La fédération tamoule fait bande à part et dépose plainte contre le pasteur David Storm

dans Actualités/Infos Réunion

Des représentants d’associations tamoules et d’autres confessions avaient annoncé depuis hier soir qu’ils allaient se retrouver ce matin devant le palais de justice de Champ-Fleuri pour déposer plainte contre le pasteur David Storm. Une initiative à mettre à l’actif de la fédération tamoule de la Réunion qui compte une vingtaine d’associations et dont le président est un proche d’un des chefs d’entreprises d’origine indienne qui font venir David Storm à La Réunion.

Mais bien avant la fédération tamoule de La Réunion, d’autres associations tamoules de l’île étaient montées au créneau et avaient fait appel à Maîtres Patrice Selly et Léopoldine Settama-Vidon pour déposer plainte au pénal contre le pasteur David Storm pour injures publiques et incitation à la haine raciale (voir photo ci-dessous).

Et si le procureur n’ouvrait pas une information dans un délai de trois mois, les deux avocats se réservaient le droit de déposer avec constitution de partie civile.

L’action menée ce matin au palais de justice à la demande de la fédération tamoule qui a fait appel au service de Me Alex Vardin n’a rien à voir avec celle entamée depuis plus d’un mois par les autres associations tamoules et par des prêtres tamouls à l’instar de Krishna Soubaye-Kichenama, qui est à l’origine de cette mobilisation.

Pour la simple raison que les tamouls de l’île sont aussi unis que les doigts de la main d’un manchot. Chacun mène donc sa petite action dans son coin. Et pendant ce temps « cabri i mange salade ». A ce rythme-là, David Storm, qui avait qualifié « les divinités hindoues de dieux du diable » sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux le 1er février dernier, peut donc dormir sur ses deux oreilles et à parcourir le monde pour prêcher « sa bonne parole au nom de Jésus Christ de Nazareth ».

 

 

Poster un Commentaire

avatar