L’épine « Bouygues » retirée du pied de la Région

dans Actualités/Politique

C’était une épée de Damoclès à 169 millions d’euros : la Région Réunion a respiré un grand coup hier en apprenant la décision du Conseil d’Etat : celle de débouter le géant du BTP de sa demande d’indemnisation au nom du groupe Tram Tiss.

Une somme que réclamait Bouygues en compensation de l’abandon du projet Tram Train après l’élection de Didier Robert à la Région. Le Tram Train était en effet un des projets phares de feu Paul Vergès, et avait été abandonné par l’équipe Robert en 2010, au profit d’un autre chantier, celui de la Nouvelle Route du Littoral, qui a récupéré les crédits et financements de l’Etat et de l’Europe.

Selon le Quotidien de ce matin, la Région a utilisé une clause suspensive pour rendre « sans objet » le contrat TramTiss en ne fournissant pas certains documents. La Région a obtenu gain de cause, Bouygues ne sera pas indemnisée mais continue de travailler sur la NRL, dont elle est attributaire du marché avec un groupement qui inclue aussi Vinci.

 

CREDIT http://eurosherpa.eu

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’épine « Bouygues » retirée du pied de la Région"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Bernard
Invité
Bernard

Didier pourra donner une grosse prime de Noel à ses amis de la Région.
et zéro prime pour les employés de la GTOI en fin d’année.

noe9744444
Invité
noe9744444

Vive l’épine !
Mais la couronne est tj là !

MICHOU
Invité
MICHOU

On aura beau le cacher sous le tapis, le sujet reviendra car la route sature, ne convient plus comme seul outil