Le Président de « SOS Gramounes isolés » lance un appel au délégué contre la pauvreté et aux élus

dans Courriers des lecteurs

Si beaucoup d’allocations ont été attribuées aux familles et mères célibataires, toute une partie de la population a été pratiquement oubliée : femmes seules au SMIC, personnes âgées, étudiants pauvres…

Vous n’ignorez pas que nos gramounes réunionnais et leurs familles n’ont que rarement les moyens de financer une maison de retraite beaucoup trop chères pour leur budget, coûteuses pour l’Etat (2000 à7000€/mois) tout comme d’ailleurs les familles d’accueil (1400€/mois). Seule solution : les encourager à vivre chez elles.

Conséquences : un grand isolement, (46% selon l’étude « gramoune care » de l’A.R.S sur 800 patients réunionnais sont en dépression) et un manque de stimulation physique puisque seules chez elles sans moyens de transport, visites ni amis, ces 2 problématiques accélérant considérablement leur dépendance…aux frais de l’Etat.

Notre association « SOS Gramounes isolés » a introduit sur l’île le concept de « co-habitation solidaire » depuis 2 ans, action qui permet à des gramounes isolés ayant une chambre libre de l’offrir à une dame seule ou à une étudiante contre un peu de conversation en soirée et leur présence de nuit pour sa sécurité.

Cependant, si en journée elles ont en général la visite rapide d’auxiliaires de vie ou infirmières, se pose le problème du soir et de la nuit où elles sont livrées à elles-mêmes, risquent la chute (facture du col du fémur…) et dépriment.

Si notre concept de « co-habitation solidaire » rencontre un certain succès auprès des personnes âgées-ce qui témoigne d’un besoin réel-, il serait toutefois souhaitable que les dames de compagnie puissent bénéficier d’une « allocation de garde de nuit » de 300€ à 600€ pour leur permettre au-delà du bénéfice d’un logement de se nourrir et de palier à leurs dépenses de base.

Notre association souhaiterait que des commissions soient conduites à l’Assemblée Nationale pour aboutir à une proposition de loi au bénéfice de nos Ainés et des femmes seules et autres étudiantes en difficulté sur la proposition ci-dessus, si possible portée par nos députés et sénateurs locaux

Patrice LOUAISEL
Psychologue
Président de « SOS Gramounes isolés »

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le Président de « SOS Gramounes isolés » lance un appel au délégué contre la pauvreté et aux élus"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Mecque julienne
Invité
Mecque julienne
Bonjour vous dite familles d accueil 1400 euro par mois c’est faux faut bien vous renseigner là dessus et surtout renseignez vous sur les conditions de travail des accueillants familiaux qui accueillent les petit vieux à leurs domiciles et qui fait un énorme travail. Le plus grave c’est que leur métier aux yeux de la loi n’est même pas reconnus c’est honteux Et aussi ces petits vieux comme on dit Il savent plus lire et écrire. Comment ça ce fait que c’est eux notre patron c’est scandaleux
Nassimah
Invité
Nassimah

Dindar

Mecque julienne
Invité
Mecque julienne

Madame Nassimah DINDAR n à rien fait pour que ça change Tout les accueillants familiaux de la réunion espère que mR le président du département fera changer toutes ses injustices