu besoin de « quémander » un billet d’avion et Aurélien Centon n’a pas eu besoin d’expliquer 20 fois le même problème. Une bonne coordination par le conseil départemental et les autres acteurs concernés a permis de débloquer au plus vite la situation. Comme quoi, quand les collectivités le veulent vraiment, elles peuvent agir rapidement. Mais tout dépend de leurs priorités.

« Greffe rénale au CHU : un rapport qui fait froid dans le dos »

 Je vous avais promis, la semaine dernière, de vous parler du CHU et de l’ARS. Il s’agit en fait d’un rapport qui a atterri dans ma boîte à lettres (exactement comme pour le rapport numéro 2 de l’IGAS dont je vous avais relaté en exclusivité en septembre dernier sur ce même site). Ce rapport concerne une mission d’inspection relative à la greffe rénale réalisée au CHU de La Réunion. Un rapport commandité par l’ARS et réalisé, il y a un an, par les docteurs Christine Gilbert, Anh Dao Nguyen, Catherine Marimoutou sous la houlette des experts de métropole, les Professeurs Benoît Barrou , PU-PH d’urologie, président de la Société francophone de transplantation et responsable des transplantation à l’hôpital Pitié Salpetrière à Paris, et Olivier Bastien, PU-PH d’anesthésie-réanimation, directeur de la direction « prélèvements greffe organes tissus » à l’Agence de Biomédecine. Cette mission d’audit avait été demandée à l’Agence de Biomédecine par le directeur général et la présidente de la Commission médicale d’établissement du CHU de La Réunion, suite à la survenue en 2016 d’une « succession d’évènements indésirables graves dans l’activité de greffe rénale adulte avec des détransplantations précoces et du décès d’un enfant en juin 2016 ». L’avis des experts est assez alarmant. Jugez-en vous mêmes à travers ces quelques observations. Je vous passe les détails : « un management stratégique perfectible » ; « Une inscription insuffisamment intégrée des activités de prélèvement et de greffe rénale au CPOM » ; « Une implication inégale des praticiens dans l’écriture des projets médicaux » ; « Un dialogue social peu développé dans le cadre des réorganisations » ; « Des conditions techniques de fonctionnement non stabilisées » ; « Un schéma d’évolution immobilière insuffisamment connu des personnels » ; « Des ressources humaines et des compétences peu stabilisées en transplantation adulte » ; « Un manque de fluidité dans la filière pédiatrique de greffe » ; « Des plateaux médico-techniques insuffisamment développés » ; « Un potentiel d’explorations fonctionnelles rénales sous exploité » ; « Un manque de pilotage et de suivi du dispositif de continuité et permanence des soins » ; « Des difficultés de management et de coordination des activités » ; « Un manque de concertation entre les 2 coordinations de prélèvements » ; « Un management opérationnel défaillant dans l’activité de greffe » ; « Une absence d’esprit d’équipe et de concertation dans le parcours des patients » ; « Un management déficient de l’activité d’urologie du Nord » ; « Une politique de gestion des risques peu lisible » ; « Des relations et un niveau d’information insuffisamment développés avec la médecine de ville, avec les médecins généralistes et avec les néphrologues traitants du privé » etc, etc… Bref, vous l’auriez compris, la mission d’audit a pointé toute une série de dysfonctionnements dont certains ont entraîné des décès. La direction du CHU a promis d’y remédier et de tenir compte de toutes les préconisations formulées par les experts, tout en gérant les autres problèmes qui se posent au quotidien, comme nous le montre l’actualité de ces dernières semaines. En attendant, vous savez ce qui vous reste à faire : buvez au moins deux litres d’eau par jour et mangez moins gras. Cela vous évitera peut-être un passage par ce service du CHU de La Réunion.

