[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Loi sur l’organisation du système de santé : Huguette Bello demande une politique de santé publique spécifique aux Dom

dans Actualités/Courriers des lecteurs

Dans le cadre de l’examen du projet de loi sur l’organisation et la transformation du système de santé, j’ai été chargée avec ma collègue Ramlati Ali (Députée de
Mayotte) d’un rapport sur la santé dans les Outre-mer.

Au terme d’une dizaine d’auditions, nous avons présenté nos travaux ce mardi 12 mars à la Délégation des Outre-mer de l’Assemblée. Il m’a semblé important de placer mon intervention sous le signe de la différenciation territoriale. Les situations sont en effet si variables qu’à chaque région d’Outre-mer doit correspondre une politique de santé publique spécifique.

J’ai ensuite mis l’accent sur 5 points :
1- La prévention encore plus démunie dans les outre-mer alors qu’elle est indispensable pour lutter contre l’obésité, l’alcoolisme, les mauvaises habitudes alimentaires, les maladies sexuellement transmissibles, les grossesses précoces, les épidémies etc.
2 – Le financement des hôpitaux ultra marins et plus particulièrement le coefficient géographique mis en place pour compenser les surcoûts dus à l’éloignement et l’insularité. J’ai rappelé à cette occasion que ce coefficient devait être revalorisé singulièrement à La Réunion où il n’a augmenté que d’un point en douze ans. La résorption des déficits de la plupart de nos établissements de santé en dépend.
3- Le nombre de lits d’hôpitaux : même si le virage ambulatoire est de plus en plus préconisé, j’ai tenu à rappeler une inégalité persistante : 379 lits d’hôpitaux
pour 100 000 à La Réunion contre 569 en France continentale. Si l’on veut bien ne pas se focaliser uniquement sur les taux d’occupation des lits, cet écart, qu’on ne retrouve pas aux Antilles, doit aussi être mis en relation avec la précarité d’une grande partie de la population, notre topographie, et bien sûr la prévalence
d’affections lourdes.
4- La formation des étudiants : La suppression du numerus clausus -que j’approuve- en fait un point important du projet de loi. J’ai à nouveau demandé à ce que les effectifs des hospitalo-universitaire du CHU de La Réunion soit fortement revu à la hausse. En dépit des dernières affectations, notre CHU est toujours la lanterne rouge sur ce point.
5- La psychiatrie : Si les difficultés sont générales, l’océan Indien fait partie des régions historiquement sous-dotées. Mayotte dispose de 10 lits en psychiatrie et d’un budget annuel de 450 000 euros. La Réunion, elle, perçoit la dotation la plus faible de France. Elle est inférieure de 600 euros par patient. L’accumulation des retards qui en résulte rend indispensable d’accélérer le rattrapage débuté en 2018.

Le texte viendra en discussion dans l’Hémicycle à partir du lundi 18 mars.

Huguette Bello

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Loi sur l’organisation du système de santé : Huguette Bello demande une politique de santé publique spécifique aux Dom"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
noe
Invité
noe

Mais pourquoi quelque chose de spécifique pour les DOM-TOM ??? Ici on se laisse vivre en consommant beaucoup d’épices , de caris , du rhum arrangé de viandes et pas assez de légumes … on devient trop gros , trop obèse … la goutte , l’obésité , le diabète , les maladies cardiovasculaires et plein d’autres choses guettent les DOM-TOM ! on fait trop la fête !

ciraiki974
Invité
ciraiki974

ca sent les zelections!

Aret in pé
Invité
Aret in pé

Koe sa sent les zelections !
Election ou pas Madame la, la toujours etait su le terrain suivre un peu avant kozer…
Na un mouvement na un rassemblement na un grève ou woi li partout et cest sa nou yaime ec li…
Si na pou dit li dit aou en face !
Sa pa un député fantome kom deu troi sa !
Sa fine dresse deu troi !

Vivement 2020 saint paul grand bezoin ali pou remettre lodre

LE SCORPION
Invité
LE SCORPION
TU AS RAISON …noe ….Pourquoi une loi spécifique AUX OUTRES -MERS …. LES MALADIES SONT LES MÊMES que c’elle de métropole NON IL Y A UN PLUS LA DINGUE …là il suffit de pulvériser des insecticides et de faire un bon nettoyage ….DE CE DEPARTEMENT Français pomper les eaux stagnantes des radiers ..là ou pullulent des larves de moustiques faucher – élaguer – ET SURTOUT FAIRE LA CHASSE AUX DEPÔTS SAVAGES D’ORDURES CARCASSES DE VOITURES et autre y mettre des caméras de surveillance aux dits endroits ..pourtant il existe bien des DECHETTERIES AU PAYS ….les Réunionnais seraient ils trop FENIASSE… Lire la suite »

Derniers de Actualités

Aller en Haut