Le PCR : « l’ère de la responsabilité souffle dans les Outre-Mer »

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Le Parti communiste réunionnais a tenu une conférence de presse mercredi après-midi. Voici les grandes lignes qui ont été développées par les responsables du PCR :

« Nous arrivons en fin d’année. Que devons-nous retenir d’essentiel? Les élections sont terminées et la population est toujours avec ses problèmes. Pire, la situation générale se dégrade dangereusement. Pendant ce temps, la Corse se dote tranquillement d’une Assemblée unique et met fin au droit commun. Un gros mensonge entretenu contre le PCR durant un demi siècle vient de tomber. L’Autonomie est possible dans le cadre de la République.

Dans ce contexte, le PCR appelle les responsables politiques Réunionnais et la société civile à se réunir pour soutenir un projet d’assemblée unique, responsable devant les Réunionnais, qui sera dotée de larges compétences et d’un fond de financement.

L’urgence sociale appelle:

1- la création d’un grand service d’intérêt public dans l’environnement et l’aide à la personne capable d’engendrer 50 000 solutions emplois de proximité.

2- la compensation de vie chère pour tous.

3-la fin de la pénurie de logements.

Le PCR appelle à ne pas gâcher l’occasion de parler d’une voix auprès de Paris pour présenter un projet en commun. D’ici le mois de Mars 2018, nous pouvons réussir.

1- la situation extérieure est marquée par l’élection Corse et le prochain référendum en Nouvelle Calédonie.

  • élection de l’assemblée de Corse

C’est une expression massive du peuple Corse de vouloir prendre en main ses propres affaires dans la République. Ils sont partis du constat que la centralisation et l’application mécanique de lois et règlements décidés par le pouvoir central ne marche pas. C’est un des enseignements du scrutin quand on voit que la liste conduite par les autonomistes fait, dès le premier tour, 45% des voix et que la liste des indépendantistes fait quasiment 7%. (taux de participation qui est dans la tendance des scrutins depuis plus de 5 ans)

Ce qui est pointé du doigt, c’est la démonstration que l’intégration a donné tout ce qu’elle pouvait et elle atteint ses limites. Tous les commentateurs ont admis qu’une page est tournée. On voit bien que pour la Corse, la distance qui leur sépare de Paris c’est 200km. Alors imaginez vous pour les autres OM et en particulier pour La Réunion qui compte 3 fois plus habitants que la Corse et distante de Paris par plus de 10 000 km.

Si les Corses ont tiré les enseignements de leur situation, à La Réunion, nous connaissons le bilan social de l’intégration mécanique. Ce qui est énorme pour la Corse l’est encore plus pour nous.

(Comparaison Corse Réunion chômage – pauvreté)

Taux de chômage Corse : 11%

Taux de pauvreté : 20%

 

  • visite Edouard Philippe en Nouvelle Calédonie

Située à près de 18 000 km de Paris, le besoin d’émancipation est encore plus grand alors qu’ils ont une gouvernance qui dispose déjà de larges pouvoirs et d’un statut spécifique. Le référendum d’autodétermination aura bien lieu, dans un dialogue permanent. C’est ce même vent de plus grande liberté qui souffle dans les autres OM, avec une volonté de vouloir prendre en main leur destin. L’ère de la responsabilité souffle dans les Outre-Mer !

 La Réunion n’ échappe pas à ce besoin d’émancipation de la tutelle de Paris et c’est tout le sens que nous avons donné à notre 9eme congrès qui avait pour mot d’ordre « Rassembler pour la Responsabilité ». Cela fait un demi siècle que le PCR a avancé cette solution. Nous appelons les forces politiques et les sociétés civiles à travailler de concert pour s’adresser d’une seule voie à Paris. Le PCR est prêt à prendre les contacts qui s’imposent. Ne gâchons une occasion pour avancer. Pensons aux jeunes générations, aux victimes du chômage et de la pénurie de logements.

3 mois sont largement suffisants pour réussir.

La situation s’aggrave 

Emploi: près de 300 licenciements après l’épisode des contrats aidés. Le personnel communal à St André réclame la titularisation. La pauvreté est développée dans un rapport du Cesr. Le vieillissement de la population est au cœur de l’Évolution démographique. Le climat: la crise du letchi est le signe que l’écosystème est profondément touché. Il n’y a pas que le letchi. Le varroa est un danger mortel pour les abeilles, qui risque la disparition totale. Les plantes envahissantes menacent le label du patrimoine Réunionnais.

Nous rappelons 2 solutions immédiates et à moyens termes :

-2 grands services d’aide à la personne et l’environnement.

-la cherté de la vie nécessite la compensation pour tous.

INSEE : grand service public d’aide à la personne

  • 1 million d’habitants en 2030
  • autant de jeunes que de personnes âgées 289 000 personnes auront moins de 20 ans et plus de 60 ans
  • les personnes âgées de plus de 75 ans représentent 4% de la population actuellement, contre près de 15 % en 2037
  • et autour de 14 000 naissances par an

Ces chiffres confirment et crédibilisent d’autant plus nos propositions qui ont été transmises à la ministre des OM et dans le cadre des assises. Nous nous contentons par de commenter l’analyse de l’INSEE nous avons une proposition concrète + développer le grand service public d’aide à la personne.

– création de milliers d’emplois

PN : grand service public d’intérêt public pour lenvironnement

  • rapport de l’UICN (l’Union internationale pour la conservation de la nature) qui pointe du doigt la gestion et l’entretien de notre patrimoine, de notre biodiversité. Les scientifiques jugent que le patrimoine se détériore. « Les espèces exotiques envahissantes ont été reconnues comme la plus grande menace actuelle pour le Bien (ndlr : La Réunion) et sont également liées à d’autres menaces telles que les feux de forêt et l’érosion. Elles perturbent fortement les successions naturelles suite aux éruptions volcaniques ou aux cyclones périodiques (qui pourraient augmenter en intensité avec le changement climatique) ; les zones nouvellement ouvertes sont ainsi maintenant colonisées avec des espèces exotiques plutôt que natives »
  • Il y a urgence à jardiner nos forets par la création de milliers d’emplois

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*