Législative partielle : les bureaux de vote sont ouverts pour le second tour

dans Actu Radio/Actualité Internationale

Dès 8h ce matin, les 906 bureaux de vote de La Réunion ont ouvert pour le second tour de l’élection législative partielle dans la 7ème circonscription. 111 889 électeurs sont appelés à choisir entre Jean-Luc Poudroux, candidat de l’Union de la Droite, et Pierrick Robert, candidat du LPA, celui qui succèdera à l’ancien député Thierry Robert et qui les représentera à l’Assemblée Nationale.

Lors du premier tour, Jean-Luc Poudroux avait remporté 27,11% des suffrages devant Pierrick Robert (17,07%).

Suivez les résultats du second tour sur FreeDom ce soir.

6
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
DidierJacqueline NarsamaLilian Dijouxnoe974pffffffffffffffffff Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
pffffffffffffffffff
Invité
pffffffffffffffffff

Trop tard, on est dans le caca.
Regardez attentivement la vidéo, après la 2ème minute.

https://www.youtube.com/watch?v=K2HkPpuYyjQ&feature=share

Arno.x
Membre
Arno.x

Aujourd’hui comme il y a moins de candidats , allons voter !
Le choix est vite fait !

Lilian Dijoux
Invité
Lilian Dijoux

Tant mieux ma fait cme dimanche dernier ma abstenir à moin de mon vote toute les voleurs

Jacqueline Narsama
Invité
Jacqueline Narsama

J’ai pas voter pour les présidentielles, ni pour les législatives.

Didier
Invité
Didier

Des gens sont morts pour que vous puissiez un our avoir ce droit. Vous les injuriez. Je suis choqué de lire votre commentaire.

Didier
Invité
Didier

Je ne vote pas à ces élections, je suis du Nord mais pour la Réunion, je ne souhaite pas l’élection de monsieur Poudroux. Que voulez-vous qu’il aille défendre pour nous à Paris ? Il n’est même pas dans la majorité présidentielle ! On lui offre toute simplement un poste en or, pour sa fin de carrière. Pierrick Robert est jeune, combatif, il amène du sang neuf dans a politique locale et c’est de cette force de la jeunesse que notre île a besoin. Pas d’un croulant qui ne sait pas crier !