« Sini le démonstratif »

 Venons-en à la politique à présent et, plus particulièrement au « cas Sini », à Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul, si vous préférez. Contrairement à ce que vous avez pu voir en début de semaine dernière, Joseph Sinimalé n’avait bu que de l’eau. Non, il n’était pas sous emprise de… Bien sûr, sa posture n’était pas habituelle. Ce n’est pas souvent qu’on voit un maire en position allongée à même le sol dans la salle du conseil municipal, à la mairie de Saint-Paul, face contre terre, poussant des gémissements, comme s’il simulait presqu’une copulation et, cela, devant des jeunes, des responsables d’associations et en présence d’un représentant des services de l’Etat. En réalité, Joseph Sinimalé, « Monsieur le maire », mimait une scène pour essayer de captiver l’attention des jeunes qu’il recevait ce jour là dans le cadre d’une réunion axée sur l’insertion des moins de 30 ans par le sport. Excédé, fatigué et quelque peu irrité par ce tout ce qu’il entend, Joseph Sinimalé, le septuagénaire (75 ans au compteur et toujours debout tous les matins à partir de 5 heures pétantes, avant même le lever du soleil), a voulu lancer un message à la jeunesse Saint-Pauloise ainsi qu’à celle de la Réunion en leur disant : « ne restez pas couchés, ne restez pas allongés, mettez-vous debout, relevez la tête, battez-vous car quelles que soient les difficultés qui pourraient se présenter, la vie mérite d’être vécue et, en restant debout, avec de la volonté et de la persévérance, on finit toujours par trouver le bout du tunnel ». Voilà en résumé, au-delà d’une posture pour le moins peu conventionnelle, le message qu’a voulu faire passer le maire de Saint-Paul à des jeunes. Pas à tous les jeunes car il y en a qui se débrouillent très bien. Il n’était pas question pour Sini de les mettre tous dans le même panier, comme a essayé d’amalgamer l’opposition municipale en ne jouant que son rôle d’opposant systématique. Comme l’explique l’entourage du premier magistrat de la commune, « le maire reçoit régulièrement des mamans complètement perdues qui viennent le solliciter pour obtenir un emploi en faveur de leurs enfants. Et quand le maire leur demande : mais où sont vos fils ou vos filles ? Certaines d’entre elles, gênées, répondent qu’ils dorment encore. Le maire est révolté par une telle situation… ».

A travers son geste, Joseph Sinimalé a voulu montrer que lui, à 75 ans, ne se trouve pas en position couchée. Et donc, qu’à 20 ou 25 ans, un fils ou une fille n’a pas le droit d’envoyer sa pauvre maman à la mairie chercher un emploi pendant que lui (ou elle) dort encore. Il fallait voir ou plutôt entendre à travers cette symbolique gestuelle le message qu’il a souhaité véhiculer et non pas faire comme l’idiot qui, au lieu de voir la lune, ne regarde que le doigt de celui qui le lui montre.

Toujours selon l’entourage de Joseph Sinimalé, « ce que le maire a fait n’est peut-être pas politiquement très correct mais jusqu’à quand va-t-on devoir se conformer au politiquement correct pour ne pas froisser certains esprits, en continuant à caresser tout le monde dans le sens du poil et en leur faisant croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ? Tout ne va pas bien partout, pas seulement à Saint-Paul. Il faut arrêter de se mentir, de mentir à la population, à notre jeunesse. Les responsables politiques doivent arrêter de se cacher derrière leur petit doigt en tenant un langage aseptisé qui ne fatigue pas les oreilles de nos chérubins qui sont pourtant en âge de se réveiller tôt et d’aller rod’ zot travail, zot stage, zot formation zot mêmes et non pas envoyer zot’ pauvres mamans à leur place. Le pape, lorsqu’il était venu à La Réunion, avait bien dit : Réunionnais, lève la tête, rouv’ zot yeux, sort’ dan’ fénoir ! Combien de fois, à Saint-Paul, nous avons organisé des réunions avec des organismes divers, avec le RSMA par exemple, pour essayer de trouver des jeunes afin de les insérer dans un cursus professionnel qui passe par une formation en vue de déboucher sur un métier. Dans l’assistance, nous avons surtout vu des parents, pas beaucoup de jeunes. Lorsque les militaires ont expliqué que pour servir au sein de l’armée, il fallait faire preuve d’une discipline de vie, qu’il fallait être debout tous les matins avant 6 heures, qu’il fallait faire son lit, sa chambre… nous n’avons plus trouvé grand-monde. Nous avons annulé ces réunions dans les quartiers avec le RSMA », explique un élu saint-paulois. Idem du côté du CNARM où les candidats à la mobilité manquent à l’appel. « Après, on va moucater les jeunes venus de métropole, prêts à bosser dans les restaurants, dans les hôtels, ces jeunes qui finissent toujours par trouver du boulot parce qu’ils sont prêts à faire n’importe quel métier, parce qu’ils ne cherchent pas seulement un ti contrat dans les bureaux… Si un artiste venu d’ailleurs s’était allongé avant de se remettre debout pour appeler les Réunionnais à se relever, tout le monde aurait applaudi des deux mains, y compris l’opposition municipale saint-pauloise, mais quand c’est un élu, un maire qui se veut démonstratif pour dire aux Réunionnais, sortez de cette position d’être soumis, d’esclaves des temps modernes, mettez-vous debout et n’attendez pas qu’on vienne vous chercher dans votre lit, on dit que le maire a perdu la tête. Pour être bien vu et ne pas s’attirer des critiques, il ne faudra jamais parler des sujets qui fâchent tel que le travail au noir, le manque de volonté de certains, notamment de certains jeunes et on continuera ainsi à vivre dans notre société hypocrite où l’Etat nous fera croire qu’il lutte par exemple contre l’alcool en postant tous les week-ends quelques gendarmes dans les ronds-points à la sortie des boîtes de nuit mais sans jamais aller verbaliser ceux qui vendent cet alcool à nos jeunes ; où l’Etat nous fera croire qu’il lutte contre le travail au noir en tombant un matin sur un pauvre agriculteur qui embauche deux coupeurs de cannes sans les déclarer ; ou alors en déboulant sur un petit chantier du BTP pour taxer le petit artisan ou alors en envoyant la DEAL emmerder des petits travailleurs pendant que les gros continueront à s’enrichir hors la loi et en toute impunité… ». Joseph Sinimalé a sans doute été un peu (trop) démonstratif, mais il n’a pas pour autant perdu la tête.

Y.M.

([email protected])

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Joseph Sinimalé est-il un maire fou ?"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Cat974
Invité
Cat974

Ce qui est dommage ds cet article c’est de voir la région se payer quantité de voyages et de voir un maire mimer le comportement de certains jeunes mais quand un jeune cherche un financement pour une formation et que la région l’envoie bouller parce qu’il n’y a pas de budget et que le pôle emploi au bout de 3 mois n’a toujours pas donné de réponse et que les entreprises ne répondent pas pour un contrat de professionnalisation, que voulez vous que les jeunes fassent ? Il vaut mieux dormir que traîner ds la rue.

Stephane Alphonsine
Invité
Stephane Alphonsine

du coup il es fou ou pas? a ocun moment vous répondez à la question et étant moi même jeune je nes en dirait pa vu la mm chose ke vous
un peu d’objectivité ne ferait pa de mal

ORBITELEPSYCHIATRE
Invité
ORBITELEPSYCHIATRE

Les avis des experts seraient souhaitable et urgent…
Car on le sais très bien que Joseph a l’art de bluffer les Saint-Paulois…..

ORBITESERVICEADMISSION
Invité
ORBITESERVICEADMISSION

Tiens bon Joseph…et ne t’inquiète…..il n’y a plus de place…la fermeture d’un pavillon à l’ EPSMR rend ton internement impossible, si une décision adéquate serait prononcée…
Effectivement, La fermeture de 12 lits provoque la colère du personnel…..

TYRANNOSAURES
Invité

Avec tous les moyens de communication dont dispose la Région, on se demande a quoi peut bien servir les voyages par avion sinon pour battre carré ? Ce n’est pas Didix qui paie mais les contribuables réunionnais qui mettent la main à la poche.

Énervée
Invité
Énervée
Comment voulez vous trouver un emploi à st Paul quand tout est une question de copinage? Je suis parti faire mes études en métropole en espérant rentrer et trouver du travail dans la ville ou je suis née. Après avoir postulé (pour un poste qui correspond évidemment à mes diplômes) dans les collectivités RIEN!!!! Dans les hauts où habite ma mère je vois que certains sans AUCUN diplôme travaillent comme d’habitude depuis des années lorsque Mr le maire Sini est en place à st Paul . Je me suis débrouillée toute seule sans l’aide de cette commune en trouvant un… Lire la suite »
cyril
Invité
cyril

dans toutes les communes de la Réunion; c’est catastrophique je confirme.

