[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

L’Italien Cecchinato sort Djokovic à ROLAND-GARROS

dans Actualité Nationale/Sports

Ce Roland-Garros 2018 vibre enfin. Il y avait bien eu ce Monfils-Goffin, mais en termes d’émotions, on restait un peu sur notre faim. L’inattendu Italien Marco Cecchinato, 72ème à l’ATP, lui a offert ce petit supplément d’âme en dominant Novak Djokovic. L’autre quart de finale du jour a tourné à la démonstration pour Dominic Thiem, vainqueur en trois sets d’un Alexander Zverev diminué. Chez les femmes, Madison Keys et Sloane Stephens ont fait respecter la hiérarchie et se retrouveront vendredi pour une demi-finale 100% américaine.

Cecchinato, c’est chaud ! Cet homme-là n’avait pas gagné un seul match de Grand Chelem avant d’arriver cette année Porte d’Auteuil. Il vient d’en remporter cinq de suite, dont le dernier, excusez du peu, contre Novak Djokovic ! Et le voilà dans le dernier carré de Roland-Garros !

Ce printemps 2018 semble être celui de Marco Cecchinato, 25 ans, qui était davantage connu jusque-là pour avoir évité en 2016 une suspension dans une affaire de matches présumés truqués. En avril dernier, au tournoi de Budapest, le Sicilien avait été éliminé au deuxième tour des qualifications. Repêché (lucky loser), il est allé au bout du tournoi. À Roland, il n’a pas connu pareille aventure, mais il a quand même été mené deux sets à rien au premier tour contre le Roumain Marius Copil avant de s’imposer 10-8 au cinquième set !

Mardi, il a réussi un match fantasque et fantastique, alternant le très bon dans les deux premiers sets, puis le très moyen dans le troisième et une partie du quatrième, avant de se réveiller pour plier l’affaire à l’issue d’un jeu décisif d’anthologie, conclu sur le score de 13 points à 11, et au cours duquel il a écarté trois balles de deux manches partout. Du tennis (amorties et lobs font partie de sa panoplie) mais aussi un mental à toute épreuve.

Djokovic absent à Wimbledon ? Le mental, c’est ce qui semble faire défaut actuellement à Djokovic, étrangement nerveux sur les balles de break et de set. Sa conférence de presse a confirmé cet état de faits. Le Serbe a confié qu’il ne savait pas encore la suite qu’il allait donner à sa saison. « Je ne sais pas si je vais jouer sur herbe », a-t-il répondu, avant d’ajouter : « Je ne veux pas penser au tennis à cet instant précis. » Djokovic, vainqueur solide aux tours précédents des Espagnols Bautista-Agut et Verdasco, n’est donc pas totalement guéri.

Le choc fait flop. On espérait beaucoup du quart de finale Thiem-Zverev, remake de la finale du Masters 1000 de Madrid (remportée par Zverev) et annoncé depuis le tirage au sort comme une sorte de barrage avant d’aller défier Rafael Nadal en final. Las ! Le match a tourné court, très court, Zverev se touchant la cuisse gauche dès le troisième jeu. L’Allemand, aux coups de raquette souvent géniaux, a bien essayé de donner le change en début de match mais Thiem, solide et appliqué, n’a jamais tremblé pour s’imposer en moins de deux heures (6-4, 6-2, 6-1).

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Derniers de Actualité Nationale

Aller en Haut