La 1ère Maison des Accueillants Familiaux de La Réunion (MAF) s’est ouverte à Saint-André

dans Collectivités/Saint André

Porté il y a deux ans par l’ancienne présidente du Département Nassimah Dindar et par la municipalité de Saint-André, via son Centre communal d’action sociale (CCAS), le projet de la Maison des Acueillants Familiaux, première du nom, s’est concrétisé sur le territoire Est de l’île et, plus précisément à Saint-André. La 1ère MAF de La Réunion a été inaugurée ce matin. Elle se situe à Chemin Jeanson, à Rivière-du-Mât-les-Bas. Il s’agit d’un bâtiment de 1000 m2. Il est composé de 4 blocs de 250 m2 chacun. C’est une citée pavillonnaire aux petits habitats de proximité.

Dans cette MAF, toutes les conditions sont réunies pour offrir un accueil de qualité aux personnes âgées. Il y a des chambres spacieuses, des salons, salle à manger, toilettes, une véranda. Le bâtiment se trouve dans un espace verdoyant avec vue sur les montagnes des hauts de l’Est. Elle est aussi équipée d’un espace pour le jardinage pour que les gramounes puissent cultiver et manger des légumes bio. La MAF a été construite sur un terrain appartenant à la famille Rivière. Cette structure d’accueil intermédiaire entre le domicile et l’établissement peut accueillir jusqu’à 16 personnes âgées.

Sur place, avec les personnes âgées, la municipalité a prévu des accueillants, comme dans une famille. Ces derniers formés ont été agréés par le Département. Il y aura également un accompagnateur social pour gérer le budget des aînés. Le CCAS mettra également un bus à la disposition des personnes âgées pour les sorties animées par Joël Bègue.

S’il y a trois qui sont revenus sans cesse dans la bouche des intervenants ce matin lors de l’inauguration de cette MAF, c’est bien ceux de Nassimah Dindar, d’Eric Caritchy et de Ghislain Payet, respectivement sénatrice (mais surtout ex présidente du Département), directeur du CCAS de Saint-André et président du CCAS. Tant le maire Jean-Paul Virapoullé que son fils Jean-Marie (1er vice-président du Département), Viviane Payet-Ben Hamida, Mme Aude (la marraine du projet) et Cyrille Melchior ont salué l’implication de ces trois personnes pour la concrétisation de ce projet. A noter aussi que c’est Aurélie Nativel, Directrice du service « Autonomie », qui pilote les dossiers relatifs aux personnes âgées, dont la MAF, au niveau du Département.

Une deuxième MAF est prévue à Cambuston. Mais celle du Tampon devrait ouvrir ses portes avant. Qui a droit à la MAF ? l’accueil est ouvert dès 60 ans. Il concerne les personnes vivant seules à domicile et ne souhaitant plus y rester ou sortant de l’hôpital et dont le retour au domicile s’avère difficile. La constitution du dossier se fait au niveau du CCAS.

Comme l’ont souligné Jean-Marie et Jean-Paul Virapoullé, Viviane Ben Hamida et Cyrille Melchior, le but de la MAF est : de « permettre aux personnes accueillies de vivre dignement et de manière autonome et au CCAS de leur apporter des services adaptés, un accompagnement au quotidien et la préservation d’une continuité de vivre ensemble; Permettre aux accueillants familiaux d’exercer leur mission d’aidants au sein d’un habitat adapté et digne de recevoir nos aînés; Permettre un répit aux familles par l’accueil temporaire ou plus conséquent de personnes âgées et de personnes handicapées; Lutter contre la précarité et l’isolement sociale et développer des projets en réponse à la notion de bien vieillir; Mettre en œuvre des actions d’animation ou sociale permettant à chacun des accueillis de bénéficier d’une qualité de vie remarquable grâce à la diversité des propositions d’activités et par l’originalité des actions proposées et, enfin, lutter contre les pensions marron ». 

Les services déjà existants à Saint-André en faveur des personnes âgées sont les suivants : SSIAD (services de soins infirmiers à domicile); SSAD (services d’aide et d’accompagnement à domicile); Accueil de jour de l’Oriapa sur le site de l’ancien village du 3ème âge et l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) qui compte 109 lits dont une unité de 14 lits réservée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et 4 lits pour l’accueil temporaire.

Pour tous renseignements concernant la Maison des accueillants familiaux : CCAS de Saint-André, au 460 rue de la Gare, Domaine de la Vanille, Service Pôle Sénior. Tél : 0262 46 39 39.

(Crédit Photos : Yves Mont-Rouge) 

Mme Aude et Yvette Virapoullé, l’épouse du maire de Saint-André

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La 1ère Maison des Accueillants Familiaux de La Réunion (MAF) s’est ouverte à Saint-André"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
mistermaximum
Invité
mistermaximum

Bon il y a pas de quoi branler un Mammouth !!! lol …c’est une maison de retraite….on dirait qu’ils ont inventé le fil à couper le beurre ces couillons….une opération de communication !!! point barre ….et dans 4 matins, on verra les dessous de table et les magouilles sur ce type de projet ….comme DAB….et j’espère que les petit fours étaient bons !!! TAM ( toujours au maximum)