Bien dit sini
Invité
Bien dit sini

Les collectivités ne sont pas un organisme d embauche. C est pas pôle emploi. Les jeunes veulent travailler mais pas dans le privé: un ti place bordage dans bureau…

Simplet
Invité
Simplet

La démonstration de Monsieur Sinimalé, met en lumière ce qu’il pense véritablement des jeunes de Saint-Paul. Vous pouvez écrire e que vous voulez rien ne changera ce fait on l’a tous vu et entendu.
Ce personnage est médiocre. Passez de cases en cases pour promettre des emplois… Il a profité de la détresse des administrés et aujourd’hui il les rabaisse.

ousanoussava
Invité
ousanoussava
Point à clarifier Sur quel ligne budgétaire la région réunion paye les billets d’avion pour ses voyages ? Quel est l’intitulé du voyage ? Contient il le terme “formation “ ? Si tel est le cas exigez le contenu et deroulé de la formation, ses objectifs et compétences à développer, exigez un rapport de l’apprenant envoyé en formation et pour quel retour sur investissement, exigez une publication officielle sur le site de la région ! Problème: les voyages de prospection, d’agrément ou de courtoisie n’ont rien à voir avec la formation et de ce fait serait illégal si ponctionné sur… Lire la suite »
Macro
Invité
Macro

Fuite d’information interdit…la réunion top 10 des régions les plus corrompues

Cocomalin
Invité
Cocomalin

Je comprends mieux pourquoi on trafique sur les lignes budgétaires… mi sa envoyé une jolie photocopie à Yves moi

Cat974
Invité
Cat974

Pourquoi vous n’avez pas publié mon 1er commentaire ? Il n’était pas injurieux ni dégradant mais représentait la vérité.

Cèdric
Invité
Cèdric

Jeune st paulois que je suis mr montrouge,avec tout le respect que je vous doit,nos avons pas la même vision sur la chose.

ORBITELEDIAGNOSTIC
Invité
ORBITELEDIAGNOSTIC

Après plusieurs tests et examens pratiqués sur Joseph…..Les résultats sont irréversibles….Joseph n’est pas fou…
Les psychiatres ont déclaré en fin de matinée.. que c’était la folie qui vient à lui de temps en temps pour le prendre…Et non le contraire…Et que de son propre chef, il n’en fait pas une amie…
Vous allez donc pouvoir le réélire…et si tel était le cas on rebaptisera la Mairie, maison du Peuple…
en EHPAD , établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes…….

Sinimalé deuxième langue
Invité
Sinimalé deuxième langue
Je ne savais pas que vous aviez étudié le « Sinimalé » en deuxième langue à l’école. Il faudrait que vous l’enseigniez aux jeunes Saint Paulois trop couillons selon vous pour comprendre toute la philosophie de vie du très sage Sinimalé. Vous lui prêtez la sagesse de vouloir dire la vérité aux habitants de la Ville de Saint-Paul sur le comportement de sa jeunesse. Dans ce cas allons jusqu’au bout du principe. Qu’il nous dise ce qu’il sait des différentes affaires qui tournent autour de ses adjoints. Qu’il nous dise ce qu’il pense des embauches diverses et variées de copains, copines et… Lire la suite »
ORBITEREGIONLACASE
Invité
ORBITEREGIONLACASE

Je n’ai rien à dire sur la pyramide chavirée…….Rien à dire sur air austral…..
Rien à dire sur Région Réunion….Rien à dire sur les menaces reçues….Rien à dire sur La bouillabaisse Rien à dire sur Kim Jong-un…
.Rien à dire sur le Baeckeoffe alsacien ….Rien à dire sur la ratatouille…..

Dance Marie Dance
Invité
Dance Marie Dance

Louche louche louche AIR AUSTRAL…. à suivre ….

SUBITELETLESCOMPLICES
Invité
SUBITELETLESCOMPLICES

On dit que la présence de l’état y était … même participative..
Il ne faut pas croire…les commentaires se font en silence…..
Mais on touchera un mot à MOMO au prochain campement sauvage devant la Préfecture…..

Sandou
Invité
Sandou
Les lignes budgétaires à la region reunion sert de fourrent tout! Si les voyages sont pompés sur le budget formation c’est relativement très grave! ! ! Rien ne nous étonne plus dans cette collectivité. Pouvez vous juste nous indiquer Monsieur le journaliste en quelle classe a voyagé pour le trajet vers Tianjin ? Même surclassé de la classe économique à la classe confort, on ne peut se retrouver en 1ère classe, Monsieur Montrouge? Voici ce qui dégoûtent et scandalisent les électeurs que nous sommes. Oui nous montrerons au Boss de la Pyramide inversée que nous sommes les Boss en 2021… Lire la suite »
kboplate
Invité
kboplate

si la rézion té contrôlé commm bans gros zntrerpises privé ek les normes L europ!
na longtemps le p té en Prison
larzent pou voyager néna zot band kitezonénin!

