Journée mondiale des malades : « Nous, les mamans d’enfant handicapé, on se bat tous les jours »

dans %s Actualités/Infos Réunion

Le 11 février est la journée des Malades. C’est donc en ce jour qu’une auditrice a décidé de passer un coup de gueule sur radio Freedom. D’après Brigitte, la référente de l’école de son fils de 7 ans porteur de handicap ne l’accompagne pas suffisamment dans les démarches administratives. « La référente ne veut pas m’aider alors que le handicap de mon fils est reconnu. Il n’a le droit à rien. Je viens tout juste d’apprendre qu’il peut toucher une allocation. (..) Il n’y a pas de nom sur le handicap de mon enfant. »

Elle profite d’être sur nos ondes pour expliquer que le regard des autres sur son enfant porteur de handicap est difficile à vivre au quotidien : « Mon fils de 7 ans bouge énormément. Quand on sort, les gens le regardent comme s’il était un extra-terrestre. Nous, les mamans d’enfant handicapé, on se bat tous les jours et on souffre du jugement des autres. Malgré tout, je suis fière d’apprendre que mon fils apprend bien à l’école. Il sait même lire. C’est un garçon intelligent. »

Brigitte conclut son appel en rappelant que le handicap n’est pas contagieux. « Arrêtez de faire comme si on a la gale car ce n’est pas le cas ! », lance-t-elle.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Jo de la RivièrePayet Patricia Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Payet Patricia
Invité
Payet Patricia

Moi aussi ma fille est porteur d’handiicap elle à était reconnue par la mdph elle a droit à une allocation et à un suivi au centre médico psychologique.
C’est pas facile tt les jours mais on est très fière d’elle .
Cette maman ne doit pas porter de l’importance aux regards des gens.
Son enfant c’est sa fierté.
Bon courage à elle.

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Courage Brigitte, ne vous laissez pas démontez par le regard ou le jugement des autres….ce sont eux qui sont gravement handicapés dans leur tête…. Moi aussi, J’élève ma fille porteuse d’un handicap non diagnostiqué depuis plus de 20 ans….. (seule, car père démissionnaire qui est parti vers une vie plus « confortablement égoïste » sans préoccupation quotidienne….. et une fratrie dont je suis très fière, mais qui a du et doit faire sa vie). …ça n’a pas été toujours simple, il ne faut pas se le cacher…. mais il ne faut pas se mettre des barrières là où il n’y en a… Lire la suite »