Le maire du Port au chevet des salariés d’Arcelor Mittal. La moitié de l’effectif menacé.

dans Actualités/Infos Réunion

Olivier Hoarau a fait parvenir un communiqué à l’ensemble des rédactions de l’île, interpellé par des salariés inquiets dont l’entreprise a son siège sur sa commune. Et quelle entreprise ! Une multinationale : Arcelor Mittal. La moitié des effectifs est menacée d’un plan social.

« En ma qualité de Maire du Port, j’ai été interpelé par les salariés de l’entreprise Profilage Réunion.
Cette filiale du groupe sidérurgique mondial, ArcelorMittal, a programmé un plan de licenciement pour la moitié de son effectif, soit 38 salariés, au 1 er trimestre 2018.
Cette décision intervient alors que le groupe a bénéficié en 2017 de 7 millions d’euros de subventions et d’un soutien financier de près de 370 millions d’euros au titre de la recherche, de l’innovation et, comble de tout, de la création d’emplois !
Ce drame socio-économique se joue sur notre territoire, déjà fortement touché par le chômage et par une crise économique sans précédent dans l’ensemble des secteurs d’activités.
Le plan Macron en faveur des entreprises montre ici toutes ses limites et met en exergue la logique purement financière de ces groupes mondiaux au détriment de la valeur travail. Cette casse sociale s’inscrit en totale contradiction avec le discours récurrent du Gouvernement.
La réalité se joue autrement à la Réunion  où le taux de chômage dépasse les 22% et au Port où l’on dénombre 7 000 chômeurs pour 35 000 habitants.
Sous prétexte d’investissement dédié à la rénovation de l’outil de production, ArcelorMittal prive ainsi 38 familles de revenus du jour au lendemain. Pour elles, le chômage est également synonyme d’incertitude quant à l’avenir de leurs enfants.
Je dénonce ce système et refuse de cautionner une telle suppression massive d’emplois. Elle signifie la fin d’un savoir-faire unique dans la fabrication d’huisserie dont disposent les ouvriers visés, au profit d’une importation estimée à 50% plus cher sur le Département.
Je réitère mon entier soutien au personnel de Profilage Réunion, car je reste persuadé que des solutions existent, notamment par la création d’une SCOOP comme envisagée par les salariés.
C’est en ce sens que j’ai sollicité l’Etat, la Région et le Département pour la mise en place d’un plan de sauvegarde des emplois de Profilage Réunion et de la restructuration de cette activité industrielle.

Olivier Hoarau
Maire du Port

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Le maire du Port au chevet des salariés d’Arcelor Mittal. La moitié de l’effectif menacé."

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
le rebel420
Invité
le rebel420

tu m’étonnes quand on voit ce qu’il a fait avec les travailleurs qu’il soupçonnait d’être communiste qu’il a licencié et là il vient au chevet des autres . Tous çà juste pour les yeux et faire parler de lui ………..

Portois
Invité
Portois

Lol ..mr Hoarau oubli qu’il en a virer bien plus et que sa chasse aux traîtres à sa cause se poursuit encore aujourd’hui.. combien de famille avez vous mis sur la paille et dans la mer de sourire aux lèvres…pathetique..

adresse ip
Invité
adresse ip

Paul Vergès était pourtant franc maçon. Son garçon était un bon fumeur, respecté de tous. Après y a communiste et communiste. Encarté ou adhérent. On verra ce qu’il peut faire pour eux, comme ça après on saura.

Noe97444
Invité
Noe97444

Effet de marchés tout simplement !
On achète plus les tôles pour les maisons !

la finance de selliere, fillon, hollande et macron
Invité
la finance de selliere, fillon, hollande et macron

c’est marrant, il y a jours les médias étaient effondrés parce que le déficit du commerce extérieur s’accroit. pourtant quand il s’est agit de brader les acieries francaises, de fermer les haut fourneaux fillon a applaudit à 2 mains. et aujourd’hui on s’apercoit que l’EPR capote a cause de malfacon parce que le savoir faire n’est plus là.

Picpic
Invité
Picpic

C est ca quand tu travait pour un gros groupe c est pas la premiere ils sont tous pareil tant que nana l argent pou gagne boss et apres voila le resultat pas de reconnaissance ils te vire ou ils vendent pour s installe ailleur…quand ca marche ils cassent les petites entreprise local .exemple dans le btp il ni a plus d entreprise local que des grand groupe…vinci…colas …et d autres

Fruteau
Invité
Fruteau

Bjr j uste une question ou étiez vous Mr .quand les salariés d un groupe multinationale(souligne. Dentifrice.savon ect) derrière la crique du port se sont fait licencié il y a 2 ans environ vous étiez déjà au pouvoir ?
J attends une réponse de vôtre Part.
Et nous vous ferons notre réponse portoise en 2020 .

Un habitant du port.