Jungle 974
Invité
Jungle 974

Je love la chine, je love Tianjin, all we need is money . I am happy yves! Bel édito toujours rempli de vérité

Stephane Alphonsine
Invité
Stephane Alphonsine

you are blog?

ORBITELELERETRAITE
Invité
ORBITELELERETRAITE

ORBITELEDIANOSTIC,.. vous pouvez déja rebaptiser EHPAD les Mairies citez-ci après….
CILAOS…ETANG- SALE….PLAINE DES PALMISTES(prioritaire)….TAMPON (prioritaire)…..
LES AVIRONS(prioritaire)…TROIS BASSIN…..
SAINT-BENOIT, SAINT-ANDRE,SAINT-DENIS,SAINTE SUZANE..(priorité extrême)…..SAINT -PAUL(priorité extrême et médicale)…
C’est à croire que pour eux il n’y a pas de différence entre le travail et la retraite..fifty-fifty …
Il y en a qui ne se sont jamais posés la question concernant l’âge de départ ……
Se sont des retraités qu’on ne voit jamais dans les manifs des retraités..Leur retraite ils les prennent au chaud …sept pieds sous terre…..

ORBITECAISSEDESRETRAITES
Invité
ORBITECAISSEDESRETRAITES

La réforme de 2010 a relevé l’âge de départ à la retraite, dans la plupart des cas. Depuis 2017, l’âge minimum pour partir à la retraite est de 62 ans, contre 60 ans actuellement……
Il reste possible de partir avant cet âge à certaines conditions, notamment lorsqu’on a commencé à travailler très jeune….

La Taupe
Invité
La Taupe

Toute do moune tan perde la tête. Même Noor Olivier Bassand y ve présente a li aux Européennes… MDR… En plus sur l’étiquette R.E.M??? Non mais, c’est l’hopital qui se fout de la charité??? #sNOBePaNou

Bien dit sini
Invité
Bien dit sini

Il n y a que la vérité qui blesse. Du temps de nos grands parents si on ne travaillait pas on ne mangeait pas. Le maire a connu ça j imagine.
Aujourd’hui tout le monde croit que tout est du : l état y doit soigne â nous! Fais zenfant n’a l argent, travaille pas, n’a l argent.
Mais cet argent vient de ceux qui travaillent et on ne veut plus payer.
Si on arrête de travailler nous aussi et de payer des impôts qui va cotiser pour l’argent zenfant et RSA?

Sini ou la remonte dans mon estime : largué pas!!!

Stephane Alphonsine
Invité
Stephane Alphonsine

en dirait que c’est toi qui est blessée

Damour
Invité
Damour

Et sat la rie dernière son cinéma , y cause pas don ????

Saint-André
Invité
Saint-André
Je suis tout à fait d’accord avec Monsieur Sinimalé. Beaucoup de jeunes de nos jours aspèr mangé cuit. Une ancienne ministre des DOM-TOM, Madame Girardin, avait déjà dit que les Réunionnais pleurent la bouche pleine, et un ancien 1er ministre Mauricien avait déclaré qu’il ne veut pas que son île devienne assistée comme La Réunion… Toutes ces déclarations avaient fait un tollé à l’époque, mais les chiens aboient et la caravane passe et les nombreux problèmes demeurent, voir s’aggravent… Et en ce qui concerne les légumes, les fruits et autres produits en provenance de Chine, je ne mange pas toutes… Lire la suite »
loulou
Invité
loulou
saint andré je suis d’accord avec vous sur certains points ; beaucoup de jeunes sont diplômés et ne trouvent pas de boulot ( master licence bts doctorat) il y a 40 ans de cela avec un cap en poche nous étions des rois et du travail à volonté,.IL faudrait peut ^être repenser à autre chose à un autre modèle de société. Pour les assistés posez la questions aux politiciens ils ont la réponse et ils ont joués longtemps avec ce miroirs aux alouettes et l’assistanat c’est depuis l’époque de monsieur mittérand l’enlever c’est s’asseoir sur une bombe. MONSIEUR SINIMALE n’est… Lire la suite »