[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Le père suicidé avec ses enfants avait déjà été condamné pour infanticide

dans Actualité Nationale

Bruno Assogba, un habitant de Meaux (Seine-et-Marne) de 63 ans, et ses deux enfants, une fillette de 4 ans et un petit garçon de 5 ans, ont péri mardi soir dans un accident de la route en Seine-et-Marne mardi soir. Visiblement suicidaire, le père de famille aurait volontairement percuté un camion. Il avait déjà été condamné pour assassinat et tentative d’assassinat sur son épouse et ses enfants.

L’homme de 63 ans qui a tué ses deux enfants de 4 et 5 ans mardi soir, dans un accident de la circulation à Rosaye-en Brie, en Seine-et-Marne, avait déjà été condamné pour des faits similaires, rapporte Le Parisien.

Le père de famille avait été condamné en 1998 à quinze ans de réclusion criminelle, pour assassinat et tentative d’assassinat. Il avait été reconnu coupable d’avoir voulu tuer son épouse et ses enfants, en incendiant leur maison. Le plus jeune des trois enfants présents alors dans le domicile familial avait péri carbonisé.

Menaces de suicide

Vers 21 h 30, ce mardi, son épouse a alerté les gendarmes : inquiète, elle explique que son mari, dont elle est en train de divorcer a quitté le domicile avec leur deux enfants, sans prévenir, et qu’il est susceptible de se montrer violent. Il a aussi menacé de se suicider, après qu’elle a demandé la séparation.

Plus tard, l’homme est retrouvé, impliqué dans un accident de voiture mortel. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait délibérément tué ses deux enfants, et mis fin à ses jours, en jetant sa voiture contre un poids-lourd.

La mère hospitalisée

Une autopsie des trois corps a été demandée. Le parquet a ouvert une enquête pour «homicide volontaire sur mineurs de moins de 15 ans qui serait accompagné d’un suicide de l’auteur des faits», a déclaré la procureure de Meaux Dominique Laurens.

La mère en état de choc après l’annonce du décès de ses deux enfants a été hospitalisée.

Volonté suicidaire: l’autopsie confirme

Les autopsies, réalisées jeudi matin, ont montré que les décès, intervenus «sur le coup», étaient «liés exclusivement au choc des véhicules», a indiqué le parquet de Meaux.

«Un témoin entendu confirme que les deux véhicules roulaient normalement lorsque la voiture a accéléré et dévié de sa trajectoire pour s’encastrer dans le camion», a précisé le parquet.

«Selon toute vraisemblance les enfants n’étaient pas attachés», a-t-il ajouté.

©LeParisien ©AFP ©DR/LP/SB

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers de Actualité Nationale

Aller en Haut