L’IEMP lance la première campagne d’information sur le bon usage des écrans

dans Actualités/Infos Réunion

Pas une journée sans que l’on en parle. Pas une journée sans que l’on s’en serve, hormis quelques irréductibles nostalgiques de l’époque où Internet n’existait pas et où le courrier et le fax étaient les seuls moyens d’envoyer des informations. L’usage croissant des écrans occupe le devant de la scène médiatique et préoccupe de plus en plus les Français. 71 % pensent que cet usage nuit à la qualité des relations, 69 % sont préoccupés par la présence des écrans dans la vie de leurs enfants et 59 % se considèrent comme dépendants. Pour répondre à cette inquiétude, l’Institut d’Education Médicale et de Prévention, acteur clé du secteur de la prévention santé depuis 25 ans, lance la première campagne nationale d’information sur le bon usage des écrans. A travers son mot d’ordre « Ensemble gardons le ontrôle », l’IEMP entend fédérer l’ensemble des acteurs de la société civile, citoyens, collectivités locales, associations, entreprises, professionnels de santé… afin qu’une prise de conscience collective s’amorce et que chacun agisse à son niveau pour favoriser la diffusion d’une culture de l’usage raisonné et raisonnable des écrans.

L’usage des écrans, nouvel enjeu de santé

Chaque foyer français dispose en moyenne de 5,5 écrans2. La France compte 45,7 millions d’internautes3. En 2016, près de 8 Français sur 10 ont visionné chaque jour des programmes de télévision et ils y ont consacré en moyenne 3h524 ! Chaque jour, 24,3 millions de personnes se connectent  à Internet depuis leur mobile et  26,5 millions se connectent  aux réseaux sociaux5… Le temps consacré aux écrans ne cesse de croître pour atteindre aujourd’hui 5,07 heures par jour 6! Quand on connaît l’impact de la sédentarité sur bon nombre de pathologies, au premier rang desquelles les maladies cardio-vasculaires, on comprend à quel point cette omniprésence des écrans  dans  notre  quotidien est  devenue  un enjeu  de  santé  publique majeur. Selon l’OMS, la sédentarité est ainsi le quatrième facteur de risque de décès dans le monde et est responsable de plus de trois millions de décès chaque année.

Les risques liés au « trop d’écrans »

Si la pratique intensive des écrans est vécue comme une source de plaisir et un moyen de fuir les difficultés du quotidien, elle peut être un réel danger en raison de son impact sur :

  • la  santé : troubles  musculo-squelettiques,  troubles  du  sommeil, fatigue oculaire, migraines, alimentation déséquilibrée et problèmes de poids, risque cardio-vasculaire accru…;
  • la  vie  sociale : isolement,  désintérêt  pour  toute  activité  extérieure  aux écrans, dégradation ou rupture des liens sociaux pouvant menacer la relation amoureuse,  la vie familiale, la carrière ou les études ;
  • l’équilibre psychologique : stress, anxiété, trouble de l’humeur, mal être, agressivité, sentiment de culpabilité…

Lebonusagedesecrans.fr, premier site d’information entièrement dédié à l’usage des écrans

Premier volet de la campagne sur le bon usage des écrans, l’IEMP lance un site Internet qui a pour vocation d’apporter :

  • une information  neutre  et objective sur l’usage des écrans : qu’est-ce qu’un usage excessif des écrans ? Quelles en sont les causes et les conséquences ? Quel est l’impact des  écrans  sur notre  cerveau ? Comment  savoir  si l’on  est dans  un usage  nocif ? Comment limiter ses risques ? ;
  • des conseils à tous ceux qui se trouvent  confrontés,  à titre personnel ou via leur entourage,  à  un  usage  excessif  des  écrans :  que  faire pour  sortir  d’un  usage pathologique des écrans ou aider un proche à s’en sortir ? Vers qui se tourner ? ;
  • un accompagnement pour les organisations publiques ou privées (associations, écoles, entreprises, mutuelles…) et pour les professionnels de santé  qui souhaitent relayer ce message auprès de leurs publics.

Le site s’adresse en particulier :

  • aux parents qui se sentent  souvent démunis face à la place croissante des écrans dans la vie de leurs enfants ;
  • aux séniors, qui sont devenus en quelques années de gros consommateurs  d’écrans, renforçant ainsi leur inactivité au détriment de leur santé.
Tags:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar