[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

L’hôtel le Grand Bleu a été rénové à St Gilles les Bains

dans Parenthèses culinaires

J’ai eu l’occasion, comme nombre de mes confrères journalistes de la Réunion, de tester l’hôtel le « Grand Bleu », situé au coeur de St Gilles les Bains, à 50 mètres des Roches Noires.  Il arbore 3 étoiles et a hâte de trouver sa vitesse de croisière.

Nous avons eu une expérience complète avec nuitée offerte, et j’ai voulu en plus découvrir le savoir faire du chef Léonie, Disciple d’Escoffier, depuis son départ de l’hôtel Battant des Lames. Aujourd’hui son crédo est « zéro congélateur, tout est acheté du matin et cuisiné jusqu’au soir ».

La promesse des produits frais est donc absolue.
Nous regardons la carte, sur ardoise, qui change régulièrement, et puis le « menu du jour » qui met à l’honneur un consommé de citrouille péi à la truffe, assorti de jambon sec.

Je préfère me concentrer sur un tataki de thon au combava, et mon conjoint prend un cromesquis au chèvre. 

Le repas commence par un amuse bouche, constitué d’un intéressant marlin fumé enroulé autour d’un pruneau, de fraises au sel et d’une gastrique au cidre. Suivent nos commandes respectives : mon tataki sent bon le combava fraîchement rapé, qui a aussi servi à la marinade, le cromesquis est magnifique, coque croustillante mais légère déception car on s’attend à ce qu’il y ait , au vu de son volume, une surprise croustillante à l’intérieur… Question de texture, ou de changement de rythme dans la dégustation (le chef notera cette petite remarque gentille, lol) … Le dessert était constitué d’un carpaccio de mangues, petites pointes de crème vanille et de glace. 
La nuit s’est très bien déroulée, la vue est splendide sur l’arrière de St Gilles. La chambre et l’ensemble de l’hôtel rappellent un peu le style santorini, du nom de cette jolie île grecque tout en blanc, et bleu. A ces deux couleurs, qui rappellent son logo, le Grand Bleu y a ajouté un style industriel et très épuré.

Petit détail local, car la direction tient absolument à associer des « clins d’oeil » péi à la chambre, une bertel est carrément installée dans la salle de bain.

La journée, ils font du co-working.

« Le but est de faire vivre la structure tout le temps, d’ailleurs la piscine est accessible de jour comme de nuit » explique Tiphaine avec un large sourire. 


Bref, c’est un hôtel où il fait bon s’arreter pour travailler si son job le permet, passer du temps sur St Gilles à prix très raisonnable (90 euros) pour sa localisation à 50m à peine de la plage… Nous avons apprécié l’expérience.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Derniers de Parenthèses culinaires

Aller en Haut