Le programme de la Journée mondiale de lutte contre le Diabète

dans Actualités/Infos Réunion

Ce 14 novembre 2017 se déroulera dans de nombreuses villes à la Réunion la journée mondiale de lutte contre le Diabète. 10% des réunionnais sont atteints de cette maladie, considérée comme un fléau dans l’île.

A La Réunion et à Mayotte, près d’une personne sur dix bénéficie d’un traitement contre le diabète, soit deux fois plus que le niveau national. Aussi, l’ARS Océan Indien et ses partenaires ont fait du diabète une priorité de santé publique dans les deux îles. Leur engagement s’est traduit par une démarche innovante : l’installation d’une « Conférence de consensus » en 2016. La journée mondiale du diabète du 14 novembre est l’occasion de présenter, plus d’un an après, les premières actions lancées à La Réunion : mise à jour et partage des données d’observation sur le diabète, actions innovantes de prévention primaire, expérimentation d’envergure lancée à destination des personnes en pré-diabète, et des femmes ayant eu un diabète gestationnel.

Les acteurs de la santé publique se mobilisent.

A Saint Denis, une journée de manifestation est organisée au Jardin de l’Etat de 9H30 à 17H sous l’égide de l’ARS.

Dans le quartier des Camélias, c’est la Mutualité de la Réunion qui déroulera un programme comme suit :
• De 7h à 12h : Dépistage du diabète. Sur le parvis de la poste, allée des cocotiers. En partenariat avec la ville de SaintDenis et le Lion’s Club de Saint-Denis.
• De 9h à 12h: Bazar Fruits et Légumes Frais

A la Salle polyvalente des Camélias (à partir de 10h) et stands d’informations nutrition. En partenariat avec la ville de Saint-Denis et l’IREN.
• A CITEDI Doret : Activités gratuites sur inscription. 9h – 12h : Atelier cuisine « Repas créole pour les diabétique » 9h -10h : Gym tonique 10h – 11h : Handfit 11h – 12h : Danse en ligne 13h30 – 15h30 : Atelier cuisine « Pause gourmande pour les diabétiques » 13h30 – 14h30 : Gym douce 14h30 – 15h30 : Tai-Chi

A noter qu’en plus de ces journées « grand public », les élus et autres acteurs vont se réunir en colloque sur le site du Moka à Montgaillard.

C’est la conseillère régionale Yolaine COSTES, Vice Présidente, Déléguée à la Continuité Territoriale, à la Mobilité, au Sport et au Développement de la filière pêche Région Réunion qui prononcera l’allocution de départ, avant le  développement des Faits et chiffres-clés et du tableau de bord du diabète à La Réunion par Monique RICQUEBOURG, Directrice des études, Observatoire Régional de La Santé Océan Indien 9h50-10h00.

Suivront d’autres conférences comme le « Diabète en milieu de travail : pourquoi les entreprises doivent-elles s’engager ? Sur quels leviers est-il possible d’agir ? » d’Erick MAVILLE, Directeur général, SEE Association Santé en Entreprise 10h00-10h10

Une Table-ronde : «Agir et innover contre le diabète en milieu travail à La Réunion» Intervenants : Nancy MONJOLE, Directrice des Assurances de Personnes, Groupe CRC Jennifer MOMBRIAL, Responsable Unité, Sophia Réunion Marie-Rose WON FAH HIN, Directrice Générale AURAR Gilbert LA PORTE, Délégué Régional de l’ANACT

L’allocutions de clôture sera effectuée par Jean-Marie Le Bourvellec, 1er Vice-Président, Technopole Jacqueline Henry, Représensante de Mme La Présidente du Conseil Départemental Yolaine COSTES, Région Réunion.

2 Commentaires

  1. Réservé au Nord et Ouest, le reste de l’île ne compte pas de diabétiques sans doute. Tout ça c’est bien mais si on ne donne pas aux citoyens accès aux activités et produits qui favorisent la lutte à quoi ça sert? Dans une île où plusieurs villes sont construites sur des pentes raides, comment peut on penser faire marcher les gens? Laisser des piscines fermées alors que le tout public pourrait enfin y accéder, ne pas prévoir des moyens de transports pour une plus grande mobilité, un seul marché forain par semaine en plus dans un endroit inaccessible pour beaucoup; Des programmes de sport santé trop rares et inaccessibles car trop tôt le matin, pas de transport, et dans un seul endroit de l’île.
    Beaucoup de choses se font à la REUNION, mais sans concertation entre TOUS les partenaires c’est un coup d’épée dans l’eau.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*