[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Les voeux de Cyrille Melchior au personnel du Département

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Hier le président du Conseil Départemental, Cyrille Melchior, présentait ses premiers voeux à l’ensemble du personnel du Département.

Nous retraçons ici son discours :

« C’est avec un immense plaisir que je viens aujourd’hui à votre rencontre, agents du Sud et de l’Ouest de l’île, à l’occasion de cette cérémonie de présentation de mes vœux. D’avance, je vous prie de m’excuser. Je ne pourrai malheureusement pas rester tout cet aprèsmidi à vos côtés. Je dois me rendre, à la demande du préfet, à la souspréfecture de Saint-Pierre pour une réunion de situation suite au passage de la tempête Berguitta.   Je sais d’ailleurs cette occasion pour saluer la belle mobilisation de l’ensemble des agents des territoires touchés par cette catastrophe. Vous avez su faire preuve d’exemplarité dans un moment de crise particulièrement important.   Je regrette d’ailleurs l’absence aujourd’hui des agents de l’UTR qui, à ma demande, sont sur le terrain pour les opérations de remise en état et de sécurisation des routes départementales. Je les remercie tout particulièrement pour leur engagement et leur dévouement  irréprochable.   Pour en revenir à cette cérémonie, comme il est de coutume jusqu’au 31 janvier, permettez-moi de vous adresser à toutes et à tous mes vœux les plus sincères et chaleureux de bonne santé, de réussite, de joie et de bonheur pour cette année 2018. Je vous souhaite aussi l’épanouissement personnel et professionnel et la concrétisation de vos projets.   Je vous remercie également pour vos vœux, adressés à l’ensemble des élus du conseil départemental, par la voix de Monsieur le DGS.
Seul le prononcé fait foi J’entends vos attentes à l’aube de cette nouvelle année qui coïncide avec ma prise de fonction en qualité de Président du Département. Sachez que je mesure pleinement la responsabilité qui est la mienne.  Je mesure d’autant plus cette responsabilité que je suis moi même issu de la fonction publique territoriale.  Ma longue expérience d’élu m’a permis de mieux cerner ces attentes et les responsabilités de l’autorité vis à vis des agents.  J’ai pu mesurer, dans mes différentes fonctions au sein du Conseil Départemental, combien les agents de notre belle collectivité sont dévoués et engagés, soucieux du bon fonctionnement administratif et de la bonne mise en œuvre des orientations politiques départementales.  Le bilan des mesures quantifiées au sein des fiches actions témoignent de ce très bon engagement qui a permis de mettre en œuvre très largement le projet de mandature validé par les élus en 2015.  Je tiens aujourd’hui à apporter mon expérience et ma vision en fixant le cap de notre action pour les années à venir et en engageant les mesures nécessaires à la bonne marche de notre administration.  C’est dans cette optique que j’ai, dès mon élection, engagé le dialogue social en rencontrant les syndicats représentatifs. Nous avons pu poser les bases d’un travail dans la confiance, la sérénité et l’échange que je veux permanent et constructif, dans l’intérêt de l’administration départementale et de la population réunionnaise.   Je me suis engagé à signer la charte du dialogue social. Cette charte est l’aboutissement d’un travail de plusieurs mois. Je remercie l’ensemble des protagonistes qui y ont participé. Je vous annonce que cette signature aura lieu au mois de février prochain.  Je tiens, à travers cet acte, à réaffirmer l’attachement que je porte à toutes les formes de communications internes, dans une démarche d’écoute et d’échange mutuel.
Seul le prononcé fait foi J’ai ensuite engagé, avec les vice-présidents et les différentes directions, l’élaboration des orientations budgétaires 2018.   C’est, comme vous le savez, un acte politique majeur qui vise à définir les priorités de l’action publique départementale pour 2018, et pour les années à venir, et qui précède, l’adoption du budget primitif d’ici la fin du mois de mars.   C’est aussi une feuille de route qui vous sera donnée, pour la concrétisation des projets de mandature, dans le cadre d’une organisation fluide que nous définirons prochainement.   D’ores et déjà, le budget 2018 et celui des années suivantes devront tenir compte de trois facteurs  – L’augmentation des dépenses relatives aux allocations individuelles de solidarité – La poursuite de la baisse des dotations de l’Etat – La mise en place d’une règle d’or de limitation des dépenses de fonctionnement   C’est donc une difficile équation que nous aurons à résoudre sans pour autant renier nos engagements. Bien au contraire, nous sommes plus que jamais dans cette logique de faire davantage malgré des moyens en baisse.   Je tiens tout d’abord à être très clair. Il n’est pas question de remettre en cause nos politiques publiques volontaristes; le travail est très bien engagé, depuis 2015, avec la mise en place des AMAPEI, les MAF ou encore le soutien au monde agricole. Nous nous inscrivons dans la continuité tout en apportant une nouvelle dynamique en faveur des territoires, par la contractualisation avec les communes et centres communaux d’actions sociales notamment.  Nous devons la mettre en oeuvre en interne; je souhaite que l’accompagnement à la modernisation des services sociaux ou les audits organisationnels soient l’occasion de tester de nouvelles approches avant de les généraliser en fonction des besoins et des métiers de chaque direction.
Seul le prononcé fait foi Cette intelligence collective doit aussi être construite dans une démarche partenariale et collective au profit de l’intérêt du territoire. D’où cette volonté d’associer l’ensemble des acteurs, les communes et les CCAS en particulier qui sont l’échelon de proximité par excellence.   Le travail déjà amorcé est encourageant. Nous voyons déjà le fruit de cette mutation qui donne à voir une administration en mouvement, qui sait s’adapter aux enjeux du service public d’aujourd’hui et demain, et qui sait répondre aux attentes légitimes de la population réunionnaise.   Nous aurons besoin, dans cette démarche volontariste et innovante, de chacun d’entre vous. Je sais pouvoir compter sur votre engagement à poursuivre ce travail avec la même détermination qui vous a animé jusqu’à présent.   J’ai même envie de dire, pour paraphraser France Gall qui vient de nous quitter, que nous aurons besoin de « ce tout petit supplément d’âme » afin d’atteindre tous nos objectifs d’ici la fin de la mandature.  Mon souci est celui de l’équité entre l’ensemble des agents. Nous sommes, au Département, une grande famille, qui se doit de travailler de concert, d’avoir le même sens de l’engagement et de l’intérêt général, quel que soit le territoire concerné, quelle que soit la fonction exercée. Je compte sur vous pour assurer le meilleur des services publics aux usagers.   Si cette administration se doit de servir le plus efficacement possible la population réunionnaise, cette efficacité dépend aussi de la qualité des conditions de travail de ses agents.   Des chantiers ont déjà été engagés dans ce domaine avec le schéma immobilier de la modernisation sociale, la poursuite du renouvellement du parc automobile, la mise en place du RIFSEEP, l’accompagnement à la modernisation des services sociaux ou encore la mise en œuvre d’une politique des risques psychosociaux.   C’est un sujet auquel j’accorde une grande importance et je mesure les attentes qui sont les vôtres en la matière.

Nous engagerons dans les semaines à venir, avec le DGS, ainsi que la DRH, un travail de fond sur les mesures et corrections susceptibles d’être apportées afin d’améliorer la qualité du service public rendu aux usagers. Nous saurons être à l’écoute de vos propositions et suggestions qui enrichiraient cette réflexion commune qui s’amorce.  Nous engagerons dans les semaines à venir, avec le DGS, ainsi que la DRH, un travail de fond sur les mesures et corrections susceptibles d’être apportées afin d’améliorer la qualité du service public rendu aux usagers. Nous saurons être à l’écoute de vos propositions et suggestions qui enrichiraient cette réflexion commune qui s’amorce.   Car je suis bien conscient que, nous, élus, sommes les rouages de cette administration, vous, les 5600 agents du Département, en êtes les maillons forts.  Aussi, je formule le vœu, pour 2018, d’une année riche d’échanges afin qu’élus, administration et cabinet puissent travailler de concert afin de bâtir, ensemble, le Conseil Départemental de demain, une administration au service de La Réunion et des Réunionnais et donnant à ses agents les moyens d’œuvrer à leur épanouissement et à l’efficacité collective.  Bonne année à toutes et à tous » concluait hier Cyrille Melchior.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les voeux de Cyrille Melchior au personnel du Département"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
tantiélus
Invité
tantiélus

l argent contribuable lé bon meme!
Sain & Responsable!!!
dans privé, i zt par l arzent koma!!!!!

Derniers de Actualités

Aller en Haut