Mayotte : les propositions de la ministre refusées, maintien des barrages

dans Actualités/DOM Océan Indien

Après plus de cinq heures de négociations avec la ministre des outre-mer Annick Girardin, mardi 13 mars, Fatihou Ibrahim, porte-parole a annoncé qu’une levée des barrages routiers serait proposée mercredi à la population à l’occasion d’un rassemblement au chef-lieu de l’île, Mamoudzou. Mais ça n’a pas été le cas. La population, réunie à Mamoudzou, a fait savoir au collectif qu’elle refusait ces propositions jugées incomplètes et non percutantes pour régler tout de suite le problème de l’insécurité.

Ce matin, ce type de barrage était érigé , à Four à Chaux de Petite Terre

Crédits photo : Mayot’ News

Pourtant, hier soir, dans un communiqué, Annick Girardin se félicitait de l’état d’esprit volontariste et collectif qui a prévalu dans la construction d’un accord mettant un terme à la crise de Mayotte. Alors que la tension est montée d’un cran avec une mobilisation de 4500 personnes, et l’envahissement du Conseil Départemental, la table ronde avait pu se tenir entre la Ministre, le Collectif et les élus.


La ministre des outre-mer avait notamment pris des engagements au nom du gouvernement pour renforcer la sécurité, la lutte contre la délinquance et la lutte contre l’immigration illégale. Annick Girardin s’était même engagée avec l’ensemble des parties prenantes sur un calendrier et des réponses en termes de sécurité, de méthode et de présence de l’État sur le territoire dans un délai d’un mois.
Les collectifs et l’intersyndicale se sont engagés à débloquer les barrages de l’île au cours de la matinée du 14 mars 2018. Ils ne l’ont pas fait.

Quant aux  maires de Mayotte, ils s’étaient , pour leur part , engagés à organiser les élections législatives partielles de cette fin de semaine.

CREDIT PHOTO  / Ministère des Outremers-Annick Girardin

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Mayotte : les propositions de la ministre refusées, maintien des barrages"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
ORBITE
Invité
ORBITE

De part son histoire coloniale la France n’est pas un pays aimé,dans tout ce qui est Africanisée……La FRANCE en UGANDA…La France à MAYOTTE…La FRANCE en ALGERIE….
Et dans d’autres cas de figures…La FRANCE en GUADELOUPE…..La FRANCE en MARTINIQUE..La FRANCE en GUYANE..La FRANCE en NOUVELLE- CALEDONIE..
Et en absence de la REUNION…. la FRANCE en CORSE…..

Mimi
Invité
Mimi

Heu en Absence de la Réunion, vous pouvez développer ?

SUBITE
Invité
SUBITE

Mayotte…… Une cagnotte électorale empoisonnée pour ceux qui restent….

ACT''HUMANITY
Invité
ACT''HUMANITY

Dalon… zoom le 2ème photo d’en haut… le pauv ti canapé… lé 2 ti chaise jardin…
Le look du ti table su la roue l’auto… i fé pitié…. lé pauv….. mais lé accueillant… lé hospitalié……….
A Nous.!!.. tout ça magasin meuble….. tout ça salon i vende la Réunion……
tout ça chaise jardin ….canapé convertible… i trouve su le bord la route….
Rien à faire……
Plus accentuer avec ceux d’à coté…..
éclatement géographique… géopolitique et religieux de l’Afrique préhistorique…
Le bonheur de l’industrie des armes

kboplate
Invité
kboplate

cok le peu zélus la bas
rend mayotte au Comores!
et fini ek ca

Mimi
Invité
Mimi

Voila une idée !

Mimi
Invité
Mimi

Heu vous êtes sérieuse ? le mec n’est pas poli parcequ’il laisse sa casquette sur sa tête devant Mme GIrardin ??? Heu vous l’avez écouter hier sur Free dom, elle discutait avec une jeune ??????? Je l’ai trouvé très arrogante, elle parlait fort pour faire taire la jeune qui ne s’est pas laisser faire ….. heu, svp, pour moi, elle bleuffe, dans le cas contraire, les impôts, les mahorais n’en veulent pas. Ils veulent tout, sans payer quoique ce soit (Emission de Canal plus sur Mayotte) donc si on fait la départementalisation, ils payeront sur et certains !!!

ninine
Invité
ninine

sur l avant derniere photo y manque le petit cafe