L’ONU malgré les menaces financières de Trump vote pour condamner la décision sur Jérusalem

dans Actualité Internationale/Actualités

L’ONU condamne la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël par 128 voix contre 9 et 35 abstentions.

Tous nos voisins de l’océan indien (les Comores, Maurice, Madagascar et les Seychelles) ont aussi condamné cette décision en votant contre, comme la France aussi. L’Australie s’est abstenue.

Tous les pays en colère aux Nations Unies ont défié jeudi les menaces de la Maison Blanche de couper l’aide étrangère, car ils ont voté massivement contre la décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Lors d’une session spéciale d’urgence de l’Assemblée générale des Nations Unies, 128 membres de l’ONU ont voté en faveur d’une résolution non contraignante critiquant Trump pour ce mouvement , tandis que neuf nations ont voté contre et 35 pays se sont abstenus.

Mais dans les discours brûlants qui ont précédé le vote, plusieurs nations ont fait part de leur fureur non seulement avec l’ annonce de Trump hier sur Jérusalem , mais avec les menaces de Trump et de l’ambassadeur américain à l’ONU, Nikki Haley, qui avait tweeté que Les États-Unis «prendraient les noms» des pays soutenant la résolution.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a qualifié ces menaces d’immorales et d’intimidation.

« Nous ne serons pas intimidés », a déclaré Cavusoglu, dont la nation était un co-sponsor de la mesure, avec le Yémen. « Vous pouvez être fort mais cela ne vous rend pas justice. »

Plus tôt dans la journée, le président turc Tayyip Erdogan a frappé Trump au sujet de la menace de l’aide, s’adressant au président par son nom.

« M. Trump, vous ne pouvez pas acheter la volonté démocratique de la Turquie avec vos dollars », a déclaré M. Erdogan dans un discours à Ankara. « J’espère et je m’attends à ce que les Etats-Unis n’obtiennent pas les résultats attendus (l’ONU), et le monde donnera une très bonne leçon aux Etats-Unis. »

Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité nationale palestinienne a déclaré dans des remarques à l’Assemblée générale que les Palestiniens « ne seront pas menacés » et a déclaré qu’il pourrait y avoir « de dangereuses répercussions » de la décision de Trump sur Jérusalem.

Le représentant de l’Afrique du Sud auprès de l’ONU a également démenti la décision de Trump – rompant avec des décennies de précédents concernant la politique américaine sur le statut de Jérusalem – comme « ne favorisant pas une solution durable » concernant la paix au Moyen-Orient.

Dans des discours à l’assemblée, des représentants de la Chine, de la Malaisie et de nombreux autres pays ont également exprimé leur soutien à la résolution.

Après le vote, le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a écrit sur Twitter pour narguer Trump et célébrer la résolution adoptée. « Un NON global retentissant à l’intimidation du régime voyou de Trump. »

Trump, au cours d’une réunion du Cabinet à Washington mercredi, a déclaré: « Nous surveillons les votes, ceux qui votent contre nous, subiront les conséquences. »

« Nous allons économiser beaucoup », a-t-il déclaré. « Nous ne nous en soucions pas. »

©nbc/finance

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’ONU malgré les menaces financières de Trump vote pour condamner la décision sur Jérusalem"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Noe974
Invité
Noe974

A force de croire à Dieu , à Allah et autres divinités , les gens perdent la boule et se battent entre eux !
« Quand vous voyez un homme sage, pensez à l’égaler en vertu. Quand vous voyez un homme dépourvu de sagesse, examinez-vous vous-même. » [Confucius]