Mathieu Caizergues : reprise des recherches avec une équipe cynophile spécialisée

dans Actualités/Infos Réunion

L’enquete sur Mathieu Caizergues est relancée, 3 mois après la disparition du gendarme. En effet ce mardi, une équipe cynophile, composée de trois maîtres-chiens est arrivée dans notre île.

Leur but ?

Sillonner une nouvelle fois le massif du Maido et éventuellement repérer le corps du jeune homme.  Les recherches ont donc repris ce mercredi matin, avec trois chiens, des malinois spécialisés » dans la recherche de cadavres » selon Delphine Caizergues, la maman de Mathieu, toujours convaincue que son fils est vivant, comme elle l’a expliqué sur Radio Free Dom :

 

Rappelons que toute personne pouvant avoir apercu Mathieu Caizergues peut appeler sa famille au 06 50 48 40 13

 

 

7 Commentaires

  1. Dabitude je suis atrister par se genr de mauvaises nouvelles mais là ché pas j’ai comme l’impression que se monsieur se joue un peu de nous.

    Surtout avec tous ses renforts + de 3 mois de recherche….cherché l’erreur

  2. L’odeur de la mort ? Ça dépend, il n’y a pas d’uniformité d’odeur. Si le corps est frais, quand il n’est pas ouvert, c’est une odeur de renfermé, comme une personne pas très propre qui sentirait des pieds. Mais quand on ouvre, c’est le pire, absolument ignoble. C’est très dur à expliquer, un peu comme de la viande froide laissée dehors macérant dans le sang. Quand la décomposition est plus avancée, c’est la même odeur, plus forte, plus viande pourrie, avec en plus une odeur d’excrément. Mais ça dépend des cas, du sexe, de l’âge. Si c’est un alcoolique qui s’est vomi dessus avant de mourir, il a en plus une odeur de vinasse. Une autopsie ce n’est pas anodin, ce n’est pas traumatisant non plus, mais on s’y prépare, on n’y va pas les mains dans les poches. Mais le plus dur avec les cadavres, c’est vraiment l’odeur. La vue on oublie, on en rêve pas la nuit. L’odeur on l’embarque avec soi. Elle reste collée à toi, pas dans les vêtements ni dans les cheveux, mais dans le nez. On a beau se laver, elle ne part pas. On l’oublie un peu, puis, deux, trois jours après elle revient